Melandri battu, mais en pole pour la Course 2

Le pilote Ducati peut dresser un bilan positif de la première course du week-end ; malgré un podium perdu dans les dernières secondes, il hérite de la pole position pour dimanche.

À qui perd gagne, pourrait-on écrire au sujet de Marco Melandri. Bien que dépossédé du podium dans l’ultime virage, l’Italien s’élancera en pole position de la Course 2 ! Comment un tel tour de passe-passe est-il possible ?

Un nouveau règlement a été mis en place à l’intersaison, concernant la grille de départ de la Course 2. Elle se forme suivant le résultat de la Course 1, mais l’ordre des trois premières lignes est modifié. Le podium du samedi bascule et occupe la troisième ligne comme suit : Jonathan Rea 9e, Tom Sykes 8e, Chaz Davies 7e. Ceci permet aux pilotes ayant fini entre la 4e et la 9e place en Course 1 de logiquement gagner une ligne sur la grille. Marco Melandri, 4e de la première épreuve, se retrouve premier ! Par cette stratégie, les organisateurs du WSBK comptent accroître les dépassements et éviter une procession dominicale.

La journée n’est donc pas totalement à oublier pour Melandri. Elle avait même très bien débuté, en occupant le troisième rang aux Essais Libres 3 puis en Superpole. Sur un tracé qu’il découvrait, le pilote de 34 ans faisait mieux que son équipier Davies (5e après une chute), qui revenait en Thaïlande pour la troisième fois d’affilée.

En s’élançant depuis la première ligne, Melandri n’allait certainement pas faire autant de spectacle qu’en Australie, où il avait remonté la moitié du peloton en Course 2. Néanmoins, l’ancienne star du MotoGP a fait jeu égal dans un premier temps avec Rea. Une allure qu’il n’allait plus être capable de suivre après quatre boucles, concédant chaque tour de précieux dixièmes.

Après avoir roulé près d’une seconde et demie moins vite que son camarade d’écurie, Melandri commençait à sérieusement être inquiété pour le bien de sa deuxième position. Une fois le dépassement réussi de Davies, la dernière marche du podium semblait elle aussi en danger. Le souffle de Tom Sykes pouvait se sentir sur le dosseret de la Panigale !

Un problème de freins

Finalement, Sykes parvint à trouver l’ouverture dans le dernier virage de l’ultime tour. Les ralentis ont montré une défense timide de Melandri ; a-t-il laissé passer Sykes afin d’obtenir la pole position demain ? Négatif ! "J’ai eu un problème avec les freins à l’avant, qui rendaient la moto un peu instable", explique-t-il sur le site officiel WorldSBK. "Ça ne freinait pas de la même façon sur tous les virages. J’ai fait un tour à une allure plus lente, puis j’ai trouvé le bon set-up avec les freins."

Ce souci de freinage lui a coûté le podium. "Je savais qu’au dernier virage je ne pouvais pas freiner très fort. J’étais certain que Tom allait me passer. Mais c’est ok, je pense que c’était le maximum que je pouvais faire aujourd’hui !"

Le numéro 33 s’élancera en tête pour la Course 2. Quelles sont ses prévisions ? "C’est toujours mieux de partir depuis la pole, mais Johnny (Rea) a un rythme incroyable, et ne mettra pas beaucoup de temps à remonter à l’avant. Chaz (Davies) freine très fort, donc c’est facile de doubler pour lui. Je vais me contenter de prendre un bon départ de faire de mon mieux."

Marco Melandri gardera-t-il le commandement, pour signer son premier succès depuis Magny-Cours en 2014 ? Réponse demain dès 10 heures.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions
Tags thailande