WSS - Krummenacher répond à Mahias en Thaïlande

partages
commentaires
WSS - Krummenacher répond à Mahias en Thaïlande
Par : Willy Zinck
26 mars 2018 à 08:34

Le pilote suisse, qui s'était incliné face au Français lors de la manche d'ouverture à Phillip Island le mois dernier, a pris sa revanche en s'imposant à Buriram.

Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team, Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Le deuxième sur le podium, Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, Race winner Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team, third place Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Sandro Cortese, Kallio Racing
Sandro Cortese, Kallio Racing
Anthony West, EAB Antwest Racing
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Niki Tuuli, CIA Landlord Insurance Honda
Luke Stapleford, Profile Racing
Luke Stapleford, Profile Racing
Hikari Okubo, Kawasaki Puccetti Racing
Mike Di Meglio, GMT94 Yamaha
Mike Di Meglio, GMT94 Yamaha
Mike Di Meglio, GMT94 Yamaha

L'un des points forts de Randy Krummenacher réside sans doute dans sa capacité d'adaptation. Il y a deux ans, pour sa première campagne en Supersport, le Suisse s'était imposé d'emblée lors de la manche inaugurale, à Philip Island.

Cette fois-ci, après un passage éclair en Superbike l'an passé, il ne lui aura fallu que deux courses pour atteindre cet objectif, après déjà une performance prometteuse il y a un mois en Australie, où il avait fini deuxième, derrière le Champion en titre Lucas Mahias.

Cluzel manque le coche

C'est d'ailleurs ce même duo qui a franchi en tête la ligne d'arrivée en Thaïlande, mais avec une hiérarchie inversée, donc. Pourtant, la victoire a longtemps semblé devoir revenir à un pilote tiers, en la personne de Jules Cluzel, brillant deuxième sur la grille, et qui s'est fait fort de prendre un départ canon.

Si le freinage de l'Auvergnat sur son compatriote Mahias dans le premier virage l'a contraint de partir large et de facto se faire décroiser, le pilote originaire de Montluçon n'en a pas démordu et a pris l'avantage un peu plus tard dans le premier tour. Le coéquipier de Mahias chez Yamaha, Federico Caricasulo, en a également temporairement profité pour lui aussi prendre l'ascendant sur le Français. Un avantage qui n'allait pas durer.

Rapidement, le groupe de tête s'est scindé en deux sections, la première étant composée du trio Cluzel, Caricasulo et Mahias, et la seconde de Randy Krummenacher et Sandro Cortese. Ces cinq pilotes ont tôt fait de creuser l'écart par rapport au reste du peloton, et il a dès lors été évident que le vainqueur allait se trouver parmi ce quintette.

Loin d'adopter une posture attentiste, Mahias s'est rapidement montré menaçant sur Caricasulo, avant de trouver l'ouverture dans le quatrième tour et de se lancer à la poursuite de Cluzel. Le Montois a utilisé une première cartouche pour déloger son rival, lorsque celui-ci s'est manqué au freinage du dernier virage, à la fin du neuvième tour marquant la mi-course. Mais l'Auvergnat est parvenu à reprendre l'avantage deux boucles plus tard et à faire perdurer le suspense en plongeant à l'intérieur dans le virage 3 sur Mahias.

Mais cette lutte endiablée n'était qu'un leurre, alors que la véritable menace se trouvait derrière les deux Français, avec un Krummenacher qui a amorcé au même moment une remontée depuis la cinquième place.

Krummenacher le finisseur

Multipliant les meilleurs tours en course, le Suisse a clairement profité de la bataille à la Pyrrhus devant lui pour refaire son retard. En ce sens, la chute de Cluzel dans le 14e tour, et le très bref éparpillement de Mahias dans les secondes qui ont suivi, ont offert au revenant dans la discipline une opportunité de prendre le leadership.

Celui-ci n'en demandait pas tant, et a pris les commandes de la course avant de se mettre en mode défensif lors des dernières boucles pour contrer le retour de Mahias. De nouveau, le Français a tenté de faire l'intérieur au freinage du virage 12, mais a tiré large, laissant tout le loisir à son adversaire de reprendre son dû.

Mais la meilleure occasion pour récupérer la tête est sans doute intervenue dans le tout dernier tour, lorsque Krummenacher a subi un épisode de wobble dans l'un des derniers enchaînements. Là encore, Mahias a choisi le dernier tournant pour porter son attaque, partant de nouveau au large et laissant la victoire se jouer à la ré-accélération avec son rival. Et si le Champion 2017 a su préserver sa ligne, Krummenacher est quant à lui allé au contact en se faisant emmener à l'extérieur par sa machine. Pas de chute cependant pour les deux hommes, qui s'adjugent donc les deux premières places de cette deuxième course de l'année.

Caricasulo termine quant à lui sur la troisième marche du podium, non sans avoir croisé le fer lors des dernières boucles avec Cortese, quatrième sous le drapeau à damier. Derrière, on retrouve l'un des trois pilotes locaux munis d'une wild-card ce week-end, avec Thitipong Warokorn, le Thaïlandais qui finit devant Anthony West.

Au championnat, le résultat du jour permet d'avoir deux égalités en tête du classement des pilotes, Krummenacher et Mahias disposant tout deux de 45 points, alors que Caricasulo et Cortese affichent quant à eux 29 unités. Les jeux s'annoncent donc serrés cette saison en Supersport, d'autant plus que Sofuoglu, forfait ce week-end en Thaïlande et qui ne détient pour l'heure que trois unités au général, n'a pas dit son dernier mot et compte sans aucun doute revenir dans la danse dès la prochaine manche, prévue en Aragón du 13 au 15 avril prochains.

 Buriram - WSS - Course

Pos. Pilote Moto  Temps/Écart
1  Randy Krummenacher Yamaha 27'49.852
2  Lucas Mahias Yamaha 0.048
3  Federico Caricasulo Yamaha 1.213
4  Sandro Cortese  Yamaha 2.917
5  Thitipong Warokorn  Kawasaki 9.100
6  Anthony West Kawasaki 11.426
7  Raffaele de Rosa  MV Agusta 11.583
8  Rhattapark Wilairot Yamaha 12.188
9  Niki Tuuli Honda 19.454
10  Luke Stapleford Triumph 20.675
11  Thomas Gradinger Yamaha 21.027
12  Jack Kennedy Triumph 22.087
13  Loris Cresson Yamaha 23.863
14  Decha Kraisart Yamaha 23.887
15  Ayrton Badovini MV Agusta 24.206
16  Azlan Shah Kamaruzaman Kawasaki 31.540
17  Hannes Soomer Honda 39.533
18  Mike Di Meglio Yamaha 39.567
19  Hikari Okubo Kawasaki 40.101
20  Andrew Irwin Honda 51.236 
21  Jaimie van Sikkelerus Honda  54.428
22  Ted Collins Kawasaki 56.055
Ab.  Jules Cluzel Yamaha 5 tours
Ab.  Kyle Smith Honda 12 tours
Ab.  Lachlan Epis Kawasaki 14 tours
Ab.  Nacho Calero Kawasaki 15 tours

Prochain article WSBK
Les plus belles photos du week-end à Buriram

Article précédent

Les plus belles photos du week-end à Buriram

Article suivant

Rea avec Kawasaki aux 8 Heures de Suzuka

Rea avec Kawasaki aux 8 Heures de Suzuka

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Catégorie Course Supersport
Lieu Chang International Circuit
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course