Après son succès finlandais, Tänak veut transformer l'essai à Ypres

Ott Tänak va tenter de poursuivre sur sa lancée initiée par sa victoire lors du dernier Rallye de Finlande. Cela passera par une nouvelle bonne prestation au Rallye d'Ypres, même si l'Estonien devra faire avec les ambitions de son coéquipier Thierry Neuville sur ses terres.

Après son succès finlandais, Tänak veut transformer l'essai à Ypres
Charger le lecteur audio

À peine deux semaines après son succès au Rallye de Finlande, Ott Tänak se voit offrir ce week-end en Belgique l'occasion de confirmer sa bonne forme du moment. Le Rallye d'Ypres constitue en effet sans doute le terrain de jeu idéal afin de transformer l'essai, alors que Hyundai y avait obtenu un doublé l'an passé, emmené par Thierry Neuville devant Craig Breen.

Car si sa victoire sur les terres de Kalle Rovanperä et de l'équipe Toyota a pu surprendre beaucoup de monde, l'Estonien sait que le plus dur reste à faire, à savoir démontrer que ce triomphe n'était en rien un feu de paille mais au contraire un véritable rebond dans sa saison. Sa première victoire de l'année au Rallye de Sardaigne début juin s'était en effet avérée sans lendemain, avec un abandon par la suite au Safari Rally et une décevante troisième place chez lui, au Rallye d'Estonie.

Le Champion du monde 2019 entend donc bien briller cette fois-ci de nouveau ce week-end, sur une épreuve où il n'avait pu faire mieux que sixième l'an passé. Prudent, l'intéressé explique ainsi que le tracé du Rallye d'Ypres, s'il semble de prime abord assez facile, se révèle dans les faits très exigeant. "Il semble assez simple sur le papier, avec beaucoup de lignes droites et de jonctions, mais il peut être très exigeant, en particulier quand la météo est changeante", observe le pilote Hyundai. "Il vous faut beaucoup de confiance et avoir une voiture stable. La puissance sera également un élément important avec toutes les accélérations à basse vitesse. Nous allons essayer de poursuivre sur notre lancée de la Finlande, même s'il s'agit-là d'un type de rallye très différent."

Des propos corroborés par le patron de l'équipe, Julien Moncet. "Bien sûr, les trois jours de compétition qui se profilent vont être difficiles. Les routes sont exigeantes, et le plateau est incroyablement compétitif comme toujours. Cependant notre objectif est de continuer sur notre lancée positive avec l'équipe et de nous battre une fois de plus pour la plus haute marche du podium."

C'est un fait, la victoire de Tänak en Finlande a fait le plus grand bien à son équipe, qui a retrouvé un état d'esprit conquérant après une première partie de saison gâchée par les problèmes techniques à répétition malgré un niveau de performance correct quand on sait les conditions dans lesquelles la nouvelle i20 N a été développée – le constructeur sud-coréen a tardé à se conformer à la nouvelle réglementation hybride en début d'année.

Mais les problèmes de fiabilité semblent enfin avoir été résolus, c'est en tout cas ce que laissent suggérer les deux dernières manches, et c'est donc avec enthousiasme que Tänak aborde cette neuvième manche de la saison. "Nous prenons la direction de la Belgique dans la foulée de notre succès en Finlande, qui a fait le plus grand bien au moral de l'équipe. Ypres est un rallye asphalte unique", assure-t-il ainsi.

Après une série rallyes aux résultats insipides, Neuville a bien l'intention de remettre la marche avant devant son public en Belgique

Après une série rallyes aux résultats insipides, Neuville a bien l'intention de remettre la marche avant devant son public en Belgique

Neuville principal adversaire de Tänak en Belgique ?

Si la concurrence de l'Estonien est bien entendu représentée au premier chef par le leader du championnat, Rovanperä, qui tentera à coup sûr de prendre sa revanche après sa défaite à domicile, Tänak serait bien inspiré de se méfier également de son propre coéquipier. On l'a dit, Neuville avait en effet décroché une superbe victoire l'an dernier sur ses terres, et le pilote belge reste pour le moment sur une série de performances décevantes, courant toujours après sa première victoire cette saison.

Un succès en Belgique le week-end prochain permettrait ainsi au natif d'outre-Quiévrain de regagner un peu de sa superbe, et pourquoi pas de reprendre la deuxième place du championnat qu'il a cédée à Tänak voilà deux semaines. Les deux hommes, présents sur le podium du dernier rallye asphalte disputé cette saison (en Croatie fin avril), auront donc de nombreuses raisons de croiser le fer dans quelques jours.

Lire aussi :
partages
commentaires
Le succès de Tänak en Finlande : coup d'éclat ou alerte pour Toyota ?
Article précédent

Le succès de Tänak en Finlande : coup d'éclat ou alerte pour Toyota ?

Article suivant

Le neveu de Colin McRae vise le WRC Junior dès 2023

Le neveu de Colin McRae vise le WRC Junior dès 2023