Avenir flou et pilotes motivés chez Aprilia

Aprilia est sur toutes les lèvres cette semaine, dans le paddock du Championnat du Monde Superbike.

De retour à Losail, théâtre l’an dernier de la double victoire de la RSV4 et du titre ainsi décroché par Sylvain Guintoli, la marque italienne doit composer avec le forfait de dernière minute de sa star, Max Biaggi, et avec un avenir restant très flou dans la discipline.

Après des courses manquant de relief à Magny-Cours, Leon Haslam et Jordi Torres abattent leur dernière carte de la saison au Qatar, toujours sans être fixés sur ce que leur réservera la saison prochaine.

"En France, les choses ne se sont pas passées comme je l’espérais, alors j’ai très envie de reprendre la piste et de donner le maximum pour bien terminer cette saison," annonce le pilote anglais. "Au championnat, les jeux sont faits par conséquent je n’ai rien à perdre : je vais me battre tour après tour et tenter d’obtenir le meilleur résultat possible."

Il faudra composer ce week-end avec les conditions très spécifiques de cette manche qatarie, dont toutes les séances seront disputées à la nuit tombée. Mais cela n'effraie en rien Leon Haslam : "Le fait de courir de nuit à Doha rend le tout encore plus excitant et j’ai hâte d’entamer ce week-end."

L’objectif est de montrer ma compétitivité et celle de la moto.

Jordi Torres

Rookie en Superbike, Jordi Torres connaît Losail grâce à sa carrière passée en Moto2. "C’est un circuit fantastique et très complet, avec plusieurs configurations de virages," apprécie-t-il. "Mon Aprilia s’y adaptera certainement et ce sera à nous de trouver la meilleure mise-au-point. Courir de nuit, c’est toujours plein d’émotions, en particulier sur un circuit large et sûr comme l’est celui-ci."

"Etant donné qu’il s’agit de la dernière manche de la saison, je vais m’investir au maximum, me donner à 100% dès la première séance d’essais. L’objectif est de montrer ma compétitivité et celle de la moto," prévient Jordi Torres.

Si Leon Haslam est isolé au quatrième rang du Championnat du Monde, Jordi Torres se trouve toujours à portée d’attaque de plusieurs pilotes, à commencer par Sylvain Guintoli – qui pilotait cette même machine la saison dernière. Pour l'Espagnol, il s’agira de ne pas descendre de la cinquième marche de la hiérarchie mondiale durant ce dernier rendez-vous de la saison…

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Losail
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Leon Haslam , Jordi Torres
Type d'article Preview
Tags aprilia, qatar