Leon Haslam joue le cinquième homme

Second au classement général du championnat, Leon Haslam est celui qui tente le mieux de résister à la déferlante Jonathan Rea constatée cette saison. Son ancien équipier chez Honda est passé avec bonheur dans le stand Kawasaki, mais, lui-même, ne regrette en rien son arrivée chez Aprilia. Avec la RSV4-RF, il a déjà ramené une victoire cette année et, lors de la première journée à Imola, il a accompli un gros travail de fond sur la piste, l'aidant à cerner le potentiel de sa nouvelle machine.

Au bilan, il s'en sort avec un cinquième temps qui lui permet de prétendre au rôle d'arbitre du duel qui se dessine entre la marque d'Akashi et Ducati. Car le Britannique l'assure, la recherche de la performance pure, ce sera pour ce samedi : "Le matin, nous avons fait une bonne séance d'essai en alignant beaucoup de tours avec le même pneu" explique le fils du légendaire Ron. "L'après-midi, on a moins tourné, mais on a cependant testé pas mal de solutions."

J'ai le sentiment de ne pas être trop loin des hommes de tête tout en étant convaincu de notre bonne marge de progression

Leon Haslam

"Je pense que lorsque nous aurons fini d'analyser toutes les données récoltées nous serons en mesure de trouver d'autres pistes de réglage qui nous permettront d'aller dans la bonne direction. J'ai le sentiment de ne pas être trop loin des hommes de tête tout en étant convaincu de notre bonne marge de progression."

Leon Haslam a réalisé un chrono de 1'48.054 comme meilleure performance qui fait de lui le premier pilote à ne pas avoir atteint la fourchette des 1'47 au tour seulement partagée entre les pilotes Kawasaki et Ducati. Par ailleurs, son équipier Jordi Torres ne lui est pas pour l'instant d'une grande aide. L'Espagnol découvre en effet le tracé d'Imola et se contente de la quatorzième place, avec un temps de 1'49.966.

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Imola
Circuit Imola
Pilotes Leon Haslam
Type d'article Résumé d'essais
Tags aprilia, italie, jordi torres