WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

WRC2 - Première pour Maurin, Lappi se rapproche

partages
WRC2 - Première pour Maurin, Lappi se rapproche
Par :
8 oct. 2015 à 07:00

Le Français s'est enfin imposé cette saison, au Tour de Corse, après des performances en dents de scie alors que le pilote Skoda espère coiffer Nasser Al-Attiyah au Championnat.

Julien Maurin et Nicolas Klinger, Ford Fiesta RRC
Esapekka Lappi et Janne Ferm, Skoda Motorsport Skoda Fabia R5
Craig Breen et Scott Martin, Peugeot 208 T16 R5
Eric Camilli et Benjamin Veillas, Ford Fiesta R5
Teemu Suninen et Mikko Markkula, Ford Fiesta R5

Une 4e place au Portugal – obtenue tôt dans la saison après la grosse déception du Monte-Carlo où il était sorti de la route et juste avant celle de la Sardaigne où il avait occupé la 3e place – restait le meilleur résultat de Julien Maurin en 2015 avant le Tour de Corse.

Le Français a corrigé le tir lors de sa manche nationale, le week-end dernier en Corse, au volant de sa Fiesta RRC. De quoi réjouir Malcolm Wilson, préparateur de la plupart des Ford présentes en WRC, déjà comblé par la 2e place d'Elfyn Evans au classement général.

“C'est génial de voir la Fiesta aussi performante dans la hiérarchie,” a dit le patron de M-Sport, “et de voir Julien Maurin monter sur la première marche du podium en WRC2. Je crois que nous avons vraiment créé une sorte de filière qui permet aux pilotes d'exceller à tous les niveaux de la discipline, ce qui est extrêmement gratifiant pour nous.”

Après un tête-à-queue dans les conditions piégeuses de la première spéciale, Maurin s'est emparé de la tête dans l'ES5 (qui était en fait la troisième du rallye en raison des annulations) pour ne plus la quitter et signer enfin son premier succès dans la catégorie.

En terminant 2e à 20”9, Esapekka Lappi s'est rapproché à neuf points de Nasser Al-Attiyah, absent en Corse pour cause de Rallye du Maroc, avec la possibilité d'inscrire encore un résultat de plus que ce dernier au Championnat. Autant dire que les chances de titre du pilote Skoda sont réelles face au Qatari, même si celui-ci devrait également disposer pour la fin de saison de la Fabia R5 qu'il avait déjà pilotée en Allemagne.

Éric Camilli est monté sur le podium en devançant Craig Breen de 6”9. Le pilote britannique de la Peugeot 208 T16 a fourni sa meilleure prestation de l'année mais une crevaison l'a privé du podium. Teemu Suninen, l'autre jeune pilote de développement de Toyota aux côtés de Camilli, a complété le top cinq.

Prochain rendez-vous en Catalogne (22-25 octobre) où Julien Maurin, dont la victoire en Corse lui a permis d'entrer dans le top dix du Championnat, s'était classé 2e l'an dernier.

Article suivant
Quentin Gilbert - L'autre Champion du Monde français de 2015

Article précédent

Quentin Gilbert - L'autre Champion du Monde français de 2015

Article suivant

François Delecour - "Courir en Porsche était un rêve de gosse"

François Delecour - "Courir en Porsche était un rêve de gosse"

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Auteur Jean-Philippe Vennin