Hayden - "Un retard à combler" avec la nouvelle Honda

partages
commentaires
Hayden -
Par : Léna Buffa
1 févr. 2017 à 18:45

Après les premiers tests au guidon de leur nouvelle CBR, Hayden et Bradl ont pris la mesure du retard qu'il leur reste à combler avant le début du championnat.

Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team

La nouvelle version de la Fireblade tant attendue a enfin été confiée aux pilotes officiels de la marque la semaine dernière, à l'occasion des essais de Jerez puis de Portimão, et ce après de longs mois d'attente.

Dans ce contexte, chacun s'attendait à ce que ces premiers roulages fassent office de shakedown plus que de réel essai préparatoire en vue d'un championnat qui débute dans moins d'un mois. "Le team a fait du super boulot pour assembler la moto et l'apporter [à Jerez] malgré le peu de temps dont ils ont disposé pour la préparer", soulignait d'ailleurs Nicky Hayden en marge de la première séance, en Andalousie.

Comme prévu, le test de Jerez a d'abord servi de déverminage, avant que le travail sur les réglages puisse réellement commencer. À la fin de la séance en Andalousie, Hayden s'est hissé au sixième rang et Bradl au neuvième, respectivement à sept dixièmes et une seconde du leader, or l'Américain relativisait cette performance : "On est encore derrière nos adversaires pour le moment. Il reste encore beaucoup de travail à faire et de temps à combler. Le temps que l'on a signé en utilisant le pneu qualifs nous a fait paraître plus proches que nous ne le sommes en réalité."

Ce vaste travail qui doit encore être réalisé a pour objectif d'adoucir la distribution de puissance et de gagner en grip et en vitesse en sortie de virage. Or, pour optimiser ce nouveau bloc et correctement orienter ses réglages, il faut notamment configurer les cartographies et bien cerner le nouveau système ride-by-wire, ce qui nécessitait dans un premier temps emmagasiner des données.

C'est ce que le team Ten Kate s'est évertué à faire à Portimão, le week-end dernier, lors d'un test par ailleurs compliqué par un peu de pluie et par la méconnaissance des pilotes, qui n'ont jamais couru sur cette piste alors qu'elle réintègre le calendrier WSBK cette année. Hayden s'y est classé neuvième et Bradl dixième, cette fois en l'absence des Kawasaki officielles.

"Ça n'a clairement pas été le test le plus facile", résumait Hayden, qui a également dû gérer un genou encore fragile après sa récente opération, "mais il a aidé le team à recueillir beaucoup de données. C'était aussi utile pour moi, car j'ai appris la piste. Il y a des virages sympas, mais il faut vraiment quelques tours avant d'être à l'aise avec les crêtes en aveugle."

"Concernant le travail sur la moto, la puissance n'est pas encore distribuée de façon suffisamment fluide, il n'était donc pas facile de trouver le grip et de faire en sorte que la moto reste calme à l'accélération", soulignait l'Américain. "On n'a pas réussi à améliorer chaque point de la façon dont on le voulait, mais avec le travail abattu par l'équipe ces derniers jours, on espère être plus compétitifs à Phillip Island car il reste encore un retard à combler avec les leaders."

Un sentiment partagé par Stefan Bradl qui, lui, découvre la discipline. "Ces deux jours d'essais n'ont pas été faciles et, malheureusement, on a rencontré des soucis qui ne nous ont pas permis de progresser de la façon dont nous l'aurions voulu. Il nous faut encore régler l'électronique et la cartographie pour ce moteur, si bien que la moto est encore un peu nerveuse", constatait-il.

"Nous serons prêts"

Si l'équipe comptait sur ces essais pour recueillir des données qui permettront d'orienter le développement, force est de constater que les délais sont désormais très courts avant le coup d'envoi du championnat. Malgré tout, le directeur technique veut se montrer optimiste, rappelant que ce n'était qu'une première étape.

"Le moteur est déjà un peu plus rapide que celui de l'année dernière, tout en sachant que celui-ci est loin de la spécification que nous apporterons à Phillip Island", soulignait en effet Pieter Breddels. "Nous avons entamé cette semaine d'essais avec beaucoup d'inconnues, car il s'agissait de notre première sortie avec la nouvelle Fireblade, nous ne nous attendions donc pas du tout à ce que tout soit parfaitement en place. Après tout, c'est ce à quoi servent les essais !"

"Concernant le côté positif des choses, nous avons accumulé beaucoup de kilomètres ici [à Portimao] et à Jerez et le moteur n'a connu aucun problème mécanique. C'est très important car nous n'avons qu'un nombre limité de moteurs au cours de l'année", ajoutait le directeur technique du team Ten Kate. "Nous devons désormais nous concentrer sur la recherche de la bonne cartographie pour le moteur, ce qui est notre priorité en ce moment. Nous avons quelques jours pour y travailler ainsi qu'un autre test à Phillip Island avant la première course et nous serons prêts !"

Le prochain rendez-vous du team Ten Kate sera la présentation officielle de l'équipe, qui aura lieu lundi, à Salzbourg, en présence des deux pilotes. Il sera ensuite temps de prendre la direction de l'Australie où se dérouleront dans trois semaines les derniers tests puis la première manche du championnat.

Casquette Nicky Hayden
Casquette Nicky Hayden, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Roulage et constance pour Yamaha lors des tests de pré-saison

Article précédent

Roulage et constance pour Yamaha lors des tests de pré-saison

Article suivant

Milwaukee ne pouvait pas espérer mieux avec la nouvelle Aprilia

Milwaukee ne pouvait pas espérer mieux avec la nouvelle Aprilia
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Nicky Hayden Boutique , Stefan Bradl
Équipes Ten Kate Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions