Dauphin de Rea, une position peu enviable pour Sykes

Comme lors des trois derniers exercices, le pilote anglais est dominé par son coéquipier chez Kawasaki. Une situation que le Champion du monde Superbike 2013 espère bien renverser.

Dauphin de Rea, une position peu enviable pour Sykes
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing, fête sa deuxième place
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing, vainqueur de la Superpole
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

Tom Sykes doit commencer à trouver le temps long. Champion du monde de Superbike avec Kawasaki en 2013, le pilote anglais a depuis lors toujours joué les têtes d'affiche dans la discipline, sans jamais toutefois parvenir à renouer avec le titre.

Après avoir cédé le flambeau à Sylvain Guintoli en 2014, le numéro 66 s'est fait damer le pion à compter de 2015 par son coéquipier chez les Verts, en l'occurrence Jonathan Rea. Par deux fois ce dernier a ainsi imposé sa loi chez Kawasaki, et pareil scénario semble de nouveau se reproduire cette saison alors que l'écart entre les deux hommes au championnat est important à mi-championnat.

Pas moins de 59 points séparent en effet les deux coéquipiers de la marque nippone. Un gouffre qui sera bien difficile à combler pour Sykes, qui a davantage lutté cette saison avec Chaz Davies et qui a dû attendre Donington pour enfin s'imposer, alors que sa Ninja semble pourtant au-dessus du lot cette année.

Amoindri par une infection du système digestif

D'où une certaine impression d'inachevée pour l'Anglais. "Ce n'est pas si mauvais, même si honnêtement j'espérais être un peu mieux", déclare-t-il ainsi sans grande conviction au micro du site officiel du Superbike. "D'accord, en ce moment nous sommes en difficulté, nous sommes à 59 points [de Jonathan Rea], mais il y a encore pas mal de possibilités."

 

En difficulté en début de saison avec les changements de réglementation, notamment concernant l'introduction du principe de la grille inversée, l'Anglais a eu plus de mal à tirer son épingle du jeu lors des Courses 2, à l'inverse de ses principaux adversaires. "J'étais moins tranchant [en début de saison]", concède-t-il. "Les changements au niveau de la réglementation ne m'ont simplement pas donné la possibilité de donner le meilleur de moi-même sur la Kawasaki. Nous avons souffert à cause de cela sur certaines courses. Mais je dois juste être un peu plus tranquille."

Un moindre niveau de compétitivité le dimanche, auquel est venu s'ajouter une infection du système digestif, qu'il a traînée sur plusieurs manches. Pleinement rétabli, Sykes sait qu'il doit encore affiner son pilotage pour se mettre à niveau de son coéquipier. "Nous devons bien sûr faire progresser la moto, mais il faut également que je regarde de mon côté", nuance-t-il. "J'ai déjà essayé de progresser, mais c'est du 50/50 entre le pilote et la moto. J'ai dû me remettre en question, notamment au niveau du style de pilotage, mais dans l'ensemble nous ne sommes pas si loin."

Seul pilote du plateau à avoir vu l'arrivée de l'intégralité des courses en 2017 – il est par ailleurs monté sur 13 podiums sur 16 possibles, une statistique en-deçà cependant de celle de son coéquipier, qui peut se targuer d'avoir fini à 15 reprises dans le top 3 –, Sykes pourra compter sur son excellente régularité pour tirer profit du moindre faux pas de Rea lors de la seconde partie de la saison. "Tout est possible dans la course, mais pour le moment la seule chose que nous puissions faire, c'est d'être plus rapides, et notamment de mon côté. Il y a bien sûr un déficit en termes de points, mais nous allons voir où nous amène cette fin de saison."

partages
commentaires
Une année 2017 éprouvante sur les plans humain et sportif pour Ten Kate

Article précédent

Une année 2017 éprouvante sur les plans humain et sportif pour Ten Kate

Article suivant

Van der Mark optimiste après des débuts prometteurs avec Yamaha

Van der Mark optimiste après des débuts prometteurs avec Yamaha
Charger les commentaires