WSBK
31 juil.
Événement terminé
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
15 jours
C
Aragon II
04 sept.
Prochain événement dans
22 jours
C
Barcelone
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours
02 oct.
Prochain événement dans
50 jours
C
Villicum
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
C
Misano
06 nov.
Prochain événement dans
85 jours

Lowes - La Yamaha est à 80% de son potentiel

partages
commentaires
Lowes - La Yamaha est à 80% de son potentiel
Par :
1 avr. 2016 à 06:38

Alex Lowes avait quitté la Thaïlande abattu, après qu'un problème technique l'a contraint à l'abandon en seconde manche.

Alex Lowes, Pata Yamaha et Sylvain Guintoli, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha et Sylvain Barrier, Team Pedercini
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha

Auparavant, le pilote anglais avait déjà connu les plus grandes difficultés en Australie, sa première course s'étant terminée sur une chute avant qu'un problème technique ne le frappe le lendemain. Avec une 6e place pour seul résultat régulier à ce stade de la saison, il ne cache pas sa frustration, pourtant il tente de garder le cap : ce n'est que le début de l'ambitieux programme de Yamaha.

"[Le début de saison] n'a pas été idéal, et c'est d'autant plus vrai après deux mauvaises années avec Suzuki. Le principal c'est de toujours distinguer ce qui est de ta faute, le régler et laisser passer le plus vite possible ce qui n'est pas de ta faute", explique-t-il dans un entretien à Crash.net.

"On a toujours su que le début d'année serait difficile, parce que c'est une nouvelle équipe et un nouveau projet. Le rythme que l'on affiche est probablement équivalent à ce que l'on pensait, et il est déjà très rapide", constate Alex Lowes. "Cela ne fera qu'aller en s'améliorant. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'à la fin de l'année on se battra pour la victoire et que l'on sera prêts à vraiment en découdre l'année prochaine. C'est ce que Yamaha a dit dès le départ."

"Je dirais que la moto n'est qu'à 80% [de son potentiel] en comparaison de ce qu'il en sera ne serait-ce qu'à la moitié de l'année. On reçoit littéralement des nouveautés tout le temps, parmi lesquelles de petites avancées pour la prochaine course. C'est ce qui est frustrant, parce que le plus dur pour nous c'est d'essayer de trouver plus de temps pour développer des pièces et les tester avant la course."

"[La moto] a beaucoup de potentiel et c'est ce qui rend si frustrant ce qui se passe actuellement", souligne le pilote anglais. "J'ai gagné en confiance en Thaïlande et je me rends désormais en Aragón avec l'objectif réaliste de battre Sylvain [Guintoli] autant que je pourrai et de courir pour les places que je peux obtenir, tout en gardant un œil sur la chose importante, qui est que la moto ne cesse de s'améliorer."

De grandes attentes et beaucoup de pression

Lié au team Crescent depuis 2014, Alex Lowes n'a qu'une hâte : retrouver les avant-postes après le marasme de leurs deux saisons communes avec Suzuki. Aux côtés d'un nouvel ingénieur, il est témoin de l'implication directe de Yamaha dans ce programme, avec pour seul bémol l'énergie et le budget que la marque dédie par ailleurs au MotoGP.

"L'objectif numéro 1 de Yamaha, bien entendu, c'est le MotoGP, ils se dispersent donc un peu plus [que Kawasaki]. Leur approche est plutôt réservée, au sens où elle est très méthodique : tester, essayer. C'est parfois ce qu'il y a de pire quand on est pilote et que l'on veut tout, tout de suite", reconnaît l'Anglais, pourtant rassuré par ses sensations au guidon de la YZF-R1 : "Le plus important, c'est que je prends vraiment du plaisir à piloter cette moto et j'ai toujours hâte de remonter en selle : la moitié du chemin est faite."

"Il est compréhensible que les fans et les journalistes nourrissent de très grandes attentes avec le retour officiel de Yamaha en WSBK, mais d'une certaine manière c'est injuste parce que tout est totalement nouveau", souligne Alex Lowes, lié pour deux ans à Yamaha. "On développe une moto publiquement, avec beaucoup de pression, et n'importe quel problème de jeunesse normal est amplifié. On a vu la même chose quand Ducati développait la Panigale. Ils ont eu des difficultés pendant deux ans, mais je crois que Yamaha arrivera aux avant-postes plus vite qu'ils ne l'ont fait."

De Angelis déterminé à courir, malgré une nouvelle opération

Article précédent

De Angelis déterminé à courir, malgré une nouvelle opération

Article suivant

EL1 - Davies et Ducati ouvrent le bal, Hayden brille sur sa Honda

EL1 - Davies et Ducati ouvrent le bal, Hayden brille sur sa Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Alex Lowes
Équipes Crescent Racing
Auteur Léna Buffa