Ogier "mieux préparé" pour la Suède que pour le Monte-Carlo

Le vainqueur de la manche inaugurale de la saison 2017 est satisfait de ses tests au volant de la Ford Fiesta WRC de M-Sport sur la neige, mais rappelle qu'on ne connaît pas encore le niveau exact de toutes les voitures.

La saison du WRC qui vient de débuter marquant les débuts d'une nouvelle génération de World Rally Cars, et le championnat s'ouvrant traditionnellement sur deux manches atypiques que sont le Monte-Carlo et le Rallye de Suède, il faudra probablement attendre les premières épreuves sur terre, au Mexique et en Argentine, pour pouvoir se faire une idée plus précise de la hiérarchie. Il n'en reste pas moins qu'après sa victoire du Monte-Carlo et une séance de tests apparemment positive sur la neige, Sébastien Ogier se dit confiant avant le rendez-vous suédois.

"Le test s'est bien passé", a-t-il confirmé à WRC Live. "C'était mes troisième et quatrième jours [avec la Fiesta] sur la neige, car j'avais eu la chance de piloter un peu en décembre, donc je me sens mieux préparé avant la Suède que je ne l'étais avant le Monte-Carlo. Le feeling était très bon. OK, juger la performance est toujours très difficile, tout est nouveau et savoir si nous avons assez de performance en réserve est difficile, mais j'ai un bon feeling avec la voiture."

Un rallye très serré ?

Le quadruple champion du monde se dit confiant dans le fait de pouvoir signer un nouveau podium en Suède, même s'il insiste sur le manque de connaissance du potentiel exact de sa Ford tout comme de celui des Citroën, Hyundai et Toyota.

"On a fait un début de saison de rêve au Monte-Carlo, mais on ne peut pas laisser cela nous distraire. Il y a encore beaucoup de travail et le Rallye de Suède est un rendez-vous vraiment unique", disait-il il y a quelques jours. "Si on pouvait assurer un autre podium, ce serait un fantastique début et cela surpasserait toutes nos attentes. Je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne pourrions être confiants d'y parvenir, mais en même temps, cela requerra beaucoup de travail dans les coulisses."

"Nous n'avons pas encore vu le vrai potentiel de tout le monde, et je m'attends à un Rallye de Suède très serré et excitant."

Comme l'immense majorité des pilotes du WRC, Ogier dit apprécier particulièrement le seul rallye aux conditions en théorie 100% hivernales du calendrier, dans lequel il compte déjà trois victoires en 2013, 2015 et 2016 avec Volkswagen – plus une en 2012, sur une Skoda, dans la catégorie S2000 (l'équivalent du WRC2 aujourd'hui). Il est aussi l'un des deux seuls pilotes non scandinaves (avec Sébastien Loeb, un succès en 2004) et l'un des deux parmi ceux engagés cette année (avec Jari-Matti Latvala, trois victoires en 2008, 2012 et 2014) à s'y être imposé.

"[C'est] un rendez-vous que j'aime vraiment bien et où l'on atteint des vitesses incroyables sur la neige et la glace – quelque chose qui ne pourra qu'augmenter cette année avec les nouvelles voitures", dit-il. "Cela signifie qu'il n'y a pas de marge d'erreur et qu'on doit être très précis. Comme il y a souvent une poignée de secondes seulement qui sépare chaque concurrent, chaque seconde compte vraiment."

Le Rallye de Suède débutera jeudi soir par la traditionnelle super spéciale de Karlstad, avant que les concurrents n'attaquent les choses sérieuses vendredi matin.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Preview
Tags m-sport, presentation, rallye de suede