ES2 à 5 - Mikkelsen installe Citroën en tête

Le Norvégien mène le Rallye d'Allemagne au terme de la boucle matinale du vendredi, pour son troisième rallye au volant de la C3 WRC, devant les trois pilotes M-Sport et Thierry Neuville.

Parti prudemment en ayant clairement privilégié les pneus tendres, Andreas Mikkelsen est monté en puissance dans la deuxième spéciale de la matinée, le premier vrai secteur chronométré entre les vignobles de Moselle, s'installant au deuxième rang du général derrière Ott Tänak (auteur du scratch). Un meilleur chrono dans celle d'après (ES4), avec pas moins de sept secondes d'avance alors que ses huit poursuivants les plus proches se tenaient dans un écart équivalent, lui a permis de déloger l'Estonien du commandement – et encore ne se disait-il pas satisfait de son pilotage, confessant deux petites erreurs.

Après le deuxième passage dans la super spéciale assez longue (9,27 km) courue trois fois ce vendredi, Mikkelsen compte 4"1 d'avance sur Tänak qui est suivi de ses deux équipiers chez M-Sport, Sébastien Ogier à 1"5 (pas entièrement satisfait de sa voiture et de ses pneus mais pensant que cela devrait aller mieux ensuite) et Elfyn Evans à 9"2 du Français.

Jari-Matti Latvala complétait le top 5 devant Thierry Neuville avant de faire une petite sortie et rencontrer un problème moteur lors du second passage dans la super spéciale (ES5), perdant près d'une minute et demie.

Neuville limite les dégâts

Les conditions piégeuses de cette matinée, alternant portions sèches et humides, ont entraîné toute une série de petites erreurs. Après avoir bien commencé pour Hyundai dans l'ES2, qui a vu Dani Sordo (meilleur temps) prendre la tête du général et Neuville la troisième place, cette première boucle a tourné au cauchemar pour l'équipe du constructeur sud-coréen qui joue à domicile en Allemagne.

Le leader du championnat, qui ouvre la route, s'est d'abord fait surprendre par un virage humide après une portion sèche dans la spéciale suivante (ES3), endommageant l'avant de sa voiture et perdant une dizaine de secondes. Il en a concédé encore quelques-unes dans la suivante pour tomber, donc, à la sixième place – devenue la cinquième grâce aux ennuis de Latvala.

Son équipier espagnol est quant à lui sorti de la route et a abandonné dans l'ES4, laquelle a vu Hayden Paddon, sur la troisième i20 WRC, crever et céder lui aussi pas mal de terrain.

Les équipiers de Mikkelsen chez Citroën n'ont pas passé une aussi bonne demi-journée. Kris Meeke, sans doute mortifié par son erreur de jeudi soir dans la super spéciale de Sarrebruck, qui lui a enlevé tout espoir de bon résultat, a souffert pour trouver un bon rythme. De son côté, Craig Breen a connu une ES4 "terrible" en heurtant un mur et pensant avoir crevé puis manquant un freinage et effectuant un 360°.

L'Irlandais se retrouve huitième du général derrière les Toyota d'Esapekka Lappi, qui dit manquer de confiance sur ce terrain mais a signé un bon deuxième temps dans l'ES4 en dépit d'une petite sortie, et de Juho Hänninen, régulier malgré "quelques visites des vignes" (sic). Le top 10 est clôturé par Paddon et Latvala.

Premier leader grâce à son meilleur temps "toutes catégories" dans l'ES1 jeudi soir sur sa Skoda, Jan Kopecky, désormais 11e du général, précède de 5"9 dans cette catégorie son équipier Pontus Tidemand. Yoann Bonato est quatrième sur sa DS3 R5, entre les Ford Fiesta M-Sport de Teemu Suninen et Éric Camilli, ce dernier avec un embrayage récalcitrant.

Quentin Gilbert, Pierre-Louis Loubet et Yohan Rossel sont regroupés de la septième à la neuvième places derrière l'espoir allemand Marijan Griebel. Un autre Français, Nicolas Ciamin, est en tête du WRC3 et du Junior WRC devant la référence des deux championnats cette année, Nil Solans.

Après un passage à l'assistance, la boucle de l'après-midi, qui reprendra les deux vraies spéciales (pour un total d'une quarantaine de kilomètres) et la super spéciale du jour, débutera à 16h17 et sera bien sûr à suivre en direct sur Motorsport.com. La pluie y est annoncée...

Classement après ES5/21

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écarts & 

intervalles

1

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Citroën

RC1 36'36"3 
2

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford 

RC1 

4"1

4"1 

3

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford 

RC1 

5"6

1"5 

4

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford 

RC1 

14"8

9"2 

5

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai 

RC1 

17"5

2"7 

6

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota 

RC1 

29"2

11"7

7

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

Toyota 

RC1 

31"5

2"3 

8

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën 

RC1 

31"5

0"0 

9

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai 

RC1 

1'18"6

47"1 

10

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota 

RC1 

1'36"8

18"2 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Allemagne
Pilotes Andreas Mikkelsen
Équipes Citroën Racing
Type d'article Résumé de spéciale
Tags classement, wrc allemagne