Hayden : "On rêve, on espère et puis on se fait battre comme ça"

partages
commentaires
Hayden :
Par : Léna Buffa
26 févr. 2017 à 10:57

Nicky Hayden a pris un nouveau choc au genou, ce dimanche à Phillip Island. Sa chute en seconde manche et, plus généralement, le manque de performances de sa machine lui inspirent un bilan des plus pessimistes à l'heure de quitter l'Australie.

Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
La moto de Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team, Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team, Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team

C'est en mordant la poussière que le pilote Ten Kate a conclu cette longue semaine australienne, une chute l'ayant contraint à l'abandon dans le huitième tour de la Course 2.

Blessé au genou à l'automne, et alors qu'il se remet toujours de son opération, l'Américain a été déclaré "unfit" par la direction de course après l'épreuve, sans toutefois s'inquiéter outre mesure de son état alors qu'il a une dizaine de jours pour se remettre avant la Thaïlande. "Ça va. Je me suis un peu tordu le genou, mais je ne crois pas qu'il y ait quoi que ce soit de très grave", indique-t-il auprès du site officiel du championnat.

"Au fur et à mesure que la course avançait, je signais de meilleurs temps et j'améliorais mes splits. J'essayais de rester là et de courir avec Savadori et Laverty. J'ai juste attaqué trop fort", indique l'Américain.

L'absence de réelle blessure constitue peut-être la seule bonne nouvelle qu'il faudra retenir de cette première manche du championnat, pour le moins avare en satisfaction pour Nicky Hayden. "Évidemment, ça n'a pas vraiment été une journée positive pour nous", constate-t-il ce soir, alors qu'hier déjà il portait un regard sans concession sur son résultat. "Je ne veux pas sortir une série d'excuses, j'ai fait 11e et je suis très loin", soulignait-il. "C'est dur, pour la première course de l'année, on rêve, on espère et on pense à quelque chose de différent, et puis on se fait battre comme ça. Mais c'est la réalité."

La réalité l'oblige aussi à retenir qu'avant de partir à la faute cet après-midi, il évoluait à nouveau en 11e position, à plus de cinq secondes des leaders. Un niveau qui sera donc resté stable d'un jour à l'autre, et ce alors que la nouvelle Fireblade continue de poser de lourds problèmes de jeunesse à l'équipe Ten Kate, qui n'a eu que très peu de temps pour la préparer avant de la mettre en action, en début d'année.

"[Il faut] essayer de rendre la moto plus régulière, pour que je gagne en confiance dans l'avant et qu'elle arrête de faire des choses étranges en piste", expliquait le pilote américain dès hier. "Et aussi essayer de mieux sortir du dernier virage parce qu'en course je me faisais vraiment assommer dans la ligne droite principale, et cela rendait les choses compliquées car je n'étais pas assez rapide pour véritablement revenir dans d'autres portions de la piste."

Le team Ten Kate n'a pas ménagé sa peine tout au long de ce week-end, tentant encore aujourd'hui de nouvelles solutions qui n'ont pourtant pas inversé la tendance. "Nous avons tenté une approche différente aujourd'hui, en particulier avec l'électronique, afin de rendre la distribution de puissance un peu plus douce et de rallonger la durée de vie des pneus", explique Pieter Breddels, directeur technique. "Nicky avait un bon rythme et ça n'avait pas l'air trop mal pour lui. Il signait d'assez bons temps, mais il attaquait aussi très fort et cela l'a mené à tomber. Ça n'était pas une grosse chute et il a essayé de rester en piste pendant quelques tours, mais il a ensuite dû abandonner."

Pas de positif à retenir

Après ce premier week-end, et alors que Stefan Bradl a par deux fois marqué le point de la 15e place, Honda figure au dernier rang des sept constructeurs engagés au championnat. Hayden est, lui, 15e du championnat pilotes grâce aux cinq points marqués hier, bien trop peu pour lui donner satisfaction.

"Je ne dirais pas qu'il y a beaucoup de points positifs à retenir de ce week-end", résume ce soir le pilote en toute franchise. "Bien entendu, je ne vais pas être trop négatif, mais on n'a pas envie de venir se faire battre comme on l'a été, et ce globalement sur les deux jours. Bien sûr, après la course on est un peu abattu, mais la réalité c'est que je ne vois pas vraiment où l'on peut dire que ça a été positif pour nous. Le week-end a été plus difficile que ce à quoi on s'attendait, j'ai fait une faute en course et je suis tombé, c'est de ma faute."

Casquette Nicky Hayden 2016
Casquette Nicky Hayden 2016, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Melandri se rappelle au bon souvenir du Superbike en jouant la gagne

Article précédent

Melandri se rappelle au bon souvenir du Superbike en jouant la gagne

Article suivant

Davies a frôlé les deux victoires et marqué de gros points

Davies a frôlé les deux victoires et marqué de gros points
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Catégorie Dimanche - Course 2
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Nicky Hayden Boutique
Équipes Ten Kate Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions