Hayden a dû jongler avec les soucis techniques à Assen

Un an après avoir signé à Assen son premier podium WSBK, Nicky Hayden y a connu un week-end difficile cette année. Il s'est toutefois conclu sur une note encourageante grâce aux bonnes sensations ressenties pendant la seconde course.

Un mois après une épreuve compliquée en Aragón, le team Ten Kate, en charge du programme Honda, se rendait sur son circuit maison avec l'ambition d'y décrocher un top 6. Ce palier a finalement été atteint en course par Stefan Bradl et non par Nicky Hayden. Pourtant, c'est bien à la sixième place que l'Américain a entamé le week-end, lors des Essais Libres 1, le tout sans faire appel aux pneus tendres, ce qui lui laissait envisager une suite intéressante.

Néanmoins la séance suivante a porté un coup d'arrêt à sa progression, des problèmes d'embrayage et de frein moteur l'ayant longuement retenu au stand. Outre le fait qu'il avait perdu une séance précieuse, utile pour travailler dans des conditions similaires à celles des courses, il a été dans l'incapacité d'améliorer son chrono matinal et n'était plus que 14e au classement du jour. Il devait par conséquent en passer samedi par la Superpole 1, dont il a réussi à s'extraire avant d'aller chercher la dixième place sur la grille, battant en cela très nettement son coéquipier, qualifié 16e.

"J'ai pu signer des temps corrects en qualifications et sortir de la Superpole 1. Ça a été une séance utile, après avoir manqué les EL2 hier [vendredi], parce que cela nous a donné plus de temps de piste en pneus course", notait alors Nicky Hayden.

La tendance entre les deux pilotes Ten Kate s'est inversée pendant la première course, car Stefan Bradl est parvenu à décrocher la sixième place convoitée par Ten Kate, tandis que son collègue devait se contenter de la 14e place. Il faut dire que le premier virage avait déjà compromis le positionnement du Kentucky Kid, gêné par un Michael van der Mark passé tout près de la chute dans le peloton. S'il est parvenu à remonter momentanément dans le top 10, le rythme de la Honda numéro 69 restait insuffisant par rapport aux ambitions nourries.

Pour ne rien arranger, l'usure de son pneu arrière a finalement valu à Hayden de rétrograder dans les derniers tours. "Avec Nicky, nous avions choisi l'option arrière la plus tendre, malheureusement cela n'a pas payé : non seulement il n'a pas pu se montrer plus rapide pendant la course, mais il n'avait plus que très peu de grip à la fin", expliquait Pieter Breddels, directeur technique.

Après le retour de sa CBR au stand et le travail de son équipe technique, le pilote américain était dans de bien meilleures dispositions pour aborder la dernière journée. Et pour cause ! "[Samedi] c'était un désastre, mais on a compris pourquoi le soir : le châssis était cassé, ce qui fait qu'il m'était impossible d'être rapide, j'ai tout juste pu finir", précisera-t-il en effet auprès du site officiel du WSBK.

Des éléments positifs sur la seconde course

Revigoré par la réparation de sa moto, Nicky Hayden a aussi pu compter sur quelques modifications apportées par son team. "On a essayé de changer un peu les suspensions pour tenter de mieux exploiter la puissance, d'avoir moins de wheelie. On peut donc avoir plus de couple et de puissance", détaillait-il.

Ces changements se sont immédiatement traduits par de meilleures sensations lors du warm-up. Dans la foulée, l'Américain a pu disputer une seconde course plus convaincante. Dès le premier tour, il a bondi de la 13e à la huitième place, un rang qu'il a tenu jusqu'à subir l'efficacité de Jordi Torres en fin de course. Si sa neuvième position finale n'a pas de relief particulier dans son début de saison, il avait le sentiment d'avoir disputé "l'une de [ses] meilleures courses de l'année", grâce aux sensations ressenties et à son efficacité face à ses concurrents.

"Je suis beaucoup plus content de la course d'aujourd'hui [dimanche]", commentait-il. "J'ai pris un assez bon départ, j'ai pu rattraper quelques places dans les premiers tours. J'ai été proche de la bagarre pour le top 5. J'ai un peu plus apprécié cette course. Bien sûr, je n'ai pas aimé être distancé de 20 secondes, mais au moins la moto a bien fonctionné et j'ai pu me battre avec quelques gars. Ça n'a pas été un week-end facile, on a perdu presque tous les EL2 à cause d'un problème et on a pratiquement perdu la course hier [samedi]. Ça n'a pas été facile, mais pour sa course maison, le team s'est vraiment efforcé de me fournir une bien meilleure moto aujourd'hui et j'en suis content."

Pour la suite, Hayden est décidé à travailler en particulier sur l'avant de sa machine pour épargner son pneu et se montrer plus efficace en fin de course. "J'espère qu'on pourra bientôt bien progresser, mais on a vu quelques séances correctes ce week-end. Et puis j'ai eu un bon warm-up, durant lequel la moto a tout le temps bien tourné, sans problèmes, et c'était bien", soulignait-il en quittant Assen, toujours 11e au championnat. "Bien entendu, on aimerait réaliser de plus gros progrès mais c'est difficile à ce niveau, alors on continue à travailler."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Assen
Sous-évènement Course 2
Circuit Assen
Pilotes Nicky Hayden
Équipes Ten Kate Racing
Type d'article Réactions