Sur son circuit porte-bonheur, Ducati n'a plus le choix

Ducati a réalisé un bon début de saison, mais sans jamais parvenir à prendre l'ascendant sur Kawasaki. Pour ne pas être décrochée au championnat, l'équipe italienne doit vaincre ce week-end, sur un tracé qui lui a souri ces dernières années.

Le troisième rendez-vous de l'année Superbike se déroulera ce week-end en Aragón, et on est en droit de se demander qui pourra bien se mettre en travers de la route de Jonathan Rea, impérial jusqu'ici et invaincu en ce début de saison.

Annoncé comme le principal rival du Nord-Irlandais avant le début de la saison, Chaz Davies a réalisé un début de championnat solide, avec trois podiums, mais en se cassant à chaque fois les dents sur le double Champion en titre.

Alors, sur un circuit qui lui a fort réussi lors des deux dernières éditions, le pilote Ducati se doit de réagir s'il ne veut pas voir son adversaire prendre la poudre d'escampette au classement général, alors que 30 points (l'équivalent de plus d'une victoire) séparent déjà les deux hommes.

Auteur de trois victoires et d'une deuxième place en 2015 et 2016, Davies souhaite donc lancer enfin sa saison en Espagne et signer son premier succès de l'année. "Je suis impatient de revenir courir en Europe", se réjouit le Britannique. "Dans un sens, on remet les compteurs à zéro et la saison commence à battre son plein. Les deux premières manches sont toujours un peu différentes. Le circuit de Motorland Aragón est une piste où j'ai toujours eu du succès, pour une raison ou pour une autre, mais bien sûr nous voulons toujours progresser et passer la vitesse supérieure."

Lors des premiers essais hivernaux qui s'étaient déroulés en novembre sur le circuit espagnol, les Ducati avaient déjà fait bonne figure, mais étaient là encore restées dans le sillage des Kawasaki. Reste donc à voir si les choses ont évolué en un peu plus de quatre mois. "Cette manche représente une chance importante pour nous de jeter les bases pour le reste de la saison, et de voir où nous en sommes réellement", poursuit le Gallois.

Un circuit fétiche pour Ducati, Davies et Melandri

Si Davies a connu beaucoup de succès en Aragón par le passé, il en va de même pour son coéquipier Marco Melandri, qui s'y est lui aussi imposé, à deux reprises en 2011 et 2012. "J'ai aussi gagné par deux fois ici, mais sur l'ancien tracé avec l'épingle à la fin", rappelle le transalpin. "Nous avons fait bonne figure ici durant les essais hivernaux, même si nous avons changé notre base depuis. Aragón va constituer une bonne référence pour nous. Physiquement je me sens bien et je pense que nous pouvons être compétitifs."

Mais le scénario est différent pour l'Italien, qui a observé un début de saison plus que correct alors qu'il effectuait son retour dans la discipline après une année passée loin des circuits. Avec deux podiums et une cinquième place au général, celui-ci espère bien profiter de sa bonne dynamique, ainsi que de l'expérience de Ducati sur cette piste, pour franchir un nouveau cap. "Je suis content de revenir en Europe, sur des pistes plus familières. Les deux premières manches ont été difficiles, mais aussi gratifiantes. L'équipe s'en est très bien sortie à Aragón par le passé, donc c'est une manche importante pour nous."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Aragon
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Marco Melandri , Chaz Davies
Type d'article Preview