ES11 - Tänak prend une option sur la deuxième place

partages
commentaires
ES11 - Tänak prend une option sur la deuxième place
Par : Jean-Philippe Vennin
8 avr. 2018 à 09:24

Le pilote Toyota s'est montré le plus rapide dans la première spéciale du dimanche matin en Corse, et l'avant-dernière du rallye, creusant un écart avec Thierry Neuville qui devrait lui assurer la deuxième place derrière Sébastien Ogier.

Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Esapekka Lappi, Toyota Gazoo Racing
Dani Sordo, Carlos Del Barrio, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Elfyn Evans, Phil Mills, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC

Ott Tänak a réalisé son deuxième temps scratch de ce Tour de Corse, et le quatrième de Toyota après ceux d'Esapekka Lappi samedi, dans la plus longue spéciale du rallye avec ses 55,17 kilomètres. Il a expliqué s'être avant tout efforcé de piloter proprement et a devancé Thierry Neuville, sur lequel il ne comptait qu'un dixième de seconde d'avance au départ de cette ES 11, de 13"2.

"J'ai fait une erreur au début, au même endroit que Lappi", a concédé le pilote Hyundai, qui a fini avec le troisième temps et une jante endommagée. "Par la suite, j'ai eu des vibrations. Mais en le voyant arrêté [Lappi], j'ai su qu'il perdrait du temps et j'ai essayé de trouver un bon équilibre [entre le fait d'attaquer et d'assurer]."

Lappi, en effet, s'est laissé surprendre par ses pneus froids en début de spéciale, la Yaris WRC se mettant en travers, heurtant une bordure, et le jeune Finlandais devant s'immobiliser près de deux minutes pour remplacer la roue avec son copilote. L'équipage, véritable sensation de ce rallye pour ses débuts sur asphalte au volant d'une WRC, perd trois positions et rétrograde à la septième derrière Dani Sordo, Elfyn Evans et Andreas Mikkelsen.

La lutte acharnée entre les deux premiers cités de ce trio s'est quant à elle poursuivie, Evans battant de 0"3 le chrono de Sordo pour revenir à 2"8 de l'Espagnol avant la dernière spéciale.

Ogier vise "quelques points de bonus"

Et Sébastien Ogier, dans tout ça ? Eh bien, le leader du général a empoché le quatrième temps entre les Citroën de Kris Meeke et Sébastien Loeb, conservant 31 secondes d'avance sur Tänak.

"Pour l'instant tout va bien", a-t-il lancé dans un sourire au point stop. "On doit encore faire la Power Stage, et bien sûr, c'est toujours bien si on peut prendre quelques points [de bonus]. Cinq [ceux du meilleur temps] peut-être pas, mais quelques-uns j'espère."

À noter que Meeke, reparti ce matin en Rally2, s'est intercalé après l'ES11 à la neuvième place du général entre les deux premiers du WRC2, Jan Kopecky et Yoann Bonato sur la nouvelle Citroën C3 R5. La Power Stage débutera à 12h18 et sera à suivre en direct sur Motorsport.com.

Prochain article WRC
Et un succès de plus pour Ogier et Ingrassia !

Article précédent

Et un succès de plus pour Ogier et Ingrassia !

Article suivant

Meeke : "On gagne ensemble, on perd ensemble"

Meeke : "On gagne ensemble, on perd ensemble"

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Sébastien Ogier , Ott Tänak
Équipes Toyota Racing , M-Sport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale