Un éventuel retour en Turquie ne ferait pas que des heureux

Le pays figure, au même titre que la Pologne et la Chine, parmi les trois susceptibles d'accueillir les deux manches non encore attribuées de la saison 2017 du WRC.

La FIA avait annoncé le 28 septembre dernier, après la réunion du Conseil mondial du sport automobile, les 12 rallyes déjà inscrits au calendrier tout en précisant que les deux places restant à définir se joueraient entre ces trois pays. Mais l'hypothèse d'un retour en Turquie ne semble pas susciter l'enthousiasme parmi les acteurs du WRC, en raison de la situation géopolitique et des doutes que celle-ci peut engendrer concernant la sécurité.

Pour l'instant, avec la situation politique en Turquie, je ne voudrais pas y aller et je ne pense pas qu'il serait intelligent d'y aller”, a ainsi déclaré le quadruple Champion du monde Sébastien Ogier, cité par Autosport. “Mais espérons - et surtout pour le peuple turc - que la situation va changer et évoluer d'une meilleure façon.”

En écho à ces propos du pilote Volkswagen, le directeur de l'équipe Citroën Racing, Yves Matton, considère pour sa part que “la Turquie serait un rallye intéressant pour le calendrier, mais [que] le timing n'est pas bon. Nous ne savons pas si, dans un an, la situation sera assez bonne pour que nous y allions. C'est peut-être un rallye pour 2018 plus que pour 2017”.

Défendant l'idée d'un retour de la Turquie dans le Championnat du monde, le promoteur de celui-ci, Oliver Ciesla, a quant à lui répondu : “Nous ne parlons pas d'y aller demain, nous parlons d'y aller dans 12 mois.”

Réunion en Espagne

Organisé pour la première fois en 2000, le Rallye de Turquie a été inscrit au calendrier du WRC à partir de 2003 et jusqu'en 2006 (remporté par Carlos Sainz puis deux fois par Sébastien Loeb, tous deux sur Citroën, et par Marcus Grönholm sur Ford) avant une édition en Intercontinental Rally Challenge (IRC) l'année suivante (victoire de Nicolas Vouilloz au volant d'une Peugeot).

Mikko Hirvonen, sur Ford, et Loeb se sont ensuite imposés lors des deux dernières éditions en Mondial, en 2008 et 2010, l'épreuve ayant été annulée en 2009.

Je me suis rendu là-bas récemment et la saison touristique bat son plein, il n'y avait aucun sentiment que quelque chose n'allait pas”, a ajouté Oliver Ciesla, qui a rencontré une délégation de responsables de l'éventuelle manche turque lors du Rallye de Catalogne la semaine dernière. “Il y a des événements majeurs en Turquie comme, comme l'UEFA Champions League, et un rendez-vous majeur de basket-ball se rend à Istanbul.”

La réponse et le calendrier définitif de la saison 2017 sont attendus pour le 30 novembre.  

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Type d'article Actualités
Tags ogier, rallye de turquie, wrc