Le plus dur reste à faire pour Savadori, qui craint la pluie

Lorenzo Savadori est décidément le bon élève de cette saison WSBK. Lui qui s'est déjà à maintes reprises mis en évidence cette année, voici que le rookie a parfaitement réussi sa rentrée des classes et dominé la première journée sur le Lausitzring.

Le plus dur reste à faire pour Savadori, qui craint la pluie
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, Iodaracing Team
Lorenzo Savadori, Ioda Racing Project
Charger le lecteur audio

Il a pour cela été puiser dans ses ressources, afin d'établir en toute fin de seconde séance le chrono qui allait mettre tout le monde d'accord. En 1'37"449, il est désormais détenteur du nouveau record de la piste allemande, dix ans après la référence précédente établie par Troy Bayliss. "Même si le résultat d'aujourd'hui n'a que peu de valeur sportive, je dois reconnaître que cela fait du bien d'être de nouveau parmi les premiers", se réjouit Giampiero Sacchi, team manager de Iodaracing.

À l'instar des deux autres pilotes qui forment le trio de tête de cette journée, Lorenzo Savadori n'a pas réalisé de test privé sur le Lausitzring pendant la pause estivale. Il n'était donc pas étonnant de le voir figurer au 15e rang ce matin, alors qu'il s'efforçait d'apprendre le tracé en n'utilisant que le pneu le plus dur.

Toutefois, son rythme s'est rapidement élevé à l'heure de disputer la seconde séance, grâce notamment à des ajustements de réglages. En progrès dès son premier run, il a continué à grappiller les dixièmes avant de monter le pneu tendre en fin de séance. Au final, il affiche un gain de près de trois secondes entre la première et la deuxième séance.

"Mon meilleur tour n'a assurément pas été parfait, néanmoins le résultat est positif", commente le jeune pilote italien. "J'ai tourné seul pendant toute la séance, et puis dans mon dernier run, j'ai vu Sykes devant moi mais à distance ; il ne m'a clairement pas aidé. On était certains de pouvoir améliorer les chronos de ce matin, et ça a été positif d'y parvenir. Certes, j'ai fait un très bon tour lancé, par contre il nous faut encore travailler sur le rythme de course, d'autant que je ne connais pas encore très bien la piste étant donné que je n'ai pas fait de tests ici."

"Ça n'a pas été facile de reprendre tous les automatismes, après avoir passé autant de temps sans monter sur la moto, cependant on a bien travaillé dans le stand et je dois remercier les membres du team Iodaracing et d'Aprilia, car ils s'investissent beaucoup."

"Maintenant, il faut juste espérer que la météo ne va pas nous trahir, même si les prévisions n'augurent rien de bon", ajoute Lorenzo Savadori qui, à l'image de l'ensemble du paddock, observe avec défiance des prévisions météo annonçant l'arrivée de la pluie dès ce soir et pour les deux jours à venir, de quoi potentiellement rebattre les cartes.

De l'autre côté du stand Iodaracing et Aprilia, Alex de Angelis aimerait lui pouvoir profiter de chaque minute d'essais prévue. Entre une petite chute ce matin et deux soucis techniques cet après-midi, il n'est pas aussi à la fête que son coéquipier et figure au 12e rang de cette journée. Il devra donc en passer par la Superpole 1 demain matin, où il rencontrera quelques gros bras et en particulier Jonathan Rea et Davide Giugliano.

partages
commentaires
EL2 - Savadori passe en tête, Rea ira en Superpole 1 !
Article précédent

EL2 - Savadori passe en tête, Rea ira en Superpole 1 !

Article suivant

Rea retardé par la nouveauté, Sykes soigne sa préparation

Rea retardé par la nouveauté, Sykes soigne sa préparation