Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Tänak s'impose avec autorité en Argentine

partages
commentaires
Tänak s'impose avec autorité en Argentine
Par :
29 avr. 2018 à 16:37

L'Estonien et son copilote Martin Järveoja ont remporté leur troisième victoire en Championnat du monde des Rallyes, et la troisième de Toyota depuis le retour de la marque en 2017, après avoir dominé et fait la différence vendredi et samedi.

Ott Tanak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Ott Tanak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Hyundai Motorsport, Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, M-Sport Ford
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Esapekka Lappi, Toyota Gazoo Racing
Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Fabia R5

Ott Tänak a remporté cinq des 12 "vraies" spéciales sur terre des deux premières journées du Rallye d'Argentine, et a davantage assuré ce dimanche en laissant Thierry Neuville remporter les trois secteurs chronométrés du jour – dont la Power Stage concluant le week-end (ES18). Il s'impose avec 37"7 d'avance sur le Belge, et encore l'écart aurait-il bien pu être d'une bonne minute.

En effet, le futur vainqueur avait perdu une grosse vingtaine de secondes dans un choc avec une pierre dans la première spéciale du vendredi (ES2), et disputé les deux suivantes avec un souci au niveau de la colonne de direction. Ce fut sa seule alerte du rallye, avec un petit souci de surchauffe dimanche matin.

"C'est une victoire spéciale", a déclaré Tänak à l'arrivée de la dernière spéciale. "On ne savait pas ce qui allait arriver en changeant d'équipe et il y a eu beaucoup de travail en début de saison. La voiture commence à bien me convenir et il faut continuer de la même façon."

Cette victoire est la donc troisième de l'Estonien et de Martin Järveoja, son copilote depuis 2017, après celle obtenues en Italie et en Allemagne, l'an dernier, avec M-Sport. C'est aussi la troisième de Toyota depuis le retour de la marque en WRC – également l'année dernière – avec la Yaris WRC et sous la houlette de Tommi Mäkinen. Les deux précédentes avaient été signées par Jari-Matti Latvala puis Esapekka Lappi aux Rallyes de Suède et de Finlande 2017.

Ogier reste quatrième

Derrière les vainqueurs du jour, on trouve deux Hyundai – celles de Neuville et Dani Sordo – qui auraient pu être trois mais Andreas Mikkelsen n'est pas parvenu à dépasser dans la dernière spéciale un Sébastien Ogier assez pâle ce week-end avant cette Power Stage, à l'image de toute l'équipe M-Sport. Le Français a finalement conservé quatre secondes d'avance sur le Norvégien.

Kris Meeke ne rapporte qu'une septième place à Citroën, derrière l'autre Fiesta d'Elfyn Evans, alors qu'il occupait la troisième avant de subir une crevaison dans la dernière spéciale du vendredi. Son coéquipier Craig Breen avait pour sa part abandonné suite à une sortie de route en fin de matinée.

Après avoir lui aussi crevé une nouvelle fois dans la première spéciale de ce dimanche, Esapekka Lappi a perdu deux positions et termine huitième sur l'autre Toyota à l'arrivée, celle de Latvala ayant quitté la course dès vendredi matin après un choc avec une pierre fatal à sa suspension avant droite. Teemu Suninen, qui disputait son tout premier Rallye d'Argentine, et Pontus Tidemand, vainqueur en WRC2, complètent le top 10.

Le Suédois a récupéré la tête de cette catégorie quand Kalle Rovanperä, son jeune et impressionnant coéquipier (qui semblait avoir fait la différence lors des deux spéciales courues dans le brouillard, samedi matin) est sorti de la route – sans gravité – dans la seconde des trois spéciales, ce matin.

WRC - Argentine 2018 - Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écarts &

intervalles

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1   3h43'28"9

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 

37"7

37"7

 Dani Sordo

 Carlos del Barrio

Hyundai 

RC1  

1'15"7

38"0

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1  

1'58"6

42"9

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai 

RC1  

2'02"6

4"0

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport 

RC1 

3'06"3

1'03"7

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën 

RC1 

3'25"7

19"4

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1 

4'32"6

1'06"9

9

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1

5'38"6

1'06"0

10

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

Škoda
RC2

12'15"8

6'37"2

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES16 & 17 - Tänak gère, Ogier sous la menace de Mikkelsen

Article précédent

ES16 & 17 - Tänak gère, Ogier sous la menace de Mikkelsen

Article suivant

Championnats - Neuville se rapproche, Hyundai creuse l'écart

Championnats - Neuville se rapproche, Hyundai creuse l'écart
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin