Toyota savoure encore les victoires 2017 et s'annonce "prêt"

La saison 2018 de WRC promet d’être une digne suite du palpitant feuilleton 2017, au cours duquel sept pilotes et quatre teams sont parvenus à s’imposer sur au moins l’une des treize manches de la saison.

Toyota savoure encore les victoires 2017 et s'annonce "prêt"
Tommi Mäkinen, Toyota Racing
La Toyota Yaris WRC 2018
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
La Toyota Yaris WRC 2018
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Toyota Yaris WRC 2018
Esapekka Lappi, Toyota Racing

Contre toute attente, Toyota a fait partie, pour son retour à la compétition, des lauréats capables de gagner avec deux autos, Latvala comme Lappi parvenant en effet à collecter les honneurs de la victoire sur les éprouvants terrains scandinaves de Suède et de Finlande.

"Nous ne nous attendions pas à gagner dès la première année et ne savions pas où nous étions, sans expérience et avec de grands points d’interrogation", se remémore Tommi Mäkinen, team manager de la structure japonaise, à l’occasion de la présentation officielle du team sur l’Autorsport Show de Birmingham.

"Bien sûr, nous étions ‘à la maison’ et avec de l’expérience des conditions [neigeuses] mais nous en sommes satisfaits."

"C’était absolument fabuleux de démarrer avec une nouvelle équipe, et je ne m’attendais pas à ce qu’on gagne aussi vite", savoure encore Latvala. "Avec Miikka [Anttila, son copilote, ndlr] quand on est arrivé fin 2016, en décembre, on a démarré un gros programme de tests et je dois dire qu’au début de l’année 2017, je voyais que le potentiel grandissait, mais c’était une surprise de gagner si tôt."

"Le printemps a été assez bon pour nous mais ensuite on a eu des problèmes techniques en Pologne, en Finlande, et encore en Allemagne, donc on a perdu pas mal de points", poursuit le Finlandais. "C’était notre première année, et ce sont des choses qu’on doit s’attendre à rencontrer : il peut se passer des choses et c’est là que vous apprenez. Dans votre esprit vous voulez gagner et viser les titres mais la première année était une année d’apprentissage, même si cela sentait bon au printemps. Je suis réaliste et je suis content de la première année, on a appris des problèmes, et on est prêt pour la deuxième année. On devrait être compétitif."

La victoire ? Quand on y goûte, forcément, l’addiction se crée vite. Esapekka Lappi est désormais en droit de rêver faire évoluer son compteur de succès en 2018, au milieu de la solide concurrence représentée par M-Sport Ford, Hyundai et Citroën. Mais le jeune pilote (11e du championnat 2017 avec 62 points) garde les pieds sur terre et sait qu’il lui reste encore de la bouteille à prendre sur le circuit mondial avant de régulièrement se placer en contention pour les arrivées sur le podium.

"Personne ne s’attendait [à la victoire en Finlande], y compris moi ! Je voulais le faire, mais pour une première année en WRC, j’espérais un podium. Mais c’est arrivé, c’était un sentiment spécial, et ça l’est toujours. Je n’ai jamais fait le Mexique et l’Argentine, c’est ma première saison complète : l’approche doit être un peu différente. Je dois être plus constant, et j’ai encore besoin d’expérience."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Le WRC diffusera toutes ses spéciales en intégralité
Article précédent

Le WRC diffusera toutes ses spéciales en intégralité

Article suivant

Les inscrits pour le 86e Rallye Monte-Carlo

Les inscrits pour le 86e Rallye Monte-Carlo
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020