WSBK
27 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé

Pour Ducati, une limitation de régime qui n'a eu aucun effet

partages
commentaires
Pour Ducati, une limitation de régime qui n'a eu aucun effet
Par :
15 avr. 2019 à 16:52

Cible d'une réduction de son régime moteur, la Panigale V4R est malgré tout restée invaincue cette saison sur le circuit d'Assen, même si Bautista concède avoir dû altérer son pilotage.

Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing looks on
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Markus Reiterberger, BMW Motorrad WorldSBK Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Markus Reiterberger, BMW Motorrad WorldSBK Team
Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'application des premières limitations des régimes moteur aura fait pschitt à Assen, lors de la quatrième manche du Championnat du monde Superbike.

Dans les faits, seul Ducati a été impacté (négativement, Honda ayant eu le droit de son côté de bénéficier de 500 tours supplémentaires). Dès lors, il était intéressant de voir si les pilotes du constructeur de Bologne allaient se retrouver handicapés par un tel ajustement.

Dans les faits, il n'en a rien été, Álvaro Bautista remportant les deux courses disputées dimanche (la Course Superpole a quant à elle été annulée en raison de l'impossibilité de la repousser compte tenu des conditions météo neigeuses qui ont sévi samedi aux Pays-Bas).

Lire aussi :

C'est même tout le contraire qui s'est produit, le pilote espagnol, plus que jamais l'homme fort du championnat, ayant inscrit un nouveau record de victoires consécutives, avec 11 succès depuis le début de la saison. C'est bien simple : l'ancien pilote MotoGP est le seul à s'être imposé cette année !

Cependant, l'adversaire principal de Bautista cette saison, le quadruple Champion du monde en titre Jonathan Rea, est venu menacer l'Ibère lors des deux épreuves, sans toutefois obtenir gain de cause.

Changement de pilotage

Il est vrai que le numéro 19 fut quelque peu en difficulté lors de la Course 1 en raison des températures fraîches dont s'accommode mal sa Panigale V4R. Mais plus globalement, c'est bien la perte de 250 tr/mn qui s'est fait ressentir, contraignant le leader du championnat à modifier son pilotage.

"Bien sûr cela s'est ressenti, car vous devez jouer avec le dernier rapport de boîte", a expliqué l'Espagnol dimanche. "Quand vous êtes à la limite, 250 tr/mn [la baisse de régime infligée à Ducati à partir d'Assen], c'est beaucoup. Il faut être plus long [dans les passages de vitesse] car sinon vous atteignez tout le temps le rupteur."

Néanmoins, la Ducati conserve toujours pas moins de 1500 tours de plus que sa rivale Kawasaki. Un avantage de taille, d'autant plus qu'il s'agit d'une toute nouvelle machine dont le plein potentiel n'a pas encore été exploré. "Ce que je dis depuis le début, c'est que la moto est toute nouvelle, et nous ne travaillons pas beaucoup sur la moto", poursuit Bautista. "Bien sûr ici nous avons travaillé dessus car c'était difficile pour moi de faire la tourner. La moto a également moins de stabilité que les autres, quand je les vois en sortie de virage. Donc c'est sûr que nous avons beaucoup de marge pour faire progresser la moto."

Lire aussi :

Un Bautista et une Ducati pas encore au maximum de leurs possibilités ? Voilà qui doit être inquiétant pour Rea, dauphin du numéro 19 lors des deux courses disputées au sein de la Cathédrale.

De son côté le Nord-Irlandais dressait un tableau pessimiste mais réaliste sur ses chances de devancer à la régulière son nouvel adversaire. "Nous sommes trop loin en termes de performance", tranche le pilote Kawasaki. "C'est vrai du point de vue de la machine, mais aussi au niveau d'Álvaro qui pilote très bien. Donc quand vous avez cette combinaison qui fonctionne bien, ça donne ce résultat."

Imola, une première pour Bautista

Peut-être que la prochaine manche, qui se tiendra certes tout près de Bologne, sur le circuit d'Imola, mais sera une toute première pour Bautista (celui-ci n'a en effet jamais couru sur l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari), sera une opportunité pour les Verts de renverser enfin la vapeur cette saison.

Mais il ne faudra pas compter sur Bautista pour s'avouer vaincu à l'avance. "Je pense qu'ici c'était le bon endroit pour essayer de nous battre, mais heureusement cela n'a pas été le cas et nous avons pu être compétitifs", reprend-il. "Nous verrons lors de la prochaine course, je ne m'y suis jamais rendu [à Imola]. C'est un bon défi pour nous. Nous devons y être aussi compétitifs que nous le sommes actuellement. Personne n'est imbattable, donc nous allons voir."

Propos recueillis par Mark Bremer

Article suivant
Bautista imbattable, Van der Mark et Rea au coude-à-coude

Article précédent

Bautista imbattable, Van der Mark et Rea au coude-à-coude

Article suivant

WorldSSP300 - González double la mise dans une course à suspense

WorldSSP300 - González double la mise dans une course à suspense
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Assen
Catégorie Course 2 SBK
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Ducati Aruba.IT
Auteur Willy Zinck