Haslam et Torres n'ont pas dit leur dernier mot

partages
Haslam et Torres n'ont pas dit leur dernier mot
Par : Léna Buffa
20 juin 2015 à 18:56

Superpole : le deuxième Leon Haslam, Aprilia Racing Team, le premier Tom Sykes, Kawasaki Racing Team, et le troisième Davide Giugliano, Ducati Team
Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Leon Haslam, Red Devils Roma
Jordi Torres, Red Devils Aprilia

L'Aprilia qui attire ce week-end tous les regards est indéniablement celle de leur coéquipier du moment, Max Biaggi. Mais les titulaires de l'équipe italienne que sont Leon Haslam et Jordi Torres ne sont pas en reste depuis le début des essais et leurs performances pourraient bien faire d'eux les hommes forts de demain.

Toutes les photos de Misano

Avec un chrono de 1'34.6, c'est Haslam qui s'est montré le plus rapide du week-end en pneus courses. On était alors au début de la Superpole et il dominait le classement en emmenant dans son sillage immédiat Jonathan Rea, leader du Championnat du Monde aussi ambitieux pour les courses qu'il n'a été discret durant ces deux jours.

Leon Haslam n'a pas été en mesure de rééditer cette performance une fois qu'il a chaussé le pneu de qualification. "En Superpole j'ai commis une erreur au premier virage," explique-t-il. "J'ai donc ralenti pour préserver mon pneu et pouvoir m'élancer dans le deuxième tour."

Sa deuxième place sur la grille lui donne néanmoins l'opportunité de prendre l'avantage sur ses adversaires directs à l'extinction des feux. Son objectif sera de profiter des progrès accomplis sur sa RSV4 pour aller chercher la victoire, qui lui échappe depuis la première manche de la saison.

"Ce week-end on a beaucoup progressé, séance après séance. On partait déjà d'une bonne base, mais on a globalement adapté les solutions de réglages testées à Portimão pour qu'elles fonctionnent sur cette piste aussi," explique l'Anglais.

"Le circuit change beaucoup en fonction de la température et c'est pourquoi on a essayé de travailler beaucoup sur la durée de vie du pneu et sur la régularité à maintenir malgré les conditions. Je suis plutôt content de notre niveau, d'autant que j'ai été le plus rapide avec le pneu course. J'ai bon espoir pour demain compte tenu du fait que je suis deuxième malgré cela et que j'ai un bon rythme."

Torres en manque d'expérience avec la Superpole

Jordi Torres a lui aussi su se mettre en valeur, en réalisant une séance matinale impressionnante durant laquelle il a enchaîné en configuration de course des tours proche du record - pas encore battu à ce moment-là - de la Superpole. Comme depuis le début de la saison, son inexpérience de la Superpole le relègue finalement à la sixième place sur la grille, mais il ne compte pas en rester là.

"On a bien progressé ici, à Misano, et c'est un avantage pour moi. Par contre, il faut encore que je progresse avec le pneus qualifs, que je n'exploite pas à son maximum, comme le font les autres pilotes," reconnaît l'Espagnol. "Mon objectif pour demain, c'est de rester avec le groupe de tête et d'apprendre au contact de Max et des autres comment aborder certaines portions de la piste où je sens que j'ai encore une marge de progression. On est tous très proches les uns des autres et j'ai un bon rythme de course, je me sens donc confiant."

 

Prochain article WSBK
Rea - Superpole manquée, mais courses minutieusement préparées

Article précédent

Rea - Superpole manquée, mais courses minutieusement préparées

Article suivant

Max Biaggi espère se maintenir dans le top 5 en course

Max Biaggi espère se maintenir dans le top 5 en course

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Misano
Catégorie Samedi
Lieu Misano
Pilotes Leon Haslam , Jordi Torres
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de qualifications