Shakedown - Suspension endommagée puis meilleur temps pour Ogier

Le leader du championnat s'est montré le plus rapide de la séance d'essais groupée, qui avait pourtant mal débuté pour lui, précédant le lancement de la huitième manche de la saison ce jeudi soir.

Premier pilote à s'élancer dans les quatre kilomètres de la spéciale d'Olmedo, en sa qualité de leader au championnat, Sébastien Ogier a heurté avec l'arrière gauche de sa Citroën un poteau de portail situé dans une épingle et qui allait surprendre également – mais dans une moindre mesure – Thierry Neuville, Ott Tänak ou encore Elfyn Evans partis juste derrière lui. Contrairement à ces derniers, il a dû attendre un certain temps que des pièces lui soient apportées afin que soit réparée la suspension de sa C3 WRC, et donc près de deux heures avant de pouvoir effectuer enfin son deuxième passage – alors que certains de ses rivaux en comptaient déjà trois. En trois minutes pile et battant pour neuf dixièmes de seconde le précédent meilleur chrono établi par Tänak lors de son deuxième run, le Français s'est alors installé en tête et n'allait plus quitter cette position.

Derrière l'Estonien au classement provisoire et n'ayant, pas plus qu'Ogier ou le pilote Toyota, amélioré leur position d'après le deuxième passage, Neuville, Teemu Suninen (désormais copiloté par Jarmo Lehtinen dans sa Ford M-Sport) et Kris Meeke complétaient alors le top 5, ce qu'ils allaient faire jusqu'au terme de la séance. Le Belge de Hyundai a certes fait mieux à sa troisième tentative, mais pas suffisamment pour passer devant un Tänak le devançant encore de huit dixièmes bien que n'ayant pu améliorer son chrono en raison d'un souci technique. Meeke et Suninen allaient quant à eux demeurer quatrièmes ex æquo à 2"7 d'Ogier alors qu'Andreas Mikkelsen est revenu à leur hauteur en progressant, comme son équipier Neuville, lors de son troisième passage.

Lire aussi :

Deux dixièmes plus loin et donc à 2"9 d'Ogier, Jari-Matti Latvala et Dani Sordo se sont classés septièmes ex æquo sur la troisième Toyota et la troisième Hyundai, avec un dixième et une demi-seconde d'avance respectivement sur Evans et Juho Hänninen. Celui-ci, qui effectue un retour ponctuel en WRC sur une quatrième Yaris engagée sous la bannière de Tommi Mäkinen Racing, a été le seul des 11 pilotes d'une World Rally Car de la dernière génération à effectuer un quatrième passage – qui a d'ailleurs été son plus rapide. Derrière lui, Esapekka Lappi, sur la seconde Citroën, ferme la marche des WRC officielles à 4"8 de son équipier Ogier.

Les deux Škoda usine de Kalle Rovanperä, auteur du meilleur temps des pilotes d'une voiture de la spécification R5, et Jan Kopecký ont encadré la Citroën de Mads Østberg. Tous trois sont engagés en WRC2 Pro mais le quatrième concurrent de cette catégorie, Gus Greensmith avec sa Ford M-Sport, a été devancé par Takamoto Katsuta (Ford) et Ole Christian Veiby (Volkswagen) qui le sont en WRC2. Le Rallye de Sardaigne débutera ce jeudi à 17h00 par une super spéciale de deux kilomètres tracée sur la piste de motocross d'Ittiri, et sera à suivre en direct intégral ces trois prochains jours sur Motorsport.com.

 

partages
commentaires
L'ancien copilote de Hirvonen de retour pour aider Suninen
Article précédent

L'ancien copilote de Hirvonen de retour pour aider Suninen

Article suivant

Les horaires des 19 spéciales en Italie

Les horaires des 19 spéciales en Italie
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020