Ça va beaucoup mieux pour Sylvain Guintoli
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda

Victime d'une très lourde chute lors des essais de Jerez fin janvier, c'est dans la douleur que Sylvain Guintoli a entamé à Phillip Island la défense de son titre de Champion du Monde Superbike. Après un mois de pause, le pilote tricolore était plus à l'aise aujourd'hui pour reprendre la piste.

"Physiquement je me sens beaucoup mieux qu'en Australie. C'est ce qu'il y a de plus important à retenir de cette journée. C'est vraiment bien, parce que j'ai beaucoup souffert à Phillip Island," explique-t-il ce soir, après les deux premières séances d'essais libres. "Je ressens encore ma blessure, mais ça va beaucoup mieux. Je suis beaucoup plus concentré et motivé. On ne peut pas limiter les dégâts à chaque course, alors maintenant il faut qu'on essaye de hausser un peu le ton."

"Les conditions physiques de Sylvain sont bien meilleures qu'à Phillip Island et cela joue en notre faveur," se félicite Pieter Breddels, coordinateur technique du team Pata Honda. "Malgré tout, nos deux pilotes ont connu quelques difficultés dans le secteur 2 et nous n'avons pas arrêté de modifier la moto. Dans la séance de cet après-midi, Sylvain a été en mesure de progresser et il a même occupé la deuxième place à un moment donné, ce qui était une avancée importante."

En gagnant plus de 8 dixièmes entre les deux séances, Sylvain Guintoli s'est hissé au septième rang du classement. "La situation semble meilleure qu'en Australie. Certes, nous avons de la marge de progression, mais ça n'est pas si mal," juge Pieter Breddels.

 

partages
Domination britannique pour les premiers essais libres en Thaïlande
Article précédent

Domination britannique pour les premiers essais libres en Thaïlande

Article suivant

La pluie s'invite à Buriram avant la Superpole

La pluie s'invite à Buriram avant la Superpole