Melandri - Ducati, la meilleure équipe pour moi

À moins de trois mois de son retour à la compétition, Melandri est plus impatient que jamais de retrouver l'adrénaline de la course.

Fin 2014, alors le week-end de finale lui coûtait sa place sur le podium du championnat et voyait son coéquipier, Sylvain Guintoli, se hisser sur la première marche et remporter le titre, Marco Melandri quittait le Superbike dans l'amertume. Après quatre saisons, qui l'avaient vu fêter 19 victoires, Aprilia le ramenait en MotoGP sans lui laisser la possibilité de retenter sa chance dans le championnat dans lequel il s'épanouissait.

Dès le début de l'été suivant, le divorce avec la marque de Noale était consommé et l'ancien Champion du monde 250cc devenait soudainement inactif, sans savoir si sa retraite allait n'être que passagère ou s'installer dans la durée. Souvent cité dans des tractations diverses avec telle ou telle marque, il était bel et bien absent des grilles lorsque la saison 2016 s'est ouverte.

Pourtant, quelques mois plus tard, alors que certains n'y croyaient plus, toutes les pièces du puzzle ont enfin été réunies pour que le retour de Melandri soit annoncé, et ce au sein de l'équipe la plus à même de contrer l'ogre vert de Kawasaki : Ducati. Redevenu pilote officiel d'un constructeur qui l'avait déçu en Grands Prix, le pilote de Ravenne tient, à 34 ans, une ultime chance de rebond.

"C'est une formidable opportunité pour moi. Je pense que Ducati Aruba est la meilleure équipe du plateau pour moi en ce moment", estime-t-il auprès du site officiel du WSBK. "La moto fonctionne très bien et elle semble très bonne pour mon style de pilotage. Je suis enthousiaste, je crois que c'est la meilleure chance que j'ai eue ces cinq ou six dernières années, alors je veux les en remercier avec un bon résultat."

Absent des pistes depuis l'été 2015, Marco Melandri s'est remis dans le rythme ces dernières semaines, d'abord avec des tests privés, puis avec deux séances collectives disputées en compagnie de ses futurs adversaires. Peu à peu, l'Italien a retrouvé ses automatismes, conscient qu'une phase de réadaptation était nécessaire même s'il a continué à s'entraîner après son départ du WSBK puis du MotoGP.

"Jour après jour, je me sens de mieux en mieux sur ma Ducati Panigale. J'ai vraiment hâte de disputer la première manche en févier, mais il nous reste encore du travail à faire", soulignait-il à l'heure de quitter Jerez, après son dernier test, chronométré à cinq dixièmes de son coéquipier, Chaz Davies.

"Avec le team, on commence à se connaître, alors tout devient plus facile", poursuivait-il. "Au début, c'était assez difficile de piloter la moto aussi vite, mais jour après jour ce genre de choses devient plus automatique ; dans ma tête, je pense comme un pilote et non plus comme un retraité. Je pense que la première course, quand je me retrouverai au milieu des autres après avoir été absent pendant un an et demi, ne sera pas facile, mais une fois que j'aurai un bon feeling avec la moto, tout ira bien."

Passés les derniers essais de l'année, les deux pilotes Ducati ont été opérés. Marco Melandri s'est en effet blessé au ménisque droit en participant à un match de football caritatif, tandis que Chaz Davies a subi une intervention de routine au poignet. Ils feront leur retour en piste fin janvier pour la reprise des essais, à Jerez.

T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille
T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités