Citroën est parti d'une feuille blanche pour sa nouvelle C3 R5

partages
commentaires
Citroën est parti d'une feuille blanche pour sa nouvelle C3 R5
Par : David Evans
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
31 mai 2017 à 14:17

La nouvelle C3 R5, qui doit faire ses débuts en compétition l'année prochaine en WRC2 notamment, n'aura rien de commun avec la DS3 qui l'a précédée (ci-dessus), ni avec la Peugeot 208 T16 de la même catégorie.

La volonté affichée par le Groupe PSA est d'offrir à ses futurs clients, avec cette future C3 R5 actuellement en développement, un véritable pas en avant par rapport à la DS3 R5 et la 208 T16 qui ont rencontré pas mal de problèmes et n'ont pas été très populaires auprès de ceux qui les ont fait courir.

"Nous sommes en phase avec notre planning pour cette nouvelle voiture et communiquerons davantage durant l'été", a déclaré le directeur de Citroën Racing, Yves Matton, à Motorsport.com. "Notre intention est que la nouvelle voiture soit homologuée et coure l'année prochaine."

À en croire Citroën, la nouvelle voiture n'aura absolument rien de commun avec sa devancière alignée ces dernières saisons – parfois avec un soutien officiel, aux mains de Stéphane Lefebvre ou Quentin Gilbert.

"La nouvelle voiture n'est en rien liée à l'ancienne", poursuit en effet Matton. "Ce sont de nouvelles personnes qui sont en charge de son design et nous avons de nouveaux partenaires techniques qui travaillent sur cette C3 R5."

"Ce sont deux projets complètement différents et deux marques différentes [depuis que DS en est devenu une à part entière, ndlr] – mais la marque n'est pas la chose la plus importante, l'important ce sont les nouvelles personnes que nous avons en charge ainsi que les contraintes et les KPI [indicateurs clés de performance, ndlr] que nous avons sur cette voiture."

Pas d'engagement officiel

Matton a confirmé également, comme l'a déjà fait Volkswagen qui développe une Polo R5, qu'il n'y aura aucun engagement officiel de la marque en WRC2 la saison prochaine.

"Normalement, le WRC2 est pour les pilotes privés. Je ne dis pas que nous n'aurons pas un pilote renommé pour faire quelque chose, mais nous n'alignerons pas d'équipe, nous soutiendrons des équipes privées."

Il y a quelques semaines, le directeur de Peugeot Sport, Bruno Famin, avait, dans la même logique, expliqué à Motorsport.com le retour du Lion en Championnat d'Europe (ERC), cette année, plutôt qu'en WRC2, en partie par la présence de Skoda qui a "un véritable programme officiel et qui fait beaucoup d'essais". La marque tchèque écrase à peu près tout sur son passage depuis plusieurs saisons dans ce dernier championnat.

Outre Volkswagen et Citroën, Proton a également annoncé le développement d'une voiture de la catégorie R5 qui viendra s'ajouter aux autres déjà citées ainsi qu'à la Hyundai i20 ou à la Ford Fiesta de M-Sport.

Article suivant
Les 25 meilleures photos du Rallye du Portugal

Article précédent

Les 25 meilleures photos du Rallye du Portugal

Article suivant

Le tour du monde de Gabin Moreau : Portugal

Le tour du monde de Gabin Moreau : Portugal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur David Evans
Type d'article Actualités