Guintoli reboosté par son meilleur week-end de la saison
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda et Michael van der Mark, Pata Honda
Sylvain Guintoli, Pata Honda et Michael van der Mark, Pata Honda

Sylvain Guintoli a compris depuis bien longtemps qu'il devrait composer cette saison avec la légendaire malédiction qui pèse sur le Champion du Monde en titre du Superbike. Ses espoirs de conserver le numéro 1 se sont rapidement envolés face à la supériorité des Kawasaki, mais aussi des Ducati et des Aprilia, en comparaison de sa Honda.

A lire : Sylvain Guintoli - "Rien n’est décidé pour l’année prochaine"

Pourtant, le Français n'a pas baissé les bras et son abnégation a fini par payer ce week-end. Pour la première fois en un an, il s'est vu propulsé en première ligne. Loin des passages par la Superpole 1 dont il a dû s'acquitter à plusieurs reprises cette saison, il a confirmé la tendance affichée depuis Donington en se qualifiant devant son coéquipier, le jeune et prometteur Michael Van der Mark, qui l'avait systématiquement battu dans cet exercice sur les cinq premières manches.

Confirmant cette progression, les courses l'ont récompensé par deux quatrièmes places, ses meilleurs résultats de l'année. S'il a dû céder un peu de terrain à l'extinction des feux de la première manche, Sylvain Guintoli a su faire parler son économie des pneus dans la fournaise de Sepang pour opérer un retour en force lui permettant de se défaire dans le dernier tour du grand perdant du jour, Tom Sykes. Mieux positionné au départ de la seconde course, il a conservé jusqu'à l'arrivée la tête de son groupe, une satisfaction évidente malgré 13 secondes de retard sur le vainqueur et 8 sur le podium.

"Ce week-end a vraiment été très bon pour nous," se félicite-t-il. "J'ai réussi à trouver un bon rythme [samedi] avec le pneu qualifs, ce qui m'a placé en première ligne pour les courses. C'est très positif pour nous. Au risque de me répéter, toute l'équipe travaille très dur cette saison et cela semble payer."

"Les deux courses ont été très dures et il a fallu que j'attaque très fort, mais ça fait du bien de signer ces performances avant la pause estivale. Malheureusement, la quatrième place ne rapporte pas de trophée, mais on gagne peu à peu du terrain. On n'est désormais plus très loin et on comprend mieux les choses. On va travailler dur pour continuer à gagner en performance et essayer de finir la saison en force avec les trois prochaines manches."

Sylvain Guintoli conserve sa sixième position au Championnat du Monde et revient à 24 points de Jordi Torres, cinquième.

 

partages
La course - Première victoire pour P.J Jacobsen et les Etats-Unis
Article précédent

La course - Première victoire pour P.J Jacobsen et les Etats-Unis

Article suivant

Badovini retrouve peu à peu la mémoire après sa lourde chute

Badovini retrouve peu à peu la mémoire après sa lourde chute