WSBK
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
83 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
90 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
104 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
118 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
125 jours
C
Jerez
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
139 jours
C
Misano
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
153 jours

Pour Bautista, Honda a prouvé avoir "le potentiel pour gagner"

partages
commentaires
Par :
22 avr. 2020 à 13:30

La première manche qu'il a pu disputer avec Honda a convaincu le pilote espagnol des grandes performances que pourra réaliser la nouvelle CBR, prête selon lui à franchir la prochaine étape lorsque l'on sortira de la crise actuelle.

Avant que les championnats toutes disciplines sportives confondues soient mis à l'arrêt par la pandémie de COVID-19, le World Superbike a réussi à entamer sa saison, il y a deux mois en Australie. Ce premier rendez-vous avait vu les succès attendus de Yamaha et de Kawasaki, mais aussi les premiers pas de la nouvelle équipe Honda, pour qui les interrogations étaient grandes au sortir de l'intersaison.

Le résultat final aura été, certes, mitigé, mais sans doute moins négatif que cela pouvait être craint pour la nouvelle CBR1000RR-R, le Team HRC ayant réussi à faire mieux que l'équipe BMW bien qu'il ne soit pas parvenu à atteindre le podium au contraire des trois formations de pointe, les équipes officielles Kawasaki, Yamaha et Ducati. Prétendant au titre l'an dernier et vainqueur alors des trois courses de Phillip Island, Álvaro Bautista a dû se contenter cette fois de deux sixièmes places à quatre secondes du premier dans les deux courses longues, et il a connu une chute dans la manche sprint, marquant au total 20 points, soit moitié moins que celui qui le remplace chez Ducati, Scott Redding.

Mais l'Espagnol veut voir le verre à moitié plein. Lucide quant au chemin restant à parcourir pour un projet aussi récent, il se félicite des signaux positifs déjà envoyés. "Au moins, on a pu commencer le championnat. Cela a été un week-end à la fois difficile et très positif. On savait avant d'y aller que ce serait dur, parce que notre équipe est nouvelle, la moto est complètement neuve et il faut qu'on la développe au mieux", souligne-t-il.

Lire aussi :

"Il nous faut du temps et on n'en a pas tellement eu avant la première course, d'autant plus que les conditions météo n'ont pas été favorables pendant les essais hivernaux. Mais on a profité au maximum du week-end australien pour trouver des solutions qui vont nous aider à améliorer la confiance dans la moto et, malgré un week-end compliqué avec notamment une chute, on a pu montrer notre potentiel, celui de la moto, de l'équipe, de Honda. C'est positif et cela nous a permis de recueillir de nombreuses informations sur la base desquelles on pourra franchir la prochaine étape."

Conscient du manque d'expérience de cette nouvelle équipe et de la jeunesse de la moto, Bautista est pourtant convaincu que les progrès qui pourront être accomplis une fois que la compétition reprendra permettront de viser rapidement de meilleurs résultats. "La route est encore longue. Mais la moto, la structure et le HRC ont le potentiel pour se battre pour de bons résultats", explique-t-il auprès du site officiel du WorldSBK. "C'est juste une question de temps. Il nous faut ce temps pour travailler et tout mettre en place. Quand on l'aura fait et que l'on aura tout clarifié, on sera devant. On l'était déjà en Australie dès la première course, on a prouvé qu'on avait le potentiel pour gagner."

"Bien sûr, dans cette situation, les ingénieurs ne peuvent que travailler chez eux, pour la piste il faudra attendre", poursuit le vice-Champion du monde en titre, qui garde toutefois le contact avec son équipe technique malgré le confinement auquel il est soumis en Espagne. "On a beaucoup parlé après la course. Vous savez, pendant un week-end de course on n'échange que les commentaires principaux, les plus immédiats, et on peut oublier de petits détails qui sont malgré tout très importants. Alors après l'Australie on a été en contact, on a échangé nos impressions, essayé d'entrer plus dans le détail et le travail se poursuit, clairement, même s'il ne se fait pas en piste. On reste en contact avec l'usine."

Lire aussi :

Dans une interview accordée à Sky Italia, Álvaro Bautista estime Honda "à 30%", avec encore un vrai besoin de "régler de nombreux points" et en particulier les sensations du pilote. Et l'Espagnol en profite pour tordre le cou au passage à des bruits de couloir, ayant rapporté qu'il avait rejoint ce projet sur les conseils de Marc Márquez"Cette rumeur s'est répandue, mais en réalité ça n'est pas lui qui m'a poussé", affirme-t-il. "En réalité, il a testé la moto et je lui ai demandé quelles avaient été ses sensations, mais ça s'est passé après ma signature avec Honda."

Article suivant
Les Pays-Bas prolongent les interdictions, le MotoGP sur la sellette

Article précédent

Les Pays-Bas prolongent les interdictions, le MotoGP sur la sellette

Article suivant

Le MotoGP négocie avec Jerez pour lancer la saison

Le MotoGP négocie avec Jerez pour lancer la saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Honda WSBK Team
Auteur Léna Buffa