WRC
22 janv.
-
26 janv.
Événement terminé
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
18 jours
C
Rallye d'Argentine
23 avr.
-
26 avr.
Prochain événement dans
60 jours
C
Rallye du Portugal
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
88 jours
C
Rally d'Italie
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
102 jours
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
144 jours
C
Rallye de Finlande
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
165 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
193 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
214 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
235 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
249 jours
C
Rallye du Japon
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
270 jours

Ouvreur de Neuville au Monte-Carlo, Sordo a vécu un "enfer"

partages
commentaires
Par :
2 févr. 2020 à 12:00

Lors du Rallye Monte-Carlo, Dani Sordo a joué le rôle d'ouvreur de luxe pour Thierry Neuville. Une tâche que l'Espagnol n'a pas hésité à qualifier d'"enfer", assurant qu'il avait joué ce rôle "pour la première et dernière fois".

Thierry Neuville a remporté la première manche de la saison 2020 du Championnat du monde des Rallyes, sur les routes piégeuses du Monte-Carlo. Le Belge a construit ce succès dans la dernière partie de l'épreuve mais avait impressionné dès le jeudi soir sur des routes verglacées.

Neuville a notamment pu bénéficier dans le Sud de la France d'un ouvreur de luxe, invité de dernière minute, un certain Dani Sordo. L'Espagnol, pilote Hyundai et vainqueur en 2019 du Rallye de Sardaigne, est revenu sur cette mission particulièrement difficile pour la RTBF. "Thierry, c’est un super bon pilote, et il a fait un travail de malade. Quand c’est très sale, il roule super bien. Comme Bruno Thiry [ancien pilote de rallye belge qui est l'ouvreur habituel] était malade, il m’a demandé d’essayer de l’aider. Je me suis donc retrouvé ouvreur avec Julien Vial, qui est un super copilote et qui m’a beaucoup aidé à prendre des notes, des repères..."

Lire aussi :

"Dans la première spéciale, c’était la folie ! La glace, la nuit... Je me suis dit : 'Putain, pourquoi je fais ça ?', et après, on a parlé, on a fait des améliorations, et à la fin, il avait de plus en plus confiance en ce que je disais. Mais ouvreur, c’était la première et dernière fois, c’est sûr ! C’était un enfer. Mais bon, Thierry, je l’apprécie beaucoup, et j’étais super content de faire ça pour lui. C’est facile de travailler avec lui : j’en ai fait un petit peu, et lui a fait le reste."

Un discours qui masque quelque peu le rôle important joué par Sordo dans la fin de rallye impressionnante de Neuville. Et qui de mieux que Sébastien Loeb, nonuple Champion du monde WRC et équipier des deux hommes au sein de la firme coréenne, pour le raconter, sur son site internet. "Lors du briefing (très) matinal, vers 5h30, l’équipe météo Hyundai nous annonce que la première spéciale est à 80% humide et la deuxième entièrement mouillée. Ils annoncent de la pluie jusqu’à 10h et de la neige au col... 'Il est 5h30 du matin, s’il pleut pendant 5h, ça ne séchera jamais'. Voilà ce que l’on se dit sur le coup. On se pose même la question de mettre des 'pneus neiges'."

"Rapidement, on oublie l’idée des 'neiges' et on décide un choix qui nous semble offensif sur le moment : 5 super softs ! On ne veut pas prendre de roue de secours pour le poids. Andrea [Adamo, directeur de Hyundai], avec toute son équipe, nous conforte dans l’idée de ce choix et a l’air assez sûr de lui. On le suit. Thierry part lui aussi dans cette idée. Avant que Dani n’arrive à le convaincre que ça aura le temps de sécher et qu’il faut prévoir des 'softs' pour le deuxième tour. L’expérience de la course de Dani et son recul sur les pneus a clairement fait la différence et cette décision à la dernière seconde a sauvé le week-end de Hyundai avec cette superbe victoire qui s’en est suivie."

Article suivant
Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"

Article précédent

Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"

Article suivant

Loeb : "J’aurais pu rester comme celui qui ne perd jamais"

Loeb : "J’aurais pu rester comme celui qui ne perd jamais"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Loeb , Dani Sordo , Thierry Neuville
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Fabien Gaillard