WRC - M-sport a fait le plein de confiance au Mexique

Le Rallye du Mexique restera sans doute longtemps gravé dans les esprits des membres de l'équipe M-sport

WRC - M-sport a fait le plein de confiance au Mexique
Ott Tanak et Molder Raigo, M-Sport Ford Fiesta WRC
Les mécaniciens M-Sport réparent la Ford de Ott Tanak et Molder Raigo
Les mécaniciens M-Sport réparent la Ford de Ott Tanak et Molder Raigo
Accident de Ott Tanak et Molder Raigo, M-Sport Ford Fiesta WRC
Ott Tanak et Molder Raigo, M-Sport Ford Fiesta WRC
Ott Tanak et Molder Raigo, M-Sport Ford Fiesta WRC

Le Rallye du Mexique restera sans doute longtemps gravé dans les esprits des membres de l'équipe M-sport. Entre une superbe quatrième place et un plongeon dans un lac, l'équipe britannique a vécu un weekend riche en émotions.

D'abord avec la sortie d'Ott Tänak vendredi matin, lors du premier passage sur la spéciale de "Los Mexicanos". Plus de peur que de mal pour l'équipage de la Fiesta numéro six, qui a pu s'extirper à temps de l'épave et s'éviter de boire la tasse.

Vidéo : Le plongeon de Tänak

Restée au fond des eaux durant près de dix heures, la voiture a finalement été secourue puis rapatriée au parc d'assistance pour réparations. Les mécaniciens de M-Sport ont alors fait preuve d'une formidable persévérance et d'une incroyable célérité pour remettre d'aplomb le bolide en moins de trois heures.

Passé un problème de capteur au niveau du démarreur lié à l'humidité, Tänak et son copilote Raigo Molder ont pu reprendre la route dimanche pour boucler, en dépit des événements, ce Rallye du Mexique. Une marque de la détermination qui habite le duo depuis le début de la saison. "C'était très important pour nous de repartir après cette mésaventure", souligne Tänak, "Du point de vue de la confiance, c'était capital pour Raigo (Molder, son copilote) et moi. On peut désormais préparer la prochaine manche en Argentine sereinement."

Le pilote estonien a par ailleurs tenu à saluer le travail réalisé par ses mécaniciens : "C'est primordial de savoir qu'on sera épaulé en cas de pépin", confie Tänak, "Ces types sont vraiment géniaux, je pense qu'on a les meilleurs mécaniciens de tout le service park."

Cet événement semble avoir soudé l'équipe M-Sport, qui n'a pas hésité à tourner en dérision sa péripétie. Tänak et Molder sont ainsi apparus sur le promontoire d'arrivée munis d'un masque et d'un tuba, au cas où pareille situation viendrait à se renouveler... La Fiesta numéro six a même été baptisée "Ti-Tänak", et sera exposée au sein du showroom de M-Sport, en Angleterre.

Fortunes diverses

Le crash de Tänak a quelque peu éludé la belle quatrième place de son coéquipier Elfyn Evans. Le Gallois est clairement sur une pente ascendante, après ses septième et sixième place décrochées respectivement au Monte Carlo et en Suède. Avec cette nouvelle bonne performance, le pilote M-Sport égale le meilleur résultat de sa carrière (Rallye d'Allemagne 2014).

"L'idée était de réaliser une performance solide, de ne commettre aucune erreur. En ce sens je pense qu'on a rempli le contrat", se félicite Evans, qui a adopté un rythme de course plus mesuré qu'à l'habitude pour assurer son résultat. "Mon rythme intrinsèque était bien plus élevé au Monte Carl' et en Suède, mais j'ai profité des abandons de mes adversaires."

Une stratégie qui s'est avérée payante, et qui là aussi contribue à instaurer un climat de confiance au sein de l'équipe. "En dépit des apparences et des faits de course, ce rallye a renforcé et soudé le team", assure Malcolm Wilson, le patron de M-Sport. "Les performances d'Elfyn vont crescendo, il est de plus en plus à l'aise dans l'auto."

Wilson n'a pas manqué de rendre aussi hommage à la force de caractère dont a fait preuve Tänak : "J'ai été époustouflé par la détermination d'Ott, sa volonté de reprendre la course à tout prix, et ce en dépit des circonstances." Un bon esprit bien venu pour le pilote estonien, à qui Wilson a accordé une seconde chance en début de saison, après l'avoir congédié fin 2012.

partages
commentaires
WRC - Championnat : Mikkelsen devient le deuxième homme fort de Volkswagen
Article précédent

WRC - Championnat : Mikkelsen devient le deuxième homme fort de Volkswagen

Article suivant

WRC - Citroën veut capitaliser sur son premier podium

WRC - Citroën veut capitaliser sur son premier podium
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020