Neuville - "Des vitesses moyennes plus élevées que partout ailleurs"

partages
commentaires
Neuville -
Par : Jean-Philippe Vennin
6 févr. 2017 à 16:30

Longtemps leader du Monte-Carlo avant de partir à la faute en fin de deuxième étape, le pilote Hyundai espère obtenir un premier bon résultat en 2017 lors du Rallye de Suède, cette semaine.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Les deuxièmes Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Michel Nandan, Hyundai Motorsport Team Principal
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Hyundai Motorsport

Même sans la petite erreur de Sébastien Ogier qui avait fait perdre une quarantaine de secondes au pilote M-Sport en début de Monte-Carlo, Thierry Neuville aurait occupé la tête de la première manche du championnat jusqu'à la dernière spéciale du samedi, dans laquelle il a commis une erreur alors qu'il avait la situation bien en main. Le Belge, qui gérait une avance d'environ une minute sur le futur vainqueur, avait obtenu pour lot de consolation le meilleur temps de la Power Stage le lendemain – son sixième sur l'ensemble du rallye.

En Suède, Neuville espère poursuivre sur sa lancée dans ce qui sera la seule manche vraiment hivernale de la saison, disputée à ce titre avec l'équipement "qui va bien".

La Suède est un rendez-vous unique du calendrier, et le seul où les voitures sont équipées de vrais pneus cloutés sur la neige pendant tout le rallye”, rappelle-t-il. “C'est aussi l'un des rallyes les plus rapides de la saison, avec, dans certaines spéciales, des vitesses moyennes plus élevées que tout ce que nous verrons ailleurs cette saison.”

La première des deux manches scandinaves du championnat, mais la seule sur la neige, avait bien réussi à Neuville en 2015. Resté au contact des deux Volkswagen d'Ogier et d'Andreas Mikkelsen, il avait profité d'une erreur de ce dernier en toute fin de parcours pour prendre la deuxième place.

Évidemment, avec la neige, les pneus et les vitesses élevées, beaucoup d'expérience est nécessaire pour relever le défi, mais je suis confiant pour avoir couru ici en de nombreuses occasions [cinq]”, ajoute-t-il. “On a eu quelques bons résultats les années précédentes [une cinquième place en 2013 est aussi à noter]. On va essayer de construire là-dessus avec encore plus de succès – particulièrement avec les promesses et finalement la déception du Monte-Carlo.”

Toutes les voitures semblent très proches en termes de performances, donc la lutte promet d'être féroce lors de chaque manche du championnat.

Michel Nandan, directeur de Hyundai Motorsport

Plus globalement, la Suède réussit bien à Hyundai qui y a obtenu une nouvelle deuxième place l'an dernier avec Hayden Paddon. Au point que le directeur de l'équipe, Michel Nandan, ne cache pas une certaine confiance.

Le Rallye de Suède va nous offrir un test très différent du Monte-Carlo, et une sorte de one-off. Cela a toujours été un bon rallye pour nous, donc j'espère que ça va continuer”, confirme-t-il. “Le Monte-Carlo a montré que notre i20 Coupe WRC est compétitive et, globalement, fiable. On a eu un petit souci de direction assistée mais l'avons désormais réglé. On n'a pas vraiment eu le résultat souhaité, mais on a vu le potentiel de notre voiture avec les performances de Thierry et sept temps scratch [un pour Dani Sordo en plus des six du Belge].”

Cette confiance peut être également due au fait que des performances décevantes en Suède ne remettraient pas en cause la suite, puisque ce rallye n'est pas représentatif du reste de la saison – même si Nandan dit s'attendre à ce que la lutte soit très serrée cette année.

En fait, toutes les voitures semblent très proches en termes de performances, donc la lutte promet d'être féroce lors de chaque manche du championnat”, dit-il. “Les conditions de neige ont changé récemment, ce qui a eu pour conséquence un programme de tests légèrement décousu. On espère tous qu'il y en aura plein – pour un nouveau classique Rallye de Suède.”

Paddon vise haut

Le manque de neige en décembre avait en effet forcé Hyundai à annuler une séance d'essais, mais Neuville a pu rouler dans de bonnes conditions juste avant le Monte-Carlo, ses deux équipiers prenant quant à eux le volant la semaine dernière.

Le Rallye de Suède est un peu le pays des merveilles hivernales”, déclare Hayden Paddon, auteur de deux temps scratch l'an dernier sur cette épreuve et qui espère lancer réellement sa saison de la meilleure des façons après son retrait dès le jeudi soir au Monte-Carlo. “Avec la Finlande, c'est un de mes préférés. C'est très rapide avec beaucoup de bosses. La sensation de piloter sur la neige et avec les murs de neige n'est comparable à aucune autre. On a fini deuxièmes l'année dernière, et on espère pouvoir faire un meilleur résultat cette année, surtout avec la vitesse des nouvelles WRC et le potentiel démontré par notre voiture.”

Assez nettement en deça des performances de Neuville au Monte-Carlo, Dani Sordo, le plus expérimenté des trois pilotes Hyundai en WRC, compte aussi le moins de participations en Suède (trois) et n'a vu l'arrivée qu'une seule fois, en 2016 avec une sixième place. Nul doute qu'il montrera plus d'ambition lors des rendez-vous à venir sur la terre.

Je pense que toutes les personnes impliquées dans l'équipe seront d'accord pour dire que la Suède est un rendez-vous spécial”, dit en attendant l'Espagnol. “Si on a de bonnes conditions de route avec la neige et des murs de neige, ça devient très agréable, parce que ça va de plus en plus vite. On a terminé à une bonne place au Monte-Carlo, et voulons attaquer pour faire de notre mieux et obtenir un bon résultat en Suède.”

La deuxième manche de la saison débutera jeudi soir par la traditionnelle super spéciale de Karlstad.

Article suivant
Latvala se sentait "perdu" face à Ogier chez Volkswagen

Article précédent

Latvala se sentait "perdu" face à Ogier chez Volkswagen

Article suivant

Sortie de route en essais : Meeke plaide coupable

Sortie de route en essais : Meeke plaide coupable
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Dani Sordo , Hayden Paddon , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview