Sébastien Ogier - "C'est un nouveau rallye qui commence"

partages
Sébastien Ogier -
Par : Jean-Philippe Vennin
24 oct. 2015 à 06:41

En tête au terme de la première étape disputée sur la terre, le Champion du monde est idéalement placé pour la victoire au moment d'attaquer les deux étapes restantes sur asphalte.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont dû avoir eux-mêmes un peu de mal à y croire hier soir : ouvrant la route, ils se sont retrouvés en tête de la manche espagnole du WRC au terme de la première étape – et cela alors qu'il avaient entamé la dernière spéciale, longue de 35 kilomètres, en 6e position au général.

Une journée fantastique : je suis très heureux de notre performance,” a déclaré le pilote Volkswagen, qui compte 4”0 d'avance sur son équipier Jari-Matti Latvala et 11”3 sur la Ford M-Sport d'Ott Tänak. “Cette longue journée, avec huit spéciales sur terre consécutives sans assistance entre deux, était un vrai défi que la Polo et nous avons relevé à la perfection !”

Les deux hommes ont certes profité des ennuis rencontrés par plusieurs de ceux qui les précédaient au classement et avaient été avantagés toute la journée par une meilleure position sur la route – Mads Østberg et Robert Kubica, pour citer les plus rapides –, mais pas seulement.

Dans l'après-midi, en particulier, Julien et moi avions des pneus encore en très bon état dans la dernière spéciale de 35 kilomètres, et c'est probablement ce qui a fait la différence,” précise Ogier.

Voir aussi : la galerie photo de la première étape

La spécificité du Rallye d'Espagne est qu'il est le seul du calendrier à se dérouler sur une surface mixte terre/asphalte. Après la journée de vendredi disputée sur la terre (à l'exception d'une portion en asphalte dans la longue spéciale courue, comme les autres, à deux reprises), ce sont deux étapes sur asphalte qui attendent les concurrents. Un terrain auquel les équipages et leurs équipes sont plus habitués en Catalogne.

Avec le passage sur asphalte, c'est un nouveau rallye qui commence,” insiste Sébastien Ogier. “La voiture a un set-up beaucoup plus raide et réagit plus directement au freinage et en tournant.”

C'est un autre défi que j'attends vraiment. Comme les routes sont très larges ici, c'est un peu comme du circuit. Choisir la bonne trajectoire sera crucial.”

Ogier et Ingrassia s'élanceront à 9h15 ce samedi dans la courte première spéciale de la deuxième étape (ES10) avant d'en enchaîner trois plus longues jusqu'en fin de matinée.

Prochain article WRC
ES10 – Ogier accroît son avance, souci pour Latvala

Article précédent

ES10 – Ogier accroît son avance, souci pour Latvala

Article suivant

ES7, 8 & 9 - Ogier et Ingrassia concluent la première étape en tête

ES7, 8 & 9 - Ogier et Ingrassia concluent la première étape en tête

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Sébastien Ogier
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités