Après le MotoGP, place au WSBK à Magny-Cours pour la Handy Race

L'International Bridgestone Handy Race sera de retour au Mans cette année dans le cadre du Grand Prix de France MotoGP, mais fera aussi étape à Magny-Cours en marge de la manche WSBK.

Le Grand Prix de France MotoGP avait créé l'événement l'an dernier en accueillant pour la première fois en course support une épreuve handisport. Un projet né du travail en commun mené par les associations Handi Free Riders (en France) et Diversamente Disabili (en Italie), avec le soutien précieux de Claude Michy, promoteur du GP de France, et de Lucio Cecchinello, activement engagé dans des projets favorisant les handicapés.

Et puisque les représentants des deux associations impliquées n'ont de cesse de repousser les limites, cela ne pouvait en rester là. Cette année, l'International Bridgestone Handy Race rééditera donc l'expérience en étant une nouvelle fois présente au Mans dans le cadre du Grand Prix MotoGP (19 et 20 mai), mais partira aussi à l'assaut du WSBK à Magny-Cours (29 et 30 septembre). Deux rendez-vous en France auxquels s'ajoute un troisième, au Mugello les 25 et 26 août, pour composer une Coupe européenne.

C'est Stéphane Paulus, le meneur de Handi Free Riders, qui a contacté le circuit de Magny-Cours pour tenter d'implanter sa course en World Superbike, et le projet a rapidement pris forme, jusqu'à être validé en ce début d'année pour le plus grand bonheur de ces pilotes hors-normes qui n'ont qu'un souhait : prouver que le sport et la compétition moto peuvent dépasser le handicap.

"Le World Superbike est une autre belle vitrine du sport moto", se félicite Stéphane Paulus auprès de Motorsport.com. "C'est une autre image aussi, parce que le Superbike et le MotoGP sont deux contextes un petit peu différents. Ce sont par ailleurs des motos plus proches des nôtres, parce qu'en MotoGP on est sur des prototypes et là sur des machines de série préparées."

"Ça peut montrer qu'en France on sait faire des bonnes choses, on sait les faire rapidement et on sait aussi être meneurs en termes de nouveauté", s'enthousiasme Stéphane Paulus. Et puisque l'Italie ne saurait être en reste, la course handisport de ce rendez-vous nivernais sera même retransmise à la télévision italienne, autre grande étape dans la promotion de ce type de compétition, implanté au niveau national et en plein développement sur la scène internationale.

Johann Zarco, Jonas Folger, Cal Crutchlow et Loris Baz avec les pilotes de l'International Bridgestone Handy Race

Charge à présent aux pilotes engagés de convaincre le public de Magny-Cours comme il a convaincu celui du Mans l'an dernier, un public conquis par la force de caractère des participants. "Ça a été vraiment un moment magique", se souvient Stéphane Paulus, ravi d'un "événement 100% réussi" en 2017 sur l'un des Grand Prix les plus fréquentés de la saison MotoGP. "L'accueil des pilotes, mais surtout du public et du paddock MotoGP a été grandiose. C'était un petit peu l'appréhension que j'avais, de savoir comment ça allait être interprété vis-à-vis du handicap, et au final c'est vraiment le côté sportif et la course moto qui ont pris le dessus."

"Je crois que nous avons offert un beau spectacle et qu'il sera encore plus grand cette année parce que nous opérons des changements réglementaires pour qu'il y ait un temps limite d'accession à la course", nous explique Emiliano Malagoli (Diversamente Disabili). Il faudra effectivement parvenir à un chrono minimum de 2'10 pour se qualifier pour la course qui aura lieu dans deux mois sur le Circuit Bugatti. "Le niveau sera donc beaucoup plus élevé et la course beaucoup plus disputée. Je crois qu'il est important que le public s'amuse en assistant à notre course comme il s'amuse à voir une course de MotoGP, de Moto2 ou de Moto3. Les meilleurs pilotes du monde doivent accéder à cette course et il sera important d'offrir un beau spectacle."

La Dorna, la Fédération française de motocyclisme et la Fédération internationale suivent avec bienveillance l'expansion de cette compétition, et la FIM a d'ailleurs annoncé le renforcement de son soutien. Le Comité du Fond pour la promotion des activités motocyclistes de la FIM apporte en effet son appui financier, auquel s'ajoute la collaboration des départements sportif, médical et technique avec les deux associations à l'origine du projet afin d'élaborer un règlement pouvant encadrer le développement futur de l’International Bridgestone Handy Race. "Ils sont très heureux de notre travail et nous allons collaborer pour continuer à le faire grandir ces prochaines années, avec encore plus de courses", promet Emiliano Malagoli.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK , MotoGP
Événement Magny-Cours
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Type d'article Actualités
Tags international bridgestone handy race