ES1 - Mikkelsen meilleur temps, tête-à-queue pour Ogier

partages
commentaires
ES1 - Mikkelsen meilleur temps, tête-à-queue pour Ogier
Par : Jean-Philippe Vennin
13 sept. 2018 à 18:14

Ayant effectué un choix de pneus différent de celui pour lequel ont opté tous ses rivaux, le pilote Hyundai s'est montré de loin le plus rapide dans la super spéciale d'ouverture du Rallye de Turquie, jeudi soir.

Seul à s'élancer avec les gommes medium de Michelin alors que les 11 autres pilotes d'une WRC officielle ou semi-officielle avaient opté pour les dures, Andreas Mikkelsen a devancé son plus proche rival de 2''5, avec sa Hyundai, sur les deux kilomètres de la super spéciale courue en nocturne dans le centre ville de Marmaris.

Lire aussi :

Ce plus proche rival, sur un parcours absolument pas représentatif des spéciales sur terre qui attendent les concurrents ces trois prochains jours, a pour nom Craig Breen. L'Irlandais de Citroën a devancé de trois dixièmes le mieux placé des trois candidats au titre, Ott Tänak au volant de sa Toyota. Suivent à trois dixièmes également le leader du championnat, Thierry Neuville sur sa Hyundai, et le triple Champion d'Europe Kajetan Kajetanowicz, avec une Ford WRC2.

Le troisième homme de la course au titre, Sébastien Ogier, n'a réalisé que le 14e chrono à 7''5 de Mikkelsen. Après avoir atterri sur le nez de la Ford à la réception d'un saut ("J'ai eu un énorme coup de raquette sur la bosse, auquel je ne m'attendais pas", a-t-il expliqué), et ne pouvant freiner pour le virage suivant, il a effectué un demi-tête-à-queue et heurté une barrière en plastique. 

Lire aussi :

Jan Kopecký a signé le sixième temps avec sa Škoda WRC2, devant Esapekka Lappi sur la deuxième Yaris WRC la mieux placée, séparé de son autre équipier Jari-Matti Latvala par celui de Breen chez Citroën, Mads Østberg. Entre Elfyn Evans (qui a complété le top 10) et Teemu Suninen, sur les deux autres Fiesta M-Sport, s'est intercalé Pontus Tidemand avec la seconde Škoda officielle. Hayden Paddon, qui s'est loupé à deux reprises à un rond-point sur la troisième Hyundai, n'a terminé que 16e de la spéciale à 9''6 de Mikkelsen.

Les choses sérieuses débuteront vendredi matin avec une première spéciale longue de 38 kilomètres sur des routes décrites par les pilotes comme les plus cassantes qu'ils aient vues depuis longtemps. Elle doit débuter à 6h58 et sera à suivre en direct sur Motorsport.com.

Prochain article WRC
Des pilotes signalent "des pierres de la taille d'un ballon de foot"

Article précédent

Des pilotes signalent "des pierres de la taille d'un ballon de foot"

Article suivant

ES2 à 4 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën

ES2 à 4 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Pilotes Andreas Mikkelsen
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale