WSS - Mahias et Cluzel out, Caricasulo ouvre son compteur

partages
commentaires
WSS - Mahias et Cluzel out, Caricasulo ouvre son compteur
Par : Medhi Casaurang-Vergez
13 mars 2017 à 12:50

Les deux Français engagés ne ramènent aucun point de la Thaïlande, tandis que l'Italien signe son premier succès dans la discipline.

Podium : le vainqueur Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, le deuxième, Decha Kraisart, Yamaha Thailand Racing Team, le troisième, Niki Tuuli, Kallio Racing
Jules Cluzel, CIA Landlord Insurance Honda
Le vainqueur Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, le deuxième, Decha Kraisart, Yamaha Thailand Racing Team, le troisième, Niki Tuuli, Kallio Racing
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Le vainqueur Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Jules Cluzel, CIA Landlord Insurance Honda
Jules Cluzel, CIA Landlord Insurance Honda
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Le vainqueur Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Jules Cluzel, CIA Landlord Insurance Honda
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Thitipong Warokorn, Kawasaki Puccetti Racing
Le casque de Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Chalermpol Polamai, Yamaha Thailand Racing Team
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Le vainqueur Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
P.J. Jacobsen, MV Agusta
Niki Tuuli, Kallio Racing

Si vous cherchez une épreuve ébouriffante dans ce week-end thaïlandais, il fallait se tourner vers la catégorie Supersport ! Des incidents à la pelle, un pilote local sur le podium, deux drapeaux noirs, et des favoris jetés aux oubliettes, voilà les ingrédients d’une épreuve particulièrement animée !

Le deuxième meeting de la saison se déroulait sans Kenan Sofuoglu. Le Champion sortant souffre toujours de sa chute en supermotard et de son poignet droit fracturé. Il est remplacé pour l’occasion par le Thaïlandais Thitipong Warokorn. Un autre pilote meurtri en ce début d’année est Jules Cluzel. Le Français, malgré une fracture du sacrum (au niveau du bassin) à Phillip Island, a serré les dents pour pouvoir défendre sa victoire acquise en 2016, à l’époque sur une MV Agusta.

À la vue des feuilles de temps, il serait erroné de croire le tricolore diminué par sa blessure. Cluzel signait en effet le meilleur temps des qualifications, avec une avance de quatre dixièmes sur le local de l’étape Chalermpol Polamai. Lucas Mahias complétait la première ligne, de quoi donner le sourire aux fans français. Moins de chance pour Alex Baldolini : l’Italien tombait lourdement aux essais et se relevait avec une fracture de la cheville. Il devrait être absent pour la manche d’Aragón.

Après une bonne nuit de repos, les 23 concurrents (les deux Triumph de Stapleford et Hill ont déclaré forfait après des problèmes techniques insolubles le vendredi) enfilaient de nouveau leur combinaison pour la course. Sous une chaleur accablante (37 degrés lors du tour de chauffe !), la tenue des gommes allait être une des clés de l’épreuve longue de 17 tours.

Des problèmes mécaniques à la pelle

Un grand jeu de chassé-croisé avait lieu dès l’extinction des feux. Ainsi, Lucas Mahias se retrouvait relégué hors du top 10, alors que son équipier Federico Caricasulo bondissait du septième rang vers le podium virtuel ! Le Français n’allait en réalité parcourir que deux boucles avant d’abandonner sur un problème mécanique. Un coup dur pour le pilote Yamaha, brillant deuxième en Australie en février.

Mahias avait pourtant flairé le bon coup : le leader du championnat Roberto Rolfo était aux abonnés absents ce week-end. Le vainqueur de la première manche n’a jamais trouvé les réglages adéquats : qualifié avant-dernier, il n’avait que peu d’espoir de garder les commandes du classement…

Les événements s’enchaînèrent au deuxième tour. Le chouchou du public, Polamai, subtilisait la tête de l’épreuve. Zulfahmi Khairuddin, vainqueur surprise deux ans auparavant, abandonnait sur une casse mécanique. Puis, ce fut au tour de PJ Jacobsen d’exploser son moteur en un impressionnant panache de fumée. Ce dernier, quatrième du championnat en 2016, ne gardera pas un bon souvenir de la Thaïlande.

Cluzel philosophe

À l’avant, c’est un trio qui menait la danse à mi-course : Cluzel, devançant de quelques dixièmes Caricasulo et Kraisart. Trio qui devint duo à six tours du but lorsque le Français s’écartait soudainement de la piste, et frappait de rage le carénage de sa Honda ! Son moteur ne répondait plus. "Que dire", s’exprimait Cluzel au micro du site officiel. "Je ne peux rien y faire, je n’ai pas de chance car j’ai fait mon travail. Dans la vie en général on a besoin de chance je pense, mais je n’en ai pas eu beaucoup ces dernières années. Bien sûr, il y a des choses plus graves dans la vie, mais je veux être Champion du monde. J’aurais pu avoir un bel avantage comptable, mais j’ai zéro point finalement. J’espère que la malchance restera en Thaïlande", conclut Cluzel, qui devra donc ouvrir son compteur en Aragón.

Les nombreux spectateurs présents (80'000 personnes sur le week-end) n’ont pas tardé à oublier cet abandon. Il faut dire que Decha Kraisart, wild-card de 36 ans et qui ne disputait que sa troisième course en Supersport faisait le show ! Sur son ancienne Yamaha YZF-R6, le Thaïlandais se permit le luxe de dépasser Caricasulo à l’extérieur au premier virage. Le duel entre les deux hommes fut sublime, chacun souhaitant l’emporter : Caricasulo pour ouvrir son palmarès en catégorie, Kraisart pour briller devant ses fans.

Mais ce fut Caricasulo qui trouva l’énergie supplémentaire pour creuser un mince avantage, suffisant pour l’emporter. Une excellente façon de se racheter après l’accident avec Cluzel en Australie. "Je suis si heureux", s’enthousiasmait l’Italien de 20 ans. "Je pense que c’est la meilleure course de ma vie, je n’arrive pas à y croire. C’était très difficile à cause de la chaleur, mais dans le dernier tour j’ai donné tout ce qui me restait et j’ai créé un petit écart."

La place de dauphin semblait aussi convenir à Kraisart, qui brandissait fièrement le drapeau thaïlandais dans le parc fermé. "Être sur le podium pour ma course nationale est quelque chose qui me fait très plaisir. La course était très fun, c’est la première fois que j’inscris un podium au niveau mondial !"

Quant à l’identité du troisième pilote, sur la piste, Kyle Smith est parvenu à bout de Niki Tuuli. Mais le premier nommé étant exclu des résultats, c’est le Finlandais qui inscrivait son quatrième podium en cinq courses de Supersport. Une réelle performance si l’on tient compte de son rang sur la grille (13e). "Je suis très content", assurait-il au micro du site officiel, dans une démonstration de joie typiquement finlandaise. "Je suis passé par des week-ends très compliqués comme à Phillip Island où le set-up était problématique. Ici, j’ai retrouvé de bonnes sensations, j’étais en confiance. Mon départ était difficile, au premier virage quelqu’un m’a poussé hors-piste, puis au troisième virage j’ai trop attaqué et je suis parti en rodéo", racontait-il.

Au championnat, surprise : Roberto Rolfo préserve la tête, avec cinq points miraculeux de la 11e place ! Il devance Tuuli de trois points, Caricasulo de cinq. Quant à Mahias, il n’est qu’à dix points du leader. Prochain rendez-vous en Aragón les 1er et 2 avril prochain.

WSS - Buriram - Résultats

Pos   Pilote  Moto  Écart
1  Federico Caricasulo Yamaha  
2  Decha Kraisart Yamaha 0.793
3  Niki Tuuli Yamaha 3.164
4  Thitipong Warokorn Kawasaki 7.564
5  Kyle Ryde Kawasaki 7.698
6  Hikari Okubo Honda 8.823
7  Sheridan Morais Yamaha 10.532
8  Aiden Wagner Honda 19.051
9  Kazuki Watanabe Kawasaki 19.666
10  Robin Mulhauser Honda 19.857
11  Roberto Rolfo MV Agusta 25.464
12  Lachlan Epis Kawasaki 25.634
13  Nacho Calero Kawasaki 53.020
14  Davide Pizzoli MV Agusta 1'01.236
Ab.  Kyle Smith Honda Disqualifié
Ab.  Michael Canducci Kawasaki Abandon
Ab.  Jules Cluzel Honda Abandon
Ab.  Gino Rea Kawasaki Disqualifié
Ab.  Christian Gamarino Honda Abandon
Ab.  Lucas Mahias Yamaha Abandon
Ab.  Chalermpol Polamai Yamaha Abandon
Ab.  Zulfahmi Khairuddin Kawasaki Abandon
Ab.  PJ Jacobsen MV Agusta Abandon
NP  Alex Baldolini MV Agusta Non Partant
NP  Stefan Hill Triumph Non Partant
NP  Luke Stapleford Triumph Non Partant

 

Article suivant
Championnat - Rea se détache, Honda remonte lentement

Article précédent

Championnat - Rea se détache, Honda remonte lentement

Article suivant

Le travail tarde à payer, Hayden "en veut plus"

Le travail tarde à payer, Hayden "en veut plus"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Catégorie Supersport - Course
Lieu Chang International Circuit
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Résumé de course