Course 2 - Le doublé pour Melandri, Forés sur le podium derrière Rea

Après avoir joué au gestionnaire lors de la première course pour l'emporter, Marco Melandri a cette fois-ci sorti la grosse attaque pour de nouveau s'imposer et réaliser un sans-faute à Phillip Island.

Course 2 - Le doublé pour Melandri, Forés sur le podium derrière Rea
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team passe sous le drapeau à damier devant Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Changement de pneus pour Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Changement de pneus pour Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamahax
Leon Camier, Honda WSBK Team
Leon Camier, Honda WSBK Team
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Loris Baz, Althea Racing
Toprak Razgatlioglu, Kawasaki Puccetti Racing
Charger le lecteur audio

Pour ceux qui estimaient que Marco Melandri avait profité lors de la Course 1 d'un concours de circonstances avec l'usure prononcée des pneus des Kawasaki, l'Italien a opposé un sérieux démenti par la piste ce dimanche, en réalisant un doublé en ouverture du championnat à Phillip Island.

Déjà vainqueur hier, le pilote Ducati avait en effet su mieux gérer ses gommes pour aller chercher une victoire à l'usure. Mais il était dit que le second acte en Australie n'allait pas proposer le même scénario, et ce avant même le départ de la course.

Tout d'abord en raison de la grille inversée, qui a repoussé Melandri à la neuvième place, contraignant ce dernier à une course d'attaque s'il voulait de nouveau grimper sur la plus haute marche du podium.

Ensuite parce que la direction de course avait pris la décision, samedi après-midi et au vu des importantes difficultés rencontrées par Kawasaki avec ses enveloppes, d'imposer un passage par les stands à l'ensemble des concurrents, selon le principe du flag to flag – pareille mesure avait déjà été prise à Phillip Island en 2009, en MotoGP.

Les Kawasaki bien mieux que lors de la Course 1

Pour l'anecdote, on pourra souligner qu'alors que les organisateurs du championnat tentent cette année de resserrer les performances entre les équipes en appliquant une limitation des régimes moteur essentiellement défavorable aux Kawasaki, le flag to flag en question visait au contraire à remettre les Verts dans la course pour la victoire – même si bien sûr, cette décision revêt également un caractère sécuritaire compréhensible.

Toujours est-il que les Kawasaki se sont montrées clairement plus à leur avantage que la veille. Jonathan Rea, deuxième sur la grille, ne s'est pas fait prier pour réaliser le holeshot, plongeant en tête dans le premier virage au détriment de Xavi Forés, qui avait hérité de la pole suite à sa quatrième place de la veille.

Un leadership dont le triple Champion en titre n'a pas longtemps profité, puisqu'Eugene Laverty a tenté, avec succès, une attaque sur son compatriote nord-irlandais dans le premier tour, avant de prendre la poudre d'escampette.

Le pilote Aprilia a alors bien cru que son heure était arrivée, lui qui s'était montré incapable de soutenir la comparaison lors de la Course 1 malgré d'excellentes performances lors des essais et en qualifications. Mais pour l'ex pilote de MotoGP, le rêve n'aura duré que quelques minutes, celui-ci partant à la faute dans le troisième tour.

Rea est donc réapparu en tête, mais a cette fois-ci dû faire face aux velléités de Chaz Davies, intenable derrière lui et qui allait bientôt prendre à son tour le commandement, alors que derrière le Gallois les écarts ont été très serrés dans le top 10, de nombreux pilotes pouvant avoir des vues sur une possible victoire finale.

Cependant, le statu quo a perduré jusqu'aux premiers arrêts au stand, qui devaient impérativement être observés lors des 12 premiers tours. Forés, Rea et Michael van der Mark ont ainsi été les premiers à s'engouffrer dans la voie des stands, alors que Melandri, Davies, Lowes et Camier ont quant à eux attendu le dernier moment pour faire de même.

 

Davies mène, avant de chuter

Davies est ainsi ressorti toujours en tête, mais plus pour longtemps, car le numéro 7 est parti à la faute dans le 13e tour, faisant la part belle à Forés, qui n'en demandait pas temps. L'Espagnol s'est maintenu en tête l'espace durant plusieurs boucles, alors que plus loin derrière lui Marco Melandri faisait de nouveau parler de lui.

Quatrième derrière Forés et les deux Kawasaki, le transalpin a en effet débuté sa remontée pour prendre l'avantage sur Sykes à six tours du but dans le virage 1. Dès lors, il était clair que la victoire allait se jouer entre Forés, Rea et Melandri, les trois hommes se livrant à une magnifique bataille lors des dernières boucles.

Forés a été le premier à marquer le pas, se faisant doubler par Rea et Melandri à trois tours de la fin pour laisser place à un duel au finish entre ces deux derniers. Melandri s'est alors montré très agressif, tentant une première manœuvre sur le numéro 1 dans le premier virage, finalement repoussée, avant de remettre ça, sans succès là encore, dans Lukey Heights. Et c'est finalement à l'accélération, en sortie du tout dernier virage du tout dernier tour, que l'Italien a pris l'avantage, se portant à hauteur de Rea pour une seconde victoire sur le fil qui a nécessité la validation de la direction de course.

 

Derrière les deux hommes, Forés est un brillant troisième (c'est du reste son second podium en Superbike après celui décroché en 2016 en Allemagne), et engrange après sa quatrième place déjà très prometteuse samedi. Le pilote du Barni Racing Team termine devant Sykes, qui conserve la deuxième place au général, ainsi qu'Alex Lowes.

Un premier top 10 pour Loris Baz

Leon Camier, un temps aux avant-postes, sépare de son côté les deux pilotes Yamaha, Van der Mark bouclant la Course 2 à la septième place, devant Jordi Torres qui marque ses premiers points avec MV Agusta et redresse bien la barre après son abandon de la veille, tout comme celui qui lui a succédé au sein de l'Althea Racing, Loris Baz, que s'adjuge son premier top 10 (neuvième donc) pour son retour en Superbike.

Le Français est suivi dans le classement par Toprak Razgatlioglu, qui signe lui son tout premier top 10 pour ses débuts dans la catégorie. Román Ramos et Leandro Mercado finissent pour leur part respectivement aux 11e et 12e positions, alors que Jack Gagne, PJ Jacobsen et Eugene Laverty, tous trois victimes d'une chute, ont pu repartir et glaner les derniers sésames en jeu lors de cette Course 2.

Reste que cette première manche de l'année a tenu toutes ses promesses, proposant un leader surprise du championnat en la personne de Marco Melandri. Le plateau a à présent rendez-vous dans un mois en Thaïlande, pour la deuxième manche du calendrier qui s'annonce d'ores et déjà palpitante, alors que les Kawasaki ne manqueront pas de mettre tout en œuvre pour réagir suite à leur déconvenue aux antipodes ce week-end.

 Phillip Island - WSBK - Course 2

 PiloteMotoChrono/Écart
1  Marco Melandri Ducati 34'42.633
2  Jonathan Rea Kawasaki 0.021
3  Xavi Forés Ducati 0.304
4  Tom Sykes Kawasaki 1.488
5  Alex Lowes Yamaha 2.474
6  Leon Camier Honda 2.745
7  Michael van der Mark Yamaha 3.098
8  Jordi Torres MV Agusta 14.301
9  Loris Baz BMW 14.361
10  Toprak Razgatlioglu Kawasaki 19.785
11  Román Ramos Kawasaki 25.237
12  Leandro Mercado Kawasaki 40.504
13  Jack Gagne Honda 58.923
14  PJ Jacobsen Honda 1'00.084
15  Eugene Laverty Aprilia 2 tours
Ab.  Chaz Davies Ducati 11 tours
Ab.  Ondrej Jezek Yamaha  
DSQ  Daniel Falzon Yamaha  10 tours

partages
commentaires
Phillip Island - Course 1 : ce qu'ont dit les pilotes
Article précédent

Phillip Island - Course 1 : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Championnat - Melandri premier leader, Rea relégué au troisième rang

Championnat - Melandri premier leader, Rea relégué au troisième rang
Charger les commentaires