Tänak et Järveoja s'imposent avec la manière !

partages
commentaires
Par :
17 févr. 2019 à 12:36

Les Estoniens de Toyota ont remporté leur septième victoire en Championnat du monde, la première en Suède, après avoir dominé tout le rallye et s'être adjugé en prime la Power Stage.

En tête depuis la première spéciale du samedi matin, après l'avoir déjà occupée vendredi, Ott Tänak et Martin Järveoja se sont finalement imposés avec 53"7 d'avance sur Esapekka Lappi et Janne Ferm, dont la Citroën a conservé la deuxième place devant la Hyundai de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Ils ont pris du même coup la tête du championnat.

Lire aussi :

Tänak a fait le plus gros du travail vendredi, terminant la journée en deuxième position – à deux secondes seulement de Teemu Suninen – alors qu'il s'élançait le troisième dans les spéciales, et signant deux temps scratch au passage. Il allait en ajouter deux autres samedi après-midi, ainsi qu'un cinquième dans la super spéciale de Karlstad, asseyant ainsi sa victoire. Il a encaissé également cinq points de bonus grâce à son meilleur chrono dans la Power Stage, ce dimanche.

"C'est fabuleux. J'ai piloté un peu plus vite que d'habitude dans la Power Stage, mais sans prendre de risque", a déclaré le vainqueur à l'arrivée de cette dernière spéciale qu'il a remportée avec 3"5 d'avance sur Neuville.

Lappi et ce même Neuville sont tous deux passés près de la correctionnelle vendredi après-midi, le premier manquant même de partir en tonneau tandis que le second commettait deux erreurs. Mais ils se sont retrouvés à la lutte pour la troisième place le lendemain, malgré un 360° sur un mur de neige pour le Belge, puis la deuxième dimanche matin en prenant l'avantage sur un Andreas Mikkelsen en manque de rythme. Le Norvégien termine quatrième.

Loeb : "Pas si mal au final"

Cinquième, Elfyn Evans est le deuxième performeur du rallye au nombre de victoires en spéciale, parmi les pilotes qui n'ont jamais abandonné et ne sont pas repartis en Rally2, avec trois scratchs. Il a bénéficié généralement d'une bonne position de départ mais a réalisé un week-end assez solide conclu par le troisième chrono de la Power Stage.

Déplorant de n'avoir su, contrairement à son équipier Tänak, s'assurer vendredi une bonne position de départ pour le lendemain, Kris Meeke a souffert par la suite mais s'est maintenu devant Sébastien Loeb pour la sixième place. Celui-ci a eu du mal à trouver le rythme le premier jour – surpris par la vitesse des WRC actuelles sur ce terrain – puis a déploré des notes trop pessimistes le lendemain, avant de monter en puissance l'après-midi.

"Ça a été compliqué tout le week-end, avec des hauts et des bas. On a fait de bons temps, d'autres moins bons, mais on a compris des choses au fil du week-end et ce n'est pas si mal au final", a dit le nonuple Champion du monde.

Deux points de bonus pour Ogier

Derrière Pontus Tidemand, huitième au terme d'un rallye sans erreur mais sans éclat sur la troisième Ford M-Sport, Ole Christian Veiby offre sa première victoire en WRC2 à la Volkswagen Polo GTI R5 – avec un top 10 au général en prime. Top 10 que complète Janne Tuohino au volant de sa Ford Fiesta WRC privée.

Celui-ci a connu plus de réussite que Marcus Grönholm, parti à la faute à trois reprises vendredi et qui a dû abandonner avant de se retrouver contraint d'ouvrir la route les deux jours suivants. ''Oubliez !'' a répondu celui qui s'était offert le volant d'une Toyota WRC pour ses 50 ans, fêtés en réalité il y a un an, à la question de savoir si on pourrait le revoir en action au Rallye de Finlande.

Parti à la faute et resté bloqué dans un mur de neige vendredi après-midi avec sa Citroën, Sébastien Ogier (qui a glané deux points de bonus dans la Power Stage) a dû abandonner et repartir samedi en Rally2. Idem pour Jari-Matti Latvala, qui s'est laissé surprendre en fin de première étape alors qu'il était troisième au général avec sa Toyota, et pour Teemu Suninen.

Le jeune pilote M-Sport était le leader du rallye ce même vendredi soir, en partie grâce à une position de départ avantageuse. Mais après avoir rétrocédé le commandement à Tänak dans la première spéciale du samedi, il a commis deux erreurs et dû repartir lui aussi en Rally2 ce matin.

Victoires pour Veiby, Østberg et Kristensson

Après avoir signé un impressionnant meilleur temps au scratch dans la spéciale de Torsby vendredi soir, un des protégés de Grönholm, Juha Huttunen, a réduit l'écart avec Veiby en WRC2 tout le samedi pour le ramener à 12 secondes. Après avoir concédé un peu de terrain dans la première ES du dimanche, le pilote de la Škoda est définitivement sorti de la route dans la seconde.

Équipier de Veiby, Johan Kristoffersson, le double Champion du monde de Rallycross, était à la lutte avec Huttunen pour la deuxième place du WRC2 quand il a heurté un mur de neige samedi, perdant deux minutes. Également parmi les protégé de Grönholm, Emil Lindholm, termine deuxième de la catégorie avec une autre Polo.

Entre Veiby, qui prend la tête du championnat WRC2, et Lindholm s'est intercalé Mads Østberg, 11e au général et vainqueur du WRC2 Pro au terme d'un premier rallye compliqué avec la Citroën C3 R5. Plus rapide avec sa Škoda officielle, Kalle Rovanperä, déjà piégé au Monte-Carlo, a commis deux grosses erreurs et prend une nouvelle fois la deuxième place dans ce nouveau championnat dont il est désormais leader.

Enfin, le Suédois Tom Kristensson a remporté la première manche du championnat Junior WRC, dans lequel tous les concurrents disposent d'une Ford Fiesta R2.

WRC - Suède 2019 - Classement final

Pos.

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

Toyota

RC1

2h47:30.0

2

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

Citroën

RC1

53.7

53.7

3

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

56.7

3.0

4

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

Hyundai

RC1

1:05.4

8.7

5

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

Ford M-Sport

RC1

1:08.2

2.8

6

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

1:38.8

30.6

7

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena

Hyundai

RC1

1:49.7

10.9

8

Sweden Pontus Tidemand

Norway Ola Fløne

Ford M-Sport

RC1

3:37.7

1:48.0

9

Norway Ole Christian Veiby

Sweden Jonas Andersson

 

 

Volkswagen 

RC2

6:34.0

2:56.3

10

Finland Janne Tuohino

Finland Mikko Markkula

 

Škoda

RC1

8:21.4

1:47.4

Le classement complet est disponible ici.

Article suivant
ES18 - Neuville perd un peu de terrain avant la Power Stage

Article précédent

ES18 - Neuville perd un peu de terrain avant la Power Stage

Article suivant

Championnat - Tänak et Toyota prennent la tête

Championnat - Tänak et Toyota prennent la tête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu