Résumé de spéciale
WRC Rallye de Sardaigne

ES2 à ES5 - Tänak leader, Loubet impressionne en 3e position

Ott Tänak occupe la tête du rallye ce vendredi midi, devant Esapekka Lappi et un surprenant Pierre-Louis Loubet. Dépositaire du premier scratch du jour, Elfyn Evans a quant à lui dû abandonner sur problème mécanique.

Après une première mise en bouche hier soir dans les rues d'Olbia avec la tenue de la première spéciale remportée par Thierry Neuville, le Rallye de Sardaigne est entré dans le dur ce vendredi matin avec quatre nouvelles ES courues dans des conditions particulièrement difficiles.

En effet, les deux premiers parcours chronométrés ont été marqués par un manque évident de visibilité pour les équipages en raison de la poussière soulevée par les différentes voitures et qui n'a pas le temps de se reposer, le délai entre les différents départs ayant été ramené de quatre à trois minutes par rapport au Portugal. Cela, ajouté à des routes très glissantes et piégeuses en raison de l'omniprésence de cailloux sur la piste et de rochers en dehors, a rendu la première boucle de spéciales très sélective.

Evans premier leader, et premier à abandonner

C'est pourtant un problème mécanique qui a mis sur la touche Elfyn Evans, premier à réaliser un scratch ce matin sur Terranova 1, de retour au programme du Rallye de Sardaigne pour la première fois depuis quatre ans. Le Gallois semblait ainsi bien parti pour jouer de nouveau la gagne, deux semaines après s'être incliné d'un rien face à Kalle Rovanperä au Portugal.

Elfyn Evans a dû mettre pied à terre au terme de la troisième spéciale, stoppé dans sa lancée par un bris mécanique

Elfyn Evans a dû mettre pied à terre au terme de la troisième spéciale, stoppé dans sa lancée par un bris mécanique

Las, le Britannique a été contraint de jeter l'éponge à l'issue de la spéciale suivante, en raison d'une fuite d'eau constatée sur sa Yaris. La tête de course est alors revenue à son coéquipier Esapekka Lappi, qui avait pourtant tapé une pierre sur le parcours et était persuadé, à tort, d'avoir crevé ou tout du moins endommagé sa voiture.

Mais c'est finalement sur l'ES4 qu'Ott Tänak a jailli en tête, en y obtenant le deuxième temps derrière un surprenant Dani Sordo, qui décrochera par ailleurs également le meilleur chrono sur la spéciale suivante. Insuffisant pour l'Espagnol pour figurer mieux qu'à la cinquième place provisoire après de premières spéciales bien plus délicates.

Loubet dans le coup

C'est donc bien le Champion du monde 2019 qui se retrouve en tête à la mi-journée, 3"7 devant Lappi et 8"9 devant Pierre-Louis Loubet, qui a fait feu de tout bois ce matin avec notamment le deuxième temps sur l'ES2 et le troisième sur l'ES5 : "Je ne sais pas comment j'ai réussi à faire ça", a confié le Français. "C'était assez piégeux, mais on y va étape par étape. On va bien voir si on peut faire plus sur la seconde boucle." Seule une erreur à une épingle sur la quatrième spéciale est venue ternir la copie du Corse, qui devance d'un peu plus d'une seconde Craig Breen au général.

Sordo cinquième, on retrouve ensuite le second français engagé en WRC, Adrien Fourmaux, lui aussi auteur d'une solide prestation. Takamoto Katsuta occupe pour sa part la septième place devant Rovanperä, qui n'a pas su profiter de sa position d'ouvreur, avantageuse compte tenu de la meilleure visibilité).

Pierre-Louis Loubet réalise pour l'instant un excellent début de rallye, et évolue dans le top 3

Pierre-Louis Loubet réalise pour l'instant un excellent début de rallye, et évolue dans le top 3

Neuville encore accablé par sa mécanique

Thierry Neuville doit quant à lui se résigner à la neuvième place, après un énième pépin mécanique, à savoir un problème de transmission qui lui a fait perdre 1'20 sur l'ES5. Matinée difficile également pour Gus Greensmith, qui boucle le top 10 : après un souci d'intercom hier sur la Super Spéciale, qui avait déjà compromis sa performance, l'Anglais a déjà commis plusieurs erreurs aujourd'hui, d'abord lors de la troisième spéciale où il a perdu 1'45, ainsi que dans la cinquième, lors de laquelle des vibrations se sont faites ressentir dans son volant après une nouvelle incartade.

La compétition va désormais reprendre ses droits cet après-midi pour la seconde boucle, qui débutera à 15h18 avec Osilo - Tergu 1.

Lire aussi:

Italy Rallye de Sardaigne - Classement à l'issue de l'ES5

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Evans se résout à l'abandon à l'issue de la troisième spéciale
Article suivant La poussière en suspension, un "danger" selon les pilotes en Sardaigne

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France