Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
02 Heures
:
57 Minutes
:
52 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Toyota pourrait tenter de recruter Ogier pour remplacer Tänak

partages
commentaires
Toyota pourrait tenter de recruter Ogier pour remplacer Tänak
Par :
30 oct. 2019 à 18:30

Après le transfert surprenant du nouveau Champion Ott Tänak chez Hyundai, la plus grande question concernant la saison 2020 de WRC est de savoir si Toyota tentera de s'attirer les services de Sébastien Ogier.

Le départ d'Ott Tänak chez Hyundai l'année prochaine pourrait pousser Toyota à aller chercher Sébastien Ogier, qui avait déjà testé la Yaris WRC en 2016 après le retrait de Volkswagen, mais avait finalement signé pour M-Sport, où il a remporté deux titres dans une Ford Fiesta WRC. Le sextuple Champion du monde a rejoint Citroën pour deux ans en fin de saison dernière, et il lui reste donc une année de contrat, après laquelle il a confirmé qu'il quitterait le WRC.

Interrogé sur son avenir après le Rallye de Catalogne, où il a vu ses derniers espoirs de titre disparaître, Ogier a répondu : "Ce n'est peut-être pas le moment de penser à ces questions, quand les émotions de ce rallye sont encore très présentes". De son côté, le directeur de Citroën, Pierre Budar, a lancé un rappel très clair : "Nous avons un contrat pour l'an prochain avec lui."

Lire aussi :

Les rumeurs persistent toutefois au sujet d'un départ d'Ogier et l'Histoire a montré qu'il est possible de sortir des pilotes de leurs contrats en cours. Les chances d'un septième titre pour le Français se sont envolées en Espagne lorsque sa C3 WRC a rencontré un problème hydraulique qui lui a fait perdre la tête de l'épreuve le vendredi matin. Les relations entre Ogier et Citroën ont parfois été tendues cette saison, surtout lorsqu'il a déclaré en Allemagne, après avoir terminé septième, qu'il "ne pouvait pas piloter cette voiture."

Après le Rallye de Catalogne, ladite relation pourrait être encore plus délicate, compte tenu des messages postés sur les réseaux sociaux par la femme d'Ogier, Andrea Kaiser, qui est également une journaliste sportive parmi les plus reconnues en Allemagne, dans lesquels elle critiquait la marque et les performances de la voiture, en rapport avec le talent du pilote français.

"Je ne sais pas ce que ça ouvre. Cela pourrait ouvrir beaucoup, beaucoup de discussions", a déclaré le directeur de Toyota, Tommi Mäkinen. "Ce n'est pas une bonne chose, comme je vous l'avais dit, d'avoir potentiellement deux pilotes [de pointe] dans une équipe, nous avons besoin d'en avoir un dans chacune des équipes, pour s'assurer que la lutte est juste et bonne pour le championnat."

Lire aussi :

Au sujet de ce que seront les futures discussions avec Ogier, Mäkinen a répondu : "J'ai vu plusieurs fois cette saison un visage pas très heureux de sa part. Lors de plusieurs rallyes, nous avons vu des choses qui n'ont pas été très correctes, et j'ai mentionné à quelqu'un que je m'inquiétais qu'il puisse prendre sa retraite, peut-être dès la fin de cette année. Les choses se sont mal passées [pour lui], mais on ne sait jamais ce qui va se passer."

Le départ de Tänak pourrait également jouer en faveur de ses équipiers chez Toyota, Kris Meeke et Jari-Matti Latvala. Mais là où les deux hommes apportent de l'expérience et de la vitesse, un point d'interrogation subsisterait au sujet du constructeur et de sa capacité à constituer une menace pour le titre avec un tel duo, d'autant que la troisième Yaris sera confiée au jeune Kalle Rovanperä.

Il se dit que Toyota pourrait suivre le chemin de Hyundai et faire courir des pilotes avec des programmes partiels. Mäkinen n'est pas fan de cette solution, mais avec des pilotes comme Hayden Paddon, Craig Breen ou encore Andreas Mikkelsen sans volant pour la saison prochaine, cela pourrait être une option viable pour Toyota.

Article suivant
Citroën explique la panne connue par Ogier en Catalogne

Article précédent

Citroën explique la panne connue par Ogier en Catalogne

Article suivant

Loeb : "Je prends le risque de me faire critiquer"

Loeb : "Je prends le risque de me faire critiquer"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier , Ott Tänak
Équipes Toyota Motorsport GmbH
Auteur David Evans