Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
41 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
6 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Qualifs et départs, les clés des futurs progrès de Baz

partages
commentaires
Qualifs et départs, les clés des futurs progrès de Baz
Par :
11 sept. 2019 à 10:49

Le pilote français a les idées très claires quant à ce qu'il veut améliorer dans sa performance au guidon de la Yamaha que lui confie le team Ten Kate. Les hauts et les bas qu'il a connus à Portimão l'ont parfaitement illustré.

Loris Baz s'est illustré par de solides remontées lors des courses disputées le week-end dernier au Portugal, glanant le point de la neuvième place en Course Superpole, puis ceux de la sixième position lors de la dernière épreuve dimanche. S'il n'a pas fait encore mieux, c'est à cause d'une chute lourde de conséquences pendant la Superpole de samedi.

"J'ai juste fait une erreur au mauvais moment. En Superbike, si vous faites une erreur en Superpole et que vous ne terminez pas votre tour avec le pneu qualifs, vous êtes fichu pour tout le week-end", résume le pilote français. "C'est comme ça. Mais on manque juste d'expérience avec le pneu qualifs, je n'ai pas de feedback quant à la limite avec le pneu avant. J'ai pris la piste et j'ai poussé, j'étais dans un bon tour mais je suis tombé."

Lire aussi :

Qualifié à la 15e place, Baz savait dès lors que cet incident allait lui compliquer la vie, surtout que son autre talon d'Achille n'a rien arrangé. "L'autre point négatif qu'on a, en plus des qualifs, c'est le départ", admet-il. C'est ainsi qu'en Course 1, samedi, il lui a fallu cravacher dès les premiers instants afin de remonter dans le peloton, cependant il en a à nouveau payé le prix. "J'ai à nouveau pris un mauvais départ, mais j'ai réussi à revenir à la huitième place en quelques tours. J'avais un groupe devant moi alors j'ai vraiment attaqué fort pour revenir et je suis tombé à nouveau. Mais il fallait que j'essaye !"

La courte Course Superpole qui se tient le dimanche matin offrait à Loris Baz la possibilité de se rattraper, puisqu'un classement parmi les neuf premiers allait déterminer une meilleure place sur la dernière grille de départ. "L'objectif était donc le top 9, c'était clair. Et je suis remonté de la 18e place dans le premier virage à huitième avant que quelqu'un me dépasse", relate-t-il, satisfait d'avoir atteint son objectif et d'avoir donc pu partir neuvième pour la Course 2. Restait alors à capitaliser. "Je savais que j'avais le rythme pour être dans le top 5, je voulais juste le montrer. J'ai été fort pendant le test, ainsi que vendredi et [samedi] matin, mais je n'ai rien montré, alors j'avais vraiment envie de faire une solide course et elle a été sympa."

Après avoir butté durant trois tours sur Tom Sykes, le pilote français est parti en chasse du trio Lowes-Haslam-Van der Mark. Il a toutefois dû attendre le 18e des 20 tours pour réussir à se défaire du Néerlandais, laissant ainsi la possibilité aux deux autres pilotes de se détacher. À la clé, tout de même, une sixième place. "J'aurais pu rattraper Leon et Alex, clairement, je pense que j'avais un meilleur rythme qu'eux, mais c'est comme ça : compte tenu de là où l'on part et des mauvais départs que l'on fait, je suis vraiment content du job fait par toute l'équipe parce qu'on s'est battu avec trois pilotes factory, donc c'est cool."

Un travail orienté vers 2020

Pour Loris Baz, arrivé en cours de championnat avec Ten Kate, l'objectif est parfaitement clair quant aux progrès à accomplir, illustrés par l'ensemble de sa performance au Portugal. "Avec les pneus course, franchement, on a le rythme. Je ne fais pas tellement d'erreurs en pneus course, j'en ai juste fait une [samedi] en Couse 1 parce que je poussais super fort pour revenir. J'ai de très bonnes sensations avec la moto. Les seules choses qui nous manquent ce sont le départ, parce que les réglages de la moto le rendent un peu plus dur et il faut qu'on travaille là-dessus, et les pneus qualifs parce qu'on ne peut pas trop les tester et quand on en monte un on n'a qu'un tour", résume-t-il. "Mais je suis content. On travaille pour faire le meilleur job possible cette saison et la saison prochaine. On sait sur quoi il faut qu'on travaille durant le reste de la saison et cet hiver."

Loris Baz, Althea Racing

Avant de se présenter à domicile pour la manche de Magny-Cours, en fin de mois, le Haut-Savoyard retrouvera le Bol d'Or, mais poursuivra aussi le travail au guidon de la Yamaha lors de deux jours de tests à Valence, cette semaine. "J'espère qu'on pourra avoir des températures élevées parce que c'est là qu'on est le plus en difficulté avec la R1. On va essayer de continuer à progresser. Clairement, on ne va pas gagner une demi-seconde à chaque fois qu'on monte sur la moto, je pense qu'on a atteint un rythme très solide et il faut qu'on travaille petit à petit pour rattraper tous ceux qui ont beaucoup d'expérience avec cette moto et les autres. On va essayer de travailler un peu sur les qualifs et sur le départ", annonce-t-il, par ailleurs ravi par l'avant de sa machine ainsi que la maniabilité offerte par son moteur en dépit de son déficit en ligne droite face aux motos les plus puissantes. "La moto est ce qu'elle est et il faut qu'on essaye de beaucoup travailler sur ses points positifs. Je suis sûr que Ten Kate pourra trouver certaines choses sur la moto pour la rendre encore meilleure. En travaillant avec Yamaha, ils peuvent tout améliorer."

Ces progrès, Loris Baz et son équipe veulent les accomplir en ayant à l'esprit la saison prochaine et pas uniquement les dernières manches de 2019. Il l'assure, c'est la première saison complète qu'il pourra disputer avec l'équipe Ten Kate et cette R1 minutieusement peaufinée qui motive ce gros programme. "C'est pratiquement fait. […] Ça devrait être confirmé très bientôt, j'espère", indique-t-il quant à son contrat. "Depuis le début, c'était certain qu'on ferait cette saison et la prochaine. Cela n'avait pas de sens de ne le faire que pour cette saison. On travaille juste pour l'année prochaine. On sait qu'on ne peut pas arriver dans le championnat et battre les meilleurs, alors on travaille du mieux qu'on peut pour préparer l'avenir."

Article suivant
WorldSSP300 - Deroue retarde les festivités pour González

Article précédent

WorldSSP300 - Deroue retarde les festivités pour González

Article suivant

Bautista "détruit" et libéré après son retour à la victoire

Bautista "détruit" et libéré après son retour à la victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Algarve
Lieu Portimão
Pilotes Loris Baz
Équipes Ten Kate
Auteur Léna Buffa