Melandri : "Ce résultat n'est pas représentatif de notre potentiel"

Le pilote italien doit se rendre à l'évidence : il y avait mieux à faire qu'une cinquième place lors de la Course 2, compte tenu de la compétitivité de sa machine, qu'a mise en exergue son coéquipier Chaz Davies.

La seconde course de ce week-end italien de Superbike ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable à Marco Melandri. Parti depuis la septième position de la grille suite à l'application de la nouvelle règle de la grille inversée, régissant l'ordre des départs sur les trois premières lignes, le pilote italien est certes remonté jusqu'en cinquième position, mais sans afficher la même superbe que son coéquipier Chaz Davies, impérial à Imola.

Le transalpin va sans doute longtemps maugréer contre l'énième drapeau rouge qui a interrompu, comme souvent ce week-end, la Course 2 dès le premier tour. En effet, comme lors de la première course, le pilote Ducati avait réalisé un départ canon pour sauter de la septième à la troisième place en l'espace de quelques virages seulement.

Des efforts qui ont donc été annihilés, et que le numéro 33 n'a pas été en mesure de reproduire lors du restart. Ne bénéficiant plus de l'effet de surprise, toujours présent dans la première boucle de course, Melandri a donc dû effectuer cette fois-ci sa remontée à la force du poignet.

Un gouffre par rapport à Davies

Mais l'écart de performance face à son coéquipier a de quoi inquiéter le pilote Ducati, bien conscient de ne pas être parvenu à exploiter toute la vitesse offerte par sa Panigale. "Ce fut une course difficile pour nous, et nous ne pouvons pas être satisfaits du résultat car cela n'est pas représentatif de notre potentiel", déplorait l'Italien à l'issue de l'épreuve, qui ne peut que constater son manque de compétitivité face à Davies lors de sa manche à domicile.

Il faut dire que la mission était d'autant plus difficile que les maux qui avaient affecté sa Panigale la veille ne semblaient pas avoir été résolus. "Hier, nous avons réussi à monter sur le podium, mais nous avions déjà eu des soucis au niveau de l'accélération", rappelle-t-il. "Et malheureusement nous n'avons pas été capables de les résoudre. L'arrière a continué de perdre le contact avec le sol lorsque je montais les rapports, et cela nous a pénalisés en sortie des virages lents."

Alors qu'il avait offert une résistance de tous les instants samedi lors de la première course pour préserver sa position sur le podium face à Tom Sykes, cette fois-ci la situation a été inversée, Melandri endossant le rôle du chasseur face à Xavi Forés, quatrième, sans jamais parvenir à ses fins en raison d'un manque de sérénité avec l'avant de sa machine. "Je n'ai pas eu assez de confiance avec l'avant pour essayer de passer Forés."

L'obtention de la cinquième place dimanche ne suffira donc pas à faire le bonheur de l'Italien, qui aurait sans doute rêvé une meilleure fin de week-end devant le public transalpin, plus que jamais derrière les pilotes Ducati. "Cependant, je tiens à remercier tous les fans pour leur soutien, ce fut incroyable et cela m'a rendu vraiment fier de représenter le drapeau italien sur une moto italienne."

Au championnat, Melandri demeure donc en quatrième position, à plus d'une victoire (36 points précisément) de Tom Sykes, mais aussi à l'abri de son plus proche poursuivante, Alex Lowes (30 points derrière lui). 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Imola
Sous-évènement Après-course 2
Circuit Imola
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions