Jonathan Rea trop prudent dans le dernier secteur

Jonathan Rea, qui était en avance à chaque partiel dans son dernier tour lancé, aurait pu décrocher une 3e pole cette saison… Mais pour quatre millièmes le Britannique devra finalement se contenter d’une 2e place.

Jonathan Rea faisait figure de favori pour cette Superpole avec ce chrono en 1’37’’750, réalisé durant les essais libres 2, que personne n’aura réussi à battre par la suite. Mais la météo est venue s’en mêler ce samedi. Pourtant le pilote Kawasaki a su se montrer plutôt adroit sur cette piste, transformée le temps d’une séance en véritable patinoire. Et pour cause, à la différence de ses adversaires Tom Sykes, Chaz Davies ou Leon Haslam, Rea est parvenu à rester sur ses roues !

Rea est ressorti avec les mêmes pneus

A trois minutes de la fin, lorsque les commissaires ont sorti le drapeau rouge, Jonathan Rea occupait la 2e position mais l’interruption ne fut que très brève, trop brève pour chausser de nouvelles gommes : "Je suis revenu dans la pitlane et à peine arrivé mon chef d’équipe Pere [Riba] m’annonce : ‘ouverture de la piste dans 10 secondes’. Du coup, je n’ai eu le temps de rien changer, je suis reparti avec les mêmes pneus. Le problème était de les conserver en température parce que j’avais dû ralentir en repassant aux stands."

Compte tenu du fait que nous n’avions pas roulé sur le mouillé, je n'aurais pas pu faire mieux.

Jonathan Rea

Malgré tout, le Champion du Monde se lance à l’assaut de la pole, jusque-là détenue par Leon Haslam. Et Jonathan Rea était sur le point de la lui ravir mais, en voulant faire preuve de prudence dans le dernier secteur, il a échoué à quatre millièmes de son compatriote. "J’étais très nerveux parce que la piste était vraiment trempée dans la dernière portion et il n’y avait personne devant moi pour m’ouvrir la route. Sur l'écran géant, j’ai vu que j’étais en avance dans chaque partiel mais le dernier m’a été fatal."

Jonathan Rea partira donc de la 2e place ce dimanche, un résultat qui le satisfait néanmoins. Le pilote Kawasaki sait en effet qu'aucune goutte n'est prévue pour la course, contrairement à ce samedi : "Je suis content d’être en première ligne car nous avions fait du bon travail sur le sec. En toute honnêteté, compte tenu du fait que nous n’avions pas roulé sur le mouillé, je n'aurais pas pu faire mieux."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Sous-évènement Samedi
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de qualifications
Tags superpole