Milwaukee ne pouvait pas espérer mieux avec la nouvelle Aprilia

Le team Milwaukee a étrenné la RSV4-RF de 2017 la semaine dernière à l'occasion des essais de Jerez et de Portimão. Un exercice réussi, puisqu'après une première journée passée à découvrir la moto, ses deux pilotes ont d'emblée été aux avant-postes.

Milwaukee Aprilia sort d'une semaine de tests qui s'est avérée particulièrement productive, alors que l'équipe découvrait sa nouvelle machine, la RSV4-RF. Après une première journée d'essais à Jerez où Eugene Laverty et Lorenzo Savadori ont procédé à un déverminage en bonne et due forme, les deux pilotes ont pu commencer à chercher la performance et figurer en haut de la hiérarchie.

Du chattering mais une adaptation réussie pour Laverty

Il a cependant fallu beaucoup d'huile de coude pour que Laverty puisse s'acclimater à sa nouvelle moto, après deux saisons passées en MotoGP. En dedans à Jerez, où il a été mis en difficulté à la fois par du chattering (vibrations au niveau des deux roues) et par une collision avec Randy Krummenacher, le Nord-Irlandais a finalement gagné en confiance à Portimão pour signer le troisième chrono. "Je sens que je peux courir avec [la moto] à présent, et je me sens à l’aise à la fois avec les pneus de course et de qualification. Cela a été deux journées très productives, bien meilleures qu’à Jerez, et nous avons fait de réelles avancées pour améliorer le chattering que j’avais jusqu’ici."

Si Lorenzo Savadori a rencontré moins de difficultés pour son premier contact avec l'Aprilia de 2017, le vainqueur du World Superstock 2015 n'en a pas moins dédié sa première journée à Jerez à un shakedown dans l'optique de vérifier le bon fonctionnement de tous les systèmes de la moto.

Mais l'Italien ne s'est pas fait prier ensuite pour chercher la performance, claquant un deuxième chrono en pneus de qualifications dès la seconde journée en Espagne. "Je dois encore améliorer mes sensations sur la moto et être un peu plus en confiance, mais je suis très content de la façon dont se sont déroulés les tests", reconnaît le pilote Aprilia. "C’est bon pour moi et pour l’équipe de finir en bonne position ici, car tout le monde travaille bien et nous sommes bien dirigés. Je suis très excité à l’approche de la saison le mois prochain à Phillip Island. Cela a été sympa de faire de bons tests sur la RSV4-RF, et je pense que nous serons à coup sûr dans une  bonne position quand nous débuterons la compétition."

Un avis partagé par le patron de l'équipe, Mick Shanley, satisfait par l'état de forme de ses troupes après les essais de Portimão où Laverty et Savadory ont respectivement terminé deuxième et troisième. "Nous avons eu un test mouvementé cette semaine. La météo a rendu l'exercice périlleux pour nous à Jerez et Portimão , mais les pilotes, l’équipe et Aprilia ont travaillé incroyablement dur pour parvenir à ce dont nous avions besoin. Cela a été un test réussi pour nous, et je suis content que nos deux pilotes soient assez confiants pour finir deuxième et troisième. On ne pouvait pas vraiment demander plus pour notre première expérience de la RSV4-RF de 2017."

Un vent d'optimisme souffle donc dans les rangs du team Milwaukee Aprilia, alors que se profile la première manche de la saison, en Australie dans un peu plus de trois semaines. "Je crois qu’Eugène et Lorenzo sont dans une bonne position pour se battre dans le groupe de tête lorsque va débuter la compétition. Nous allons à Phillip Island la tête haute et avec une attitude positive, en sachant que nous avons une moto avec laquelle nos deux pilotes sont à l’aise", a indiqué, confiant, le manager.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Essais de janvier à Portimão
Circuit Algarve International Circuit
Pilotes Eugene Laverty , Lorenzo Savadori
Équipes Team Milwaukee
Type d'article Réactions