Résumé de course
WorldSBK Sepang

À Sepang, De Angelis s'est rapproché des avant-postes

Alex de Angelis a décroché dimanche ce qui est à ce jour son meilleur résultat en Superbike, en ralliant l'arrivée de la seconde manche de Sepang en 7e position.

Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex de Angelis, IodaRacing Team
Alex de Angelis, IodaRacing Team
Alex de Angelis, IodaRacing Team

Contrairement à son coéquipier, le pilote saint-marinais n'a pas encore atteint la Superpole 2 depuis son arrivée en WSBK, en revanche la 13e place décrochée le week-end dernier correspond à son meilleur placement sur la grille.

Il a su en profiter pour se porter dans le top 10 dès le départ de la seconde manche, s'impliquant dans la longue bagarre qui l'a opposé à Alex Lowes, Tom Sykes et Michael Van der Mark. C'est sur le pilote néerlandais que De Angelis a peu à peu focalisé son attention, jusqu'à marquer les points de la 7e place sous le drapeau à damier. Battu de peu par son rival, il n'a concédé que 20 secondes au vainqueur, le plus faible retard qu'il ait enregistré à ce stade de la saison.

"Courir dans ces conditions de piste mouillée, à Sepang, cela me plait beaucoup. J'ai gagné une course Moto2 ici, en 2012, déjà sous la pluie", rappelle le pilote IodaRacing. "Cette fois, ça s'est très bien passé et j'ai décroché mon meilleur résultat de la saison. Ma seule petite déception concerne le fait d'être parti 13e : sans cela, je n'aurais pas eu à prendre trop de risques et la course se serait terminée encore mieux."

"J'ai beaucoup bataillé avec Van der Mark", souligne Alex de Angelis. "On s'est dépassé l'un l'autre de nombreuses fois. Ce furent souvent des dépassements agressifs, mais tous très propres parce qu'on ne s'est jamais touché. J'espère continuer à offrir ce spectacle sur les prochaines courses."

Une chute samedi

La première manche, disputée samedi, s'était soldée par un abandon pour Alex de Angelis, qui a perdu le contrôle de sa moto à l'instar de son coéquipier, Lorenzo Savadori. "Ça a été une chute sans avertissement, l'avant a commencé à sautiller et j'ai fini par terre", raconte-t-il. "C'est nouveau, je n'avais jamais expérimenté ce comportement de la moto dans les séances d'essais disputées jusqu'ici, je peux donc dire que c'est une chute à laquelle je ne m'attendais pas."

Ce week-end malaisien se solde donc par le gain de neuf points, qui lui permettent de se hisser au 14e rang du championnat. S'il reste encore à distance respectable de son coéquipier (10e avec 25 points d'avance), l'ancien pilote MotoGP continue à gérer les conséquences de blessures. Outre celles qui ont découlé de son grave accident de Motegi, survenu en octobre, il a récemment dû composer avec une rupture de tendon à la main gauche, due à un choc contre un autre pilote lors du warm-up d'Assen. "Je ne pilote pas encore comme je le voudrais et j'espère le faire bientôt", fait-il savoir.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Édito - Les promesses du Kid !
Article suivant Yamaha fait débuter Cameron Beaubier

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France