Course 1 - Le risque paye pour Davies

Le pilote Ducati a réalisé une remontée ébouriffante dans les derniers instants d'une course marquée par des conditions de piste variables à Magny-Cours.

Course 1 - Le risque paye pour Davies
Podium : le vainqueur Chaz Davies, Ducati Team, le deuxième Michael van der Mark, Honda World Superbike Team, le troisième Tom Sykes, Kawasaki Racing
Sylvain Guintoli, Pata Yamaha, Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Podium : second Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Chaz Davies, Ducati Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Alex De Angelis, IodaRacing Team
Matthieu Lagrive, Pedercini Racing
Alex De Angelis, IodaRacing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Leon Camier, MV Agusta
Le second Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Roman Ramos, Team Goeleven
Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Matthieu Lagrive, Pedercini Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, en pole position

Généralement, le soleil est accueilli à bras ouverts par les pilotes. Néanmoins, quand le ciel se découvre à quelques minutes du départ alors que la piste est humide, cela peut-être un cadeau empoisonné ! La trajectoire idéale s'assèche à vitesse grand V, mais le reste du circuit est encore détrempé. Les 25 concurrents doivent également rester vigilants à ne pas rouler sur les bandes blanches et autres vibreurs, qui restent très glissants.

Les pilotes épient les choix de pneumatiques de chacun ; ils savent que la clé de la course réside dans la stratégie des gommes. Quelques courageux optent pour les "intermédiaires", à l'instar de Chaz Davies (3e sur la grille). Choix curieux au vu des premières courbes, qui voient le Britannique glisser dans la hiérarchie, jusqu'au 12e rang !

Laissons Davies tenter de chauffer ses enveloppes et prenons note du magnifique départ des Honda boys ; Nicky Hayden et surtout Michael Van der Mark dépassent par l'extérieur de nombreux rivaux dans la longue courbe d'Estoril ! Il titillent même le tir groupé des Kawasaki officielles. Mais après quatre tours, le leader de l'épreuve Jonathan Rea et son équipier Tom Sykes doivent contenir les assauts d'un vaillant Leon Camier.

L'Anglais, considéré comme un pilote remarquable du WSBK au guidon de l'unique MV Agusta, effectue les meilleurs tours. Et en un rien de temps qu'il ne faut pour l'écrire, il prend les commandes des opérations ! Son avance augmente tour après tour, les Kawasaki sont impuissantes.

Il n'est pas le seul à avoir chaussé des bottes de sept lieues. Le Français Matthieu Lagrive fait honneur à son statut de wild-card. Parti 9e, il place sa Kawasaki privée jusqu'à la dernière marche du podium aux alentours de la mi-épreuve. Une place inattendue pour le pilote habitué aux épreuves d'Endurance, mais cette hiérarchie va profondément évoluer.

Un podium bouleversé dans le final

La seconde moitié de course est encore plus animée. En effet, la piste est quasiment sèche ; choisir les pneus pour le sec, ou du moins les intermédiaires, est désormais la bonne solution ! C'est le branle-bas de combat dans la voie des stands. Les pilotes des Kawasaki officielles, en gommes pluie, prennent leur mal en patience pendant que les mécaniciens jouent des écrous. Rea et Sykes se sont arrêtés et ressortent 9e et 10e. Ils se lancent dans un mano a mano viril, Rea manquant d'harponner son équipier sur un freinage tardif !

Devant, on assiste à un défilé italien. Camier est en tête, suivi par les Aprilia de Lorenzo Savadori et Alex de Angelis. Ces trois-là décident de finir la course sans passer par la case stands. Ce qui semblait être un pari gagnant à la mi-course se transforme en échec. Chaz Davies, revenu comme un avion, dépose un à un ses adversaires ! Van der Mark suit cet exemple et s'installe au deuxième rang. Le trio de machines italiennes descend inexorablement dans le classement : Savadori finira 5e, Camier 7e, de Angelis 10e.

Sous le drapeau à damier, on assiste à la victoire d'un Chaz Davies impérial sur sa Ducati. Le porteur du numéro 7 a cru en sa bonne étoile. "J'ai essayé d'utiliser du mieux possible mon cerveau sur la grille", s'amuse-t-il. "Il fallait prendre tous les paramètres en compte, et j'étais inquiet lors des premiers tours ; c'était très mouillé."

À ses côtés sur le podium, on retrouve un étonnant Van der Mark, qui a eu l'opportunité de changer de gommes au bon moment. "C'était une décision difficile à prendre. Mais avec les gommes intermédiaires, je n'avais pas de bonnes sensations. Je crois que Sykes était proche de moi dans le final, mais je suis heureux de revenir sur le podium !"

Et oui : le troisième homme n'est autre que Tom Sykes ! Au milieu des nombreuses péripéties de cette course, l'Anglais a signé le meilleur tour du jour (1'40''491) pour reprendre trois petits points sur Jonathan Rea (4e) au classement général. "Je suis content de finir ainsi", explique Sykes. "Il y avait quelques virages à gauche dangereux à aborder avec des pneus secs, mais la course fut bonne."

Du côté des Français, Lagrive termine à une belle 6e place. Sylvain Guintoli est 9e tandis que Matthieu Lussiana et Alex Plancassagne finissent 20e et 21e.

WSBK - Magny-Cours - Course 1

PosPiloteMotoToursÉcart
1  Chaz Davies  Ducati 21  
2  Michael van der Mark Honda 21 9.871
3  Tom Sykes  Kawasaki 21 10.218
4  Jonathan Rea  Kawasaki 21 18.031
5  Lorenzo Savadori  Aprilia 21 19.974
6 Matthieu Lagrive  Kawasaki 21 24.661
7  Leon Camier  MV Agusta 21 25.743
8  Xavi Fores  Ducati 21 27.409
9  Sylvain Guintoli  Yamaha 21 49.455
10  Alex de Angelis  Aprilia 21 52.570
11  Alex Lowes  Yamaha 21 52.788
12  Joshua Brookes  BMW 21 53.947
13  Roman Ramos  Kawasaki 21 54.929
14  Jordi Torres  BMW 21 1'22.280
15  Luca Scassa  Ducati 21 1'27.383
16  Karel Abraham  BMW 20 1 tour
17  Markus Reiterberger  BMW 20 1 tour
18  Saeed Al Sulaiti  Kawasaki 20 1 tour
19  Peter Sebestyen  Yamaha 20 1 tour
20  Matthieu Lussiana  BMW 20 1 tour
21  Gianluca Vizziello  Kawasaki 20 1 tour
22  Alex Plancassagne  Yamaha 19 2 tours
AB   Imre Toth  Yamaha 18 3 tours
AB   Nicky Hayden  Honda 9 12 tours
AB   Dominic Schmitter  Kawasaki 8 13 tours
partages
commentaires
Superpole - Rea emmène la triplette de choc
Article précédent

Superpole - Rea emmène la triplette de choc

Article suivant

Les pilotes Kawasaki défaits, mais soulagés

Les pilotes Kawasaki défaits, mais soulagés
Charger les commentaires