Clap de fin pour Jules Cluzel : "C'est passé tellement vite !"

À 34 ans, Jules Cluzel entre dans une nouvelle vie, lui qui a décidé de se retirer de la compétition au terme de cette saison 2022 du WorldSSP.

Clap de fin pour Jules Cluzel : "C'est passé tellement vite !"
Charger le lecteur audio

Jules Cluzel a raccroché son casque de pilote ce week-end à l'issue de la dernière manche de la saison de WorldSSP, à Phillip Island. Un final émouvant pour le Français, qui a annoncé en septembre son intention de mettre un terme à sa carrière et qui a vu son parcours être largement célébré par son équipe, le team GMT94, ses adversaires et des personnes clés de son parcours ayant voulu lui laisser un souvenir impérissable de ces adieux.

"Je voulais finir sur un bon résultat mais je n'ai pas pu. Mais au moins ça a été quelque chose de différent, quelque chose d'émouvant pour moi", a-t-il relaté auprès du site officiel du WorldSBK, encore sous l'émotion des témoignages d'affection reçus de la part de Toprak Razgatlioglu, Loris Baz, Troy Bayliss, Troy Corser ou encore des patrons d'équipe Paul Denning et Filippo Conti. "Beaucoup de personnes que j'apprécie et de gens qui ont changé ma vie sont venus quelques minutes avant ma dernière course et c'était vraiment bien."

"Dix-huit ans de course, c'est beaucoup mais c'est passé tellement vite !" a commenté Jules Cluzel interrogé sur les souvenirs qu'il gardera en mémoire après cette carrière. "J'en ai beaucoup, énormément. Je pourrais voir seulement le négatif, les blessures, la malchance, toutes les choses qui se sont passées, mais je voudrais juste retenir le positif."

Trois fois classé deuxième du championnat, le Français a en effet beaucoup joué de malchance alors qu'il s'est affirmé comme l'une des références du Supersport mondial, notamment durant sa longue opposition à Kenan Sofuoglu. Il a tout de même réussi à remporter 24 courses dans la catégorie, durant laquelle il a évolué pendant dix ans avec pour seule parenthèse une saison en WorldSBK conclue à la dixième place du championnat. Auparavant, c'est en Grand Prix que Cluzel s'était fait connaître, ce qui lui a également rapporté un succès dans la catégorie Moto2.

"Je me suis battu plus de trois fois pour être Champion du monde : en 2015 et 2018, je n'ai terminé [troisième et] quatrième que parce que j'étais blessé et que j'ai manqué beaucoup de courses, mais ces années-là ont été mes meilleures. Cinq fois au moins, je me suis battu pour être Champion du monde ; certes, je n'y suis jamais arrivé mais peu importe. J'ai la chance d'avoir pu faire ça", retient-il.

"Je peux maintenant passer à quelque chose de nouveau alors que je n'ai que 34 ans. C'est une grande part de ma vie, et je sais que quelque chose de nouveau, de différent, peut-être de plus dur va venir, mais j'y suis prêt et je le veux", ajoute le Français, dont les projets ne sont pas encore définis.

"Ça doit faire 15 ans que j'y pense, peut-être même depuis que je suis devenu pilote parce que tout le monde ne cesse de vous demander ce que vous allez faire après. Franchement, je sais que si je mets dans autre chose tous les efforts que j'ai investis pour devenir champion, pour m'améliorer, alors je n'ai pas peur de l'avenir. Je ne sais pas vraiment [ce que je ferai], je pense que je serais heureux de coacher des jeunes, de les suivre, de leur permettre de s'améliorer, et peut-être que je connaitrai l'adrénaline et que je vivrai des émotions à travers eux, ou bien peut-être que ce sera quelque chose de différent. Je connais beaucoup de monde dans le sport, j'aime le sport en général, ce pourrait être quelque chose de différent. On ne sait jamais et on verra bien."

Blessé cet été, Jules Cluzel a terminé sa dernière saison à la dixième place du championnat, avec pour seul podium cette année sa deuxième place à Magny-Cours au mois de septembre. Durant les quatre années qu'il vient de vivre avec le GMT94, il s'est hissé sept fois sur la plus haute marche. La saison prochaine, c'est Valentin Debise qui rejoindra Andy Verdoïa dans l'équipe de Christophe Guyot en catégorie WorldSSP, tandis que Lorenzo Baldassarri portera le programme WorldSBK.

"Jules a été l’un des grands artisans de la réussite du GMT94 Yamaha en vitesse mondiale, et a participé sans aucun doute à l’arrivée de l’équipe dans la catégorie reine en 2023", a écrit le GMT94 en hommage à son pilote. "Merci Jules pour avoir emmené le GMT94 en haut des podiums. Merci Jules de nous avoir donné l’élan pour foncer vers le Mondial Superbike. Merci Jules pour toutes ces émotions. Tu resteras à jamais dans l’histoire du GMT94 !" 

Lire aussi :
partages
commentaires

Laverty hospitalisé après son accident lors de ses adieux au WSBK

Danilo Petrucci va rejoindre le WorldSBK en 2023