Shakedown - Ogier devant un étonnant Mikkelsen

Le champion du monde en titre a bien débuté sa collaboration avec M-Sport en se montrant le plus rapide du shakedown de Gap, devant son ancien équipier au volant d'une "petite" Skoda R5.

Sur un parcours piégeux car parsemé de plaques de glace et sur une route de plus en plus sale, mais un parcours bien connu des pilotes, Andreas Mikkelsen a été le premier à s'élancer. Le Norvégien, qui dispute ce Monte-Carlo pour le compte de Skoda au volant d'une Fabia R5, a signé son meilleur chrono dès son premier passage en 2’22”3, tout comme Sébastien Ogier qui l'a nettement dominé en 2’18”1 sur sa nouvelle Ford Fiesta WRC.

Ott Tänak, autre pilote M-Sport, et Jari-Matti Latvala sur Toyota, respectivement troisième et quatrième temps, ont aussi eu leur premier run pour plus rapide, à 6”1 et 7”1 d'Ogier. Idem pour le coéquipier du Finlandais sur la nouvelle Yaris WRC, Juho Hänninen, en septième position à 8”5.

Celui-ci est entouré de trois nouvelles Hyundai i20 Coupe WRC : celles de Hayden Paddon et Dani Sordo devant lui à 7”7 et 7”9 du meilleur temps (le second passage ayant été le plus rapide pour l'un et l'autre) et celle de Thierry Neuville (troisième run) à 8”8.

Chris Williams, directeur du développement de M-Sport, avait prédit ces écarts importants, déclarant à Autosport, média du groupe Motorsport Network : “Les gens utiliseront des pneus différents [la plupart était toutefois en ‘winter’ retaillés] et des set-ups différents. Je ne crois pas que nous verrons quoi que ce soit dont on puisse tirer des conclusions avant la première spéciale.”

 

Deux autres R5 inscrites en WRC2, la nouvelle Ford Fiesta Evo 2 d'Éric Camilli et la Skoda de Jan Kopecky, un des équipiers de Mikkelsen, complètent le top dix devant trois autres voitures de cette catégorie aux mains de trois Français : les Ford Fiesta de Bryan Bouffier et Quentin Gilbert, et la Peugeot 208 T16 du Sébastien Loeb Racing pilotée par Quentin Giordano – qui précède la troisième Ford Fiesta WRC d'Elfyn Evans et la Skoda privée d'Armin Kremer en 15e position.

Les Citroën discrètes

Seules parmi les World Rally Cars officielles, les Citroën n'apparaissent pas dans les positions de tête.

Ce n'était pas très intéressant pour nous, car on a fait un compromis et conservé notre entière allocation de pneus 'winter' pour le rallye”, a expliqué Kris Meeke, le leader de l'équipe. “On a donc roulé en slicks dans ces conditions glissantes, et pour être honnête, il n'y avait rien à gagner à part s'assurer que la voiture fonctionne. La performance n'était pas à notre agenda pour cet après-midi. Demain soir, ce sera un début difficile pour un très long rallye.”

Le Monte-Carlo débutera en effet jeudi soir par deux spéciales nocturnes, à suivre en direct sur Motorsport.com.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Résumé d'essais
Tags monte-carlo, résumé, shakedown