ES16 & 17 – Tänak et Latvala se neutralisent

Le pilote M-Sport et celui de Toyota sont désormais séparés d'un peu plus de 25 secondes en tête de la manche italienne de la saison, à deux spéciales – parmi lesquelles la Power Stage – de l'arrivée.

Séparés de 24”3 au départ de la dernière étape qui ne comprend que 42 kilomètres chronométrés répartis en quatre spéciales, ce dimanche, Ott Tänak et Jari-Matti Latvala le sont désormais de 25”5. Leur début de matinée n'a cependant pas été de tout repos.

Cela a commencé par un tête-à-queue pour Tänak dans la première spéciale du jour (ES16), qui l'a vu perdre 5”5 sur son rival revenu alors à 18”8. L'Estonien a un problème de visibilité sur sa Ford M-Sport, celle-ci étant recouverte de poussière en raison d'un "trou quelque part". Il a indiqué vouloir essayer de réparer sur la liaison avant la seconde boucle.

Dans la très courte spéciale suivante qui fera office de Power Stage pour conclure le rallye à partir de 12h18, cependant, cela a été le tour de Latvala de caler dans une épingle et de concéder 6”7 à son adversaire.

"J'ai calé. Puis j'ai appuyé sur le bouton 'stop' au lieu du bouton 'start'. Ça m'a coûté environ cinq secondes", a expliqué le pilote Toyota. "Bon, c'est comme ça. J'ai fait de mon mieux. Je peux me détendre maintenant."

À noter que les commissaires ont finalement décidé samedi soir de ne pas redonner des secondes de compensation à Latvala, qui avait été gêné par la poussière de Mads Østberg (reparti juste devant lui sur la fin d'une spéciale dans la matinée), et que Toyota a choisi de ne pas faire appel de cette décision.

Les autres pilotes de premier plan ont ménagé leurs efforts et préservé leurs pneus – en vue de la Power Stage – dans ces deux spéciales, qui ont vu Hayden Paddon (reparti en Rally2 ce matin) puis Dani Sordo signer le meilleur temps.

Camilli repasse devant

Cela n'a pas été le cas des premiers du RC2/R5, Éric Camilli devançant Jan Kopecky de 3”9 dans l'ES16 et reprenant l'avantage au général pour trois secondes avant de porter l'écart à 4”5 au terme de l'ES17. Tous deux ne sont cependant pas tout à fait dans le même état d'esprit, le Français de M-Sport, contrairement au pilote Skoda, n'inscrivant pas de points ce week-end au championnat WRC2.

Le second passage dans la première des deux spéciales du jour (ES18 - 14,06 km) débutera à 10h54, et la Power Stage (ES19 – 6,96 km) à 12h18.

Classement après ES17/19

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart & 

intervalle

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport 

RC1 

3h11'00"7

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1 

25"5

25"5

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1 

1'05"2

39"7

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota 

RC1 

2'29"9

1'24"7

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

Toyota

RC1 

3'14"2

44"3

6

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

3'39"0

24"8

7

 Mads Østberg

 Ola Fløene

Ford 

RC1 

4'17"5

38"5

8

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Citroën

RC1

9'04"2

4'46"7

 

 Éric Camilli

 Benjamin Veillas

Ford M-Sport

RC2 

10'24"6

1'20"4 

 Jan Kopecky

 Pavel Dresler

Skoda

RC2 

10'29"1

4"5

Le classement complet sera disponible ici.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Sardaigne
Pilotes Jari-Matti Latvala , Ott Tänak
Équipes M-Sport , Toyota Racing
Type d'article Résumé de spéciale
Tags es16 & 17, wrc sardaigne 2017