Hayden va crescendo et se qualifie pour la Superpole 2

Après un hiver compliqué, Ten Kate s'avance vers les premières courses avec nombre d'incertitudes et une moto pas encore au point. Un rebond a toutefois permis aujourd'hui à Hayden de sortir la tête de l'eau en se qualifiant pour la Superpole 2.

Les pilotes Honda ont connu jusqu'à présent une semaine compliquée à Phillip Island, à commencer par les deux jours de tests collectifs qui en donnaient le coup d'envoi, lundi et mardi. Ceux-ci marquaient la fin d’une pré-saison mouvementée pour l’équipe Ten Kate, centrée autour d’une véritable arlésienne, celle de la fourniture de la nouvelle Honda, maintes fois repoussée. 

Avec une arrivée tardive de la nouvelle Fireblade, à peine deux semaines avant le début des premiers essais de l'année, en janvier, Nicky Hayden et Stefan Bradl n'ont disposé que de très peu de temps pour appréhender leur nouvelle monture. Les premiers tests ont fait office de déverminage, sans réelle possibilité d’aller chercher de la performance et les deux pilotes n’ont donc pas pu s’approcher de la limite, cantonnés à un travail de découverte de la nouvelle moto. Une situation préjudiciable, à la fois pour Hayden de retour de blessure au genou et en quête de confiance, et pour Bradl qui fait ses débuts en Superbike.

Dans ces circonstances, la nouvelle Fireblade n'a que peu convaincu, sa distribution de puissance inégale, son manque de grip et de vitesse en sortie de virage étant pointés du doigt par les pilotes, toujours en quête des bons réglages électroniques au terme du test australien, mardi soir. Ce vendredi, il était l'heure de reprendre la piste et cette fois dans le cadre officiel de la première manche de la saison, pour disputer les deux premières séances d'essais libres. Là encore, on a longtemps vu les nouvelles CBR évoluer dans la seconde partie du classement et ses pilotes peiner plus que de raison pour rivaliser avec leurs adversaires.

Mais à force d'efforts, Nicky Hayden et Stefan Bradl ont obtenu des signaux encourageants et les deux fers-de-lance du team Ten Kate ont enregistré leur meilleure performance à la fin de la première séance, ce matin. C'est en chaussant l'un des nouveaux pneus apportés par Pirelli ce week-end que Nicky Hayden a fait un bond dans la feuille des temps, en gagnant plus d'une seconde pleine avec un tour bouclé en 1'31"099. Voilà qui lui vaut de figurer ce soir à un huitième rang salvateur au classement combiné.

"On avait quelques idées à tester sur la moto suite aux essais menés ici en début de semaine. On a un peu progressé, grâce à de meilleures conditions de piste et aux nouvelles spécifications de pneus apportées par Pirelli dont une que j'ai particulièrement aimée", explique le Kentucky Kid. "J'ai pu signer des temps corrects avec ce pneu, mais il nous faut encore gagner en vitesse avant la Course 1. La concurrence est très relevée dans le groupe dans lequel je me trouve actuellement. C'est assurément une bonne nouvelle d'être en Superpole 2, aussi j'espère pouvoir bien me qualifier demain et obtenir un bon résultat en course."

Vers un retour en arrière pour Bradl

Pour l'instant, seule la Honda de l'Américain est qualifiée pour la phase finale de la Superpole. Nouveau dans la discipline, Stefan Bradl devra, lui, en passer par la première partie de la séance pour ce qui sera sa première Superpole, samedi midi. Le pilote allemand a pourtant gagné en feeling ce matin et progressé lui aussi en fin de séance, mais les sept dixièmes concédés à son coéquipier pèsent lourd ce soir dans son positionnement.

Bien conscient qu'il a encore beaucoup à apprendre et que sa très jeune machine demande à être mise sur le droit chemin, Bradl a principalement dédié son temps à l'électronique cet après-midi, un travail rude mais essentiel.

"On a bien progressé en comparaison des essais, surtout ce matin. L'électronique fonctionnait clairement beaucoup mieux après qu'on y ait dédié pratiquement toute notre attention", explique-t-il. "Les choses ne se sont pas aussi bien passées cet après-midi, car il semble que l'électronique n'opère bien que dans une fenêtre assez réduite en ce moment. On a donc fini un peu trop loin."

"Les conditions de piste étaient moins bonnes que ce matin et je n'ai pas pu exploiter au mieux les pneus neufs, mais on semble plus compétitifs sur le long run. En EL3, on va revenir aux réglages de ce matin et commencer à construire quelque chose là-dessus", annonce Bradl, qui prendra samedi à 15h son premier départ en WSBK.

Casquette Nicky Hayden
Casquette Nicky Hayden, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Phillip Island
Sous-évènement Vendredi - Essais libres
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Nicky Hayden , Stefan Bradl
Équipes Ten Kate Racing
Type d'article Réactions