Althea et BMW viseront le podium dès l'Australie

Genesio Bevilacqua n'est plus un jeune loup du Championnat du Monde Superbike, bien au contraire. Sa vaste expérience lui permet de voir clair dans les projets qu'il monte et de définir immédiatement des objectifs précis.

Aussi le team manager d'Althea Racing se lance-t-il avec détermination dans sa nouvelle collaboration avec BMW, après une longue fidélité à Ducati. Et pas question d'aborder 2016 comme une saison de transition et d'adaptation à la moto allemande. "Pour nous, 2016 doit apporter des résultats," annonce-t-il sans détour dans un entretien à Moto.it.

Détermination, mais aussi ambition, car Genesio Bevilacqua est convaincu que son équipe peut profiter du début de saison pour engranger de gros points : "Nous avons la possibilité de réaliser d'autres essais afin de nous présenter sur la première manche du championnat, à Phillip Island, en étant déjà compétitifs. La piste australienne ne requiert pas un châssis parfait et elle plait beaucoup à Torres. Nous espérons donc obtenir de bons résultats dès les premières manches du championnat."

"Nous savons que ce ne sera pas facile, mais en Australie notre objectif sera le podium. Pour le reste de la saison, nous ferons notre possible pour figurer parmi les protagonistes," précise-t-il. "Nous représentons une marque importante comme BMW, nous avons un team expérimenté et bien préparé, et deux pilotes de talent avec une grande envie de gagner. Pourquoi ne devrions-nous pas viser haut?"

En confiant ses S1000RR à deux équipes privées, Althea Racing et le team Milwaukee, BMW assume la charge du développement du moteur et de l'électronique. Les équipes auront quant à elles la responsabilité des réglages et tenteront de se démarquer en travaillant sur le châssis ou les suspensions.

"Notre équipe possède les compétences et l'expérience, tandis qu'à Munich ils sont prêts à nous aider et à nous apporter un soutien technique complet. À mon avis, un team compétitif qui travaille en autonomie et qui est soutenu par un constructeur officiel représente la meilleure solution pour réussir actuellement en Superbike," estime Genesio Bevilacqua.

Un choix de pilotes assumé

Séduit par BMW et sa S1000RR, Genesio Bevilacqua est par ailleurs convaincu d'avoir fait le bon choix de pilotes en confiant ses machines à Jordi Torres et Markus Reiterberger.

Ce dernier connaît BMW grâce à son expérience en championnat allemand et c'est lui qui a le plus retenu l'attention lors des essais de fin d'année, répartis entre Jerez et Vallelunga. "Markus Reiterberger nous a surpris," indique le team manager. "Bien entendu, nous devons considérer qu'il connaît déjà la S1000RR pour avoir couru et gagné avec elle, mais nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit aussi rapide avec ces températures."

"Torres l'a été lui aussi. Jordi a une façon différente de travailler, il est prudent et il a son propre rythme. Il veut tout très bien comprendre et à Vallelunga il a donc poursuivi le travail d'adaptation à une moto qui est complètement nouvelle pour lui," précise Bevilacqua.

"Il est certain qu'ils ont tous les deux une grande marge de croissance et d'amélioration. Ils sont jeunes et ont un potentiel encore à découvrir. Pour nous, il s'agit d'une stimulation supplémentaire et nous ferons de notre mieux pour permettre à deux jeunes et talentueux pilotes d'exprimer tout leur potentiel."

La première manche de la saison Superbike est programmée eu 26 au 28 janvier. D'ici-là, plusieurs séances d'essais auront lieu pour poursuivre la préparation des hommes et des machines, à commencer pour Althea Racing par celle des 23 et 24 janvier à Vallelunga.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Jordi Torres , Markus Reiterberger
Équipes Althea Racing
Type d'article Actualités
Tags genesio bevilacqua