Volkswagen vise maintenant la couronne des constructeurs

partages
commentaires
Volkswagen vise maintenant la couronne des constructeurs
Par : Jean-Philippe Vennin
27 oct. 2016 à 14:30

Après ceux des pilotes et des copilotes en Espagne pour Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, l'équipe allemande a la possibilité d'ajouter un quatrième titre consécutif à son palmarès au championnat des constructeurs.

Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sven Smeets, Volkswagen Motorsport Director
Sven Smeets, Jost Capito, Francois-Xavier Demaison, Jan-Gerard de Jongh et Richard Browne, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

L'équipe première de Volkswagen Motorsport aborde l'avant-dernière manche de la saison, ce week-end au Pays de Galles, avec 62 points d'avance sur celle de Hyundai. Si elle parvient à en conserver 43 dimanche soir, elle sera automatiquement titrée avant même le Rallye d'Australie.

Pour que cela se produise, une victoire d'un de ses pilotes nominés, Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala (associé à Miikka Anttila), ou une troisième et une cinquième places suffiraient à l'équipe dirigée par Sven Smeets , lequel a pris il y a quelques semaines la suite de Jost Capito.

C'est sans conteste notre objectif. Pour l'atteindre, tout le monde dans l'équipe doit faire son travail d'une manière concentrée et consciencieuse”, explique l'ancien copilote belge, qui rappelle également que “Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala peuvent tous deux finir deuxième du championnat pilotes - nous travaillerons dur aussi pour atteindre cet objectif. Tous deux ont de beaux souvenirs de ce classique, et tous deux ont lancé leur carrière ici.”

Débuts à... 17 ans

En effet, les deux Scandinaves peuvent être considérés comme de grands spécialistes du RAC. Latvala plus particulièrement qui, en pas moins de 14 participations, s'y est imposé deux fois, en 2011 et 2012 sur Ford, et y compte trois autres autres podiums dont une deuxième place en 2013 - l'année de ses débuts chez Volkswagen – mais reste sur deux éditions plus difficiles.

Le revêtement peut être très piégeur”, expliquait le Finlandais il y a quelques jours. “S'il a beaucoup plu dans la nuit, les pistes peuvent être très grasses et glissantes pour les voitures qui s'élancent plus loin. C'est typique du Pays de Galles. Cependant, le rallye débute deux semaines plus tôt cette année que dans un passé récent, donc j'espère qu'il ne pleuvra pas autant. Comme j'ai disputé mon premier rallye ici en 2002 [à 17 ans !], j'ai une plus grande expérience du Pays de Galles que de tout autre rallye. Je suis certain de pouvoir me battre pour la victoire.”

Deuxième place en jeu

Mikkelsen, qui a obtenu au volant d'une Polo ses deux meilleurs résultats en six participations (une deuxième place il y a un an et une cinquième en 2013, année où Volkswagen avait signé un triplé), n'est pas en reste quand il s'agit de donner une appréciation de l'épreuve.

J'aime particulièrement le tracé des spéciales au Rallye de Grande-Bretagne”, dit-il. “J'ai toujours aimé y piloter. Conduire la Polo à la limite sur cette surface boueuse, glissante, est très piégeur.”

Pour le Norvégien, pilote de l'équipe “B” de Volkswagen qui peut encore elle-même s'emparer de la troisième place du championnat aux dépens de M-Sport, l'enjeu sera double puisqu'il s'agit de défendre la deuxième place qu'il a longuement occupée du côté des pilotes. Et si Latvala peut aussi prétendre à cette place de dauphin, il n'est pas la principale menace pour lui.

Pas de pluie attendue

Le crash en Espagne a entraîné la perte de précieux points pour moi, et mon ami Thierry Neuville est revenu à égalité aux points au classement du championnat [et devant lui grâce à sa victoire en Italie]”, dit Mikkelsen. “Ça va être une rude bataille avec lui pour la deuxième place. Anders [Jæger, son copilote] et moi allons nous concentrer uniquement sur nos propres performances, et essayer de tirer le maximum des deux dernières courses. On a déjà eu quelques belles bagarres avec Thierry cette saison et ce ne sera pas différent au Pays de Galles.”

Aux dernières nouvelles, et pour répondre aux inquiétudes de Latvala, la pluie n'est pas attendue ces trois prochains jours et le soleil devrait même faire son apparition samedi et dimanche.  

Article suivant
Shakedown - Tänak devant deux Citroën

Article précédent

Shakedown - Tänak devant deux Citroën

Article suivant

Quentin Gilbert - "Se rapprocher sur la fin"

Quentin Gilbert - "Se rapprocher sur la fin"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview